Enfants explosifs : «Quand ta colère prend toute la place»

enfants-explosifs-getty-images-1281725619
13 Juin 2022 par Migaelle Geoffrion
Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
Icon

L'arrivée d'un nouveau-né à la maison nécessite un temps d'adaptation pour les parents tout comme pour les enfants. Notre rédactrice nous partage son amour inconditionnel de mère à travers une lettre ouverte écrite à sa jeune fille.

Ma belle cocotte,

Dans la dernière année, tu as vécu beaucoup de changements. Les choses se sont bousculées dans notre vie familiale. La fin de la garderie, l’entrée à l’école, les nouveaux amis, l’arrivée de ton petit frère, beaucoup de nouveautés du haut de tes 4 ans.

Depuis que notre univers s’est mis à changer, tu as changé toi aussi. Les crises de colère sont fréquentes, les sanglots aussi, le tout agrémenté d’un nouveau vocabulaire coloré acquis à l’école.

Je dois t’avouer ma peanut que j’ai de la difficulté à te comprendre. Pour moi, tous ces changements sont synonymes de bonheur et d’évolution positive pour notre famille. Pour toi, ils s’apparentent à l’instabilité, la peur et une difficulté à trouver ta place.

Nos soirées sont réglées comme une horloge suisse. Je sais qu’en revenant de l’école il y aura une crise. J’ai beau envelopper notre routine du soir de douceur, je sais qu’inévitablement viendra le moment de la décharge émotive. La moindre petite contrariété fera rugir la bête qui dort dans ton ventre.

Cette bête, ce n’est pas toi, nous le savons toutes les deux. C’est la peur qui prend toute la place. Tu travailles si fort à l’école pour contenir tes émotions et il te faut une place où les déposer le soir. Ma puce, j’ai appris à mettre une protection supplémentaire sur mon cœur pour accueillir ces émotions.

Cette armure, je la revêtis afin d’être une meilleure maman pour toi. Pour que l’émotif ne prenne pas toute la place dans mes interventions. C’est cette carapace qui me permet de demeurer calme et posée lorsque tu utilises des mots tranchants. Je sais que quand la colère sera terminée, je retrouverai ma petite fille ricaneuse et spontanée.

Malgré les colères et les disputes, ne doute jamais de ta place au sein de notre famille ni de mon amour pour toi. Je t’ai aimé à la seconde où tu as ouvert les yeux et rien ni personne ne changera cela.

Tes émotions sont importantes et ont chacune leur place, tout comme toi au sein de notre famille. Ensemble, nous arriverons à dompter la bête qui gronde dans ton ventre, j’en suis persuadée.

Je t’aime,

Maman

En couple avec une Maman2, Migaelle Geoffrion jongle entre la garde partagée des ainés et le congé de maternité du p’tit dernier. Elle nous partage les histoires et les questionnements du quotidien de sa famille homoparentale.

Photo : kate_sept2004 Getty Images

 

À lire aussi :



Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine