Famille reconstituée : Moi une mamie!

30 Avr 2021 par Michèle Beauchamp
Catégories : Famille / MSN
Icon

Comment pourrais-je être une mamie alors que je ne suis pas une maman? Voilà la question que je me suis posée lorsque j’ai appris que mon amoureux allait devenir «nonno». Eh oui, mon amoureux étant Italien, pas question de l’appeler autrement.

Au tout début, je dois reconnaître que j’ai ressenti un certain malaise à l’annonce de cette nouvelle. Le problème n’était pas la grossesse en soi; au contraire, une naissance est un événement extraordinaire. En fait, j’éprouvais ce qu’on appelle le syndrome de l’imposteur. De nos jours, vu le nombre de familles reconstituées, je savais qu’il était normal pour un enfant d’être entouré de plusieurs mamies et papis. Cependant, moi, ce qui me trottait dans la tête était le fameux dicton «two’s company, three’s a crowd» (deux, c’est de la compagnie, trois, c’est une foule). Et puis l’idée d’être celle qui dérange, celle qui n’a pas de titre officiel de grand-maman de sang ne me souriait guère.

Je dois avouer également, d’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais voulu fonder une famille. Ce dont je rêvais, à l’aube de mon adolescence, était plutôt d’entrer en religion, devenir le temps d’un été la gouvernante de sept enfants, parcourir l’Autriche en chantant et marier le père de cette progéniture. Cela vous rappelle quelque chose ? Hélas, cette mélodie du bonheur n’arrive qu’une fois.

Le jour J arrive enfin. Une magnifique journée de juin. À peine quelques heures après la venue au monde de la petite, mon amoureux et moi nous rendons à l’hôpital faire connaissance avec mademoiselle Rafaelle. Ai-je besoin de vous dire que d’un seul coup, tout s’est envolé : malaise, appréhension, syndrome de l’imposteur. Seuls les mots bonheur et amour se sont imprégnés au fond de mon cœur, dès que ce petit ange vêtu de rose s’est blotti au creux de mon bras.

À ce moment-là, loin de me sentir une intruse, j’étais persuadée que moi aussi, je pouvais occuper une petite place dans sa vie. Et j’ai réalisé qu’il n’était pas impératif d’être une grand-mère biologique. Avoir trois mamies signifiait simplement plus d’amour pour elle. Voilà!

Je me plais à dire qu’étant toutes deux du même signe astrologique, elle tient un peu de moi. Bof, ça ne fait pas grand mal, n’est-ce pas.

Chose certaine, je me dis que si le destin a mis sur ma route un homme qui était appelé à devenir grand-père, le moins que je puisse faire est d’accueillir ce cadeau de la vie à bras ouverts. Alors, j’ai décidé de savourer pleinement chaque instant que je partagerai avec Rafaelle. Je suis convaincue qu’il y aura plein de rires et de fous rires entre nous. Des jeux, du partage, de l’émerveillement…  Déjà, lorsque nous jouons à la cachette et qu’elle me cherche, si je l’entends m’appeler de sa voix enfantine Ma-mi-chou, c’est simple, je fonds.

À lire aussi : 



Catégories : Famille / MSN
9 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Diane dit :

    Mon chum m’a fait arrière-grand-mère à 50 ans! Moi qui était sans enfant. Il faut dire que j’ai l’âge de ses enfants. Chez-nous, c’est grand-papa et Diane. C’est ma sœur, elle-même grand-mère qui l’a beaucoup rit.

  2. Guylaine Henri dit :

    Merci Michèle,
    Quel texte touchant sur les mamies par alliance.

  3. Francine dit :

    Salut Michelle!
    Bravo pour le titre de Mamie Michou! , profites de chaque moments ca va tellement vite.
    Je ne porterai jamais ce titre mais j’ai deux superbes nièces qui sont maintenant adultes, le temps passe tellement vite.

  4. Suzanne dit :

    J’ai bien aimé cet article…Je vis quelque chose semblable avec la petite fille de mon mari…je suis le numéro 3 des mamies…De plus en plus la réalité de notre époque…Plus d’Amour pour ces petits bouts de chou …essentiel et combien valorisant pour tous…

  5. Line Couturier dit :

    Je suis moi même grand maman et oui c’est vrai tout les bébés sont adorable et pourquoi pas avoir plus de bonheur et plusieurs grand maman ou grand papa.
    Mon chum adore ma petite fille.

  6. Darquise Mayer dit :

    Très beau témoignage

  7. Catherine dit :

    Quel beau témoignage ! Ayant moi même créé une famille en deux tomes, je comprends et compatis avec la personne qui entre dans la vie des enfants en cours de route, en cours de vie. Mon mari (tome 2) est le plus attentionné des papis pour les trois petits enfants issus du de la première partie de ma vie. Et ils lui rendent au centuple tout l’amour qu’il leur voue depuis leur naissance. Pour ces enfants, plus de grands parents, plus d’amour.. et plus de cadeaux d’anniversaire ou de Noël :))

  8. Guylaine Henri dit :

    Tres bon article, très touchant sur ce phénomène peu documenté de la «  mamieté » par alliance! Merci Vero et Michèle Beauchamp … 😉

  9. Michelle Labonté dit :

    Beau texte touchant qui rejoint sûrement beaucoup de gens.

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine