Halloween en mode COVID-19

20 Oct 2020 par Florence Dujoux
Catégories : Famille
Icon

Pandémie oblige, les festivités d’Halloween seront bien différentes cette année. Petit récapitulatif des consignes sanitaires encadrant la cueillette de bonbons, et tour d’horizon d’activités créatives pour célébrer Halloween autrement.

Bonne nouvelle pour les petits monstres, le gouvernement provincial a donné son feu vert à la traditionnelle cueillette de bonbons. « Nous sommes sensibles à l’importance de cette fête pour les petits (et les plus grands), écrit Marie-Claude Lacasse, responsable des relations médias au MSSS. C’est pourquoi nous demandons à la population de respecter certaines mesures qui permettront d’assurer le maintien de la collecte de bonbons, tout en réduisant les risques liés à la COVID-19 ». Les enfants devront ainsi circuler dans leur quartier, uniquement avec les membres de leur maisonnée, en respectant la distanciation physique. Le port du couvre-visage est recommandé, de même que le lavage des mains avant et après la collecte. Quant aux personnes qui offrent des friandises, elles ne devraient pas s’approcher à moins de deux mètres de leurs jeunes visiteurs. « Utilisez votre créativité, recommande Mme Lacasse. Créez une « glissade à friandises », une « catapulte à bonbons », utilisez des pinces ou un bâton de hockey, ou plus simplement, déposez un panier contenant les sacs individuels devant votre porte en indiquant Servez-vous, joyeuse Halloween! ».

Cette annonce convaincra-t-elle les familles de participer au traditionnel porte-à-porte? D’après un sondage Léger réalisé en collaboration avec l’Association d’études canadiennes, seuls 48% des répondants ayant autorisé leurs enfants à faire du porte à porte l’année dernière le referont cette année. Par ailleurs, 49% des personnes interrogées n’ouvriront pas leurs portes aux minis costumés, suggérant que ceux qui feront la cueillette de bonbons recevront moins de friandises qu’à l’accoutumée. «Si vous ne désirez pas participer, peu importe la raison, évitez de décorer votre maison, et fermez la lumière de la porte pour indiquer que vous ne souhaitez pas avoir de visiteurs cette année», indique la santé publique.

Fêter Halloween autrement

Vous décidez de passer votre tour pour la cueillette de bonbons cette année? Rien ne vous empêche de le fêter autrement!

Certaines municipalités ont élaboré des plans B pour les petits monstres. C’est le cas de Bedford, qui propose un rallye d’Halloween et un concours de décorations extérieures. La ville de Sorel-Tracy offre des ateliers sueurs froides sur Zoom, un spectacle familial sur YouTube et un concours de déguisements et de décorations sur Facebook.

Plusieurs festivals ont aussi développé des expériences en ligne pour pallier à leur annulation. Par exemple, le Village québécois d’antan propose aux amateurs d’horreur une visite virtuelle interactive d’une heure, au coût symbolique de 6.66$ (le chiffre de la bête!). Le but du jeu: dénicher des indices ou répondre à des questions qui auront une incidence sur la suite du parcours, filmé pour donner l’impression que le spectateur tient la caméra. Dans une registre plus littéraire, le Métropolis bleu a lui aussi élaboré une programmation spéciale: heures du conte thématique pour les tout-petits, sarabandes effrayantes pour les enfants, balados d’histoires horribles pour les ados, et plus encore.

Enfin, Internet regorge d’idées créatives pour célébrer l’Halloween. Voici quelques-unes de nos suggestions préférées, à évaluer en fonction du palier d’alerte de votre région:

  • Défis d’Halloween: chaque soir, les minis pigent un défi et le réalisent pour accumuler friandises ou surprises… mais attention, il faudra attendre le 31 octobre pour les déguster! Gratuit.
  • Souper fou: au menu, poivrons Jack O’Lantern, doigts de sorcières ou soupe fantôme. Un jeu d’enfant avec les ateliers de cuisine en ligne C’est moi le chef. 23$/duo.
  • Rallye épeurant: l’idée? demander aux apprentis sorciers d’explorer le quartier pour dénicher citrouilles, sorcières, fantômes, etc. Celui qui croise un chat noir aura droit à un supplément de bonbons!
  • Jeu d’évasion maléfique: on n’oublie pas les plus grands, à qui on propose des escape games élaborés, pour transformer la maison en terrain d’aventure inoubliable. Environ 30$.
    Chasse aux bonbons nocturne: Pâques en octobre, pourquoi pas? On organise une chasse aux cocos réinventée, à la lueur de la lampe de poche!
  • « Trunk or Treat »: la tendance consiste à décorer sa voiture et à remplir le coffre de friandises pour que les enfants puissent passer de l’une à l’autre. Tellement 2020!
  • Party d’Halloween virtuelle: gageons qu’avec un déguisement bien effrayant, du maquillage phosphorescent et « Thriller » en fond sonore, vos jeunes auront ben du fun, même sur Zoom!
  • Marathon de films d’horreur: on prépare des paniers de bonbons, on ferme les lumières (ou pas !) et on regarde en boucle nos films d’Halloween préférés… sans se soucier de l’heure, car le 31 octobre tombe un samedi cette année!

Et qui sait, peut être l’une de ces activités deviendra-t-elle votre nouvelle tradition préférée? Joyeuse Halloween!

À lire aussi:

Photo principale: Unsplash Mathew Schwartz; cueillette de bonbons Florence Dujoux



Catégories : Famille
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine