Nos animaux de compagnie : Mais qui est le doodle?

chien-doodle-GettyImages
27 Avr 2022 par Proanima
Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
Icon

Depuis ces dernières années, certaines races de chien ont le vent en poupe auprès des adoptants : le berger australien, le border collie, le husky et les croisements de type doodle.

Mais est-ce vraiment une bonne idée de choisir un doodle lorsqu’on ne connaît pas toutes ses caractéristiques ou bien un berger australien quand on n’est pas une personne très active? Nous détaillons ici le profil de ces races tendances.

La vérité sur les doodles

Le terme «doodle» vient du terme anglais «poodle» qui signifie caniche.

La première chose à savoir c’est que ces chiens ne sont pas reconnus comme une race auprès du Club Canin Canadien ou d’autres organismes habilités. Ces chiens sont le fruit d’un croisement d’un caniche et d’une autre race. Exemples: golden retriever x caniche (goldendoodle), labrador x caniche (labradoodle), yorkshire x caniche toy (yorkipoo).

Ces croisements ont vu le jour suite à une volonté de créer un chien hypoallergène. C’est Wally Conron le premier, qui, suite à la demande d’une dame aveugle, a créé un chien hybride (le labradoodle). Le but était de produire un chien idéal combinant le poil laineux du caniche et le caractère du labrador. Cependant, la génétique est beaucoup plus complexe et ne peut se résumer ainsi, ce qui peut amener des surprises au niveau du comportement et même de l’apparence de ces chiens. Rappelons également qu’AUCUN chien n’est à 100% hypoallergénique.

En bref, il est capital de le redescendre de son piédestal : le doodle n’est pas un chien exceptionnel, mais bien un individu pouvant avoir des problèmes de santé et des imperfections au niveau comportemental.

Wally Conron considère d’ailleurs son croisement comme «le plus grand regret de sa vie».

Éleveurs de fonds de cour

La deuxième chose à savoir est que la majorité des doodles ne proviennent pas d’éleveurs sérieux pour qui le bien-être animal est au centre des décisions. Il n’y a donc aucun standard de reproduction de la race puisque celle-ci n’est même pas encore reconnue comme telle. Ce qui donne des chiens «sacs à surprises» en termes de taille, de type de poils, de tempérament et de santé. Ce sont des chiens sans-papiers venant rarement avec des tests médicaux.

La mode des doodles contribue ainsi aux usines à chiots et aux éleveurs de fonds de garage qui ne pensent qu’à leurs intérêts financiers en vendant leurs chiots une fortune à des clients peu informés.

Soyez prudents : Afin d’éviter de vous faire piéger, posez des questions à l’éleveur :

  1. Qui sont les parents du chiot (demandez à les voir).
  2. A-t-il eu des examens de santé (demandez à voir les papiers).
  3. Où sont-ils élevés et reproduits (demandez à voir les lieux).
  4. Combien de portées par an a la maman (si c’est plus de 2 ou 3, fuyez).

Si l’éleveur ne répond que partiellement à vos questions ou s’il refuse de vous faire visiter les lieux, allez-vous-en!

Photo : EllenMoran Getty Images

À lire aussi : 



Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
5 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Vicky dit :

    Il y a 6 ans, j’ai acheté une caniche royal pur sang mais non enregistrée sur Kijiji. Le meilleur chien que je n’ai jamais eu! C’était une femme qui avait le mâle et la femelle dans la maison. Elle a fait opérer sa chienne seulement après 3 portées parce qu’elle trouvait que ça avait été trop difficile pour elle la dernière accouchement. 6 ans plus tard, nous sommes encore en contact et elle a toujours le père et la mère chez elle et les aime de tout cœur. Ma sœur, l’an passé, a acheté un pur sang auprès d’un éleveur accrédité et je n’ai jamais vu un chien avec autant de problèmes de santé…. Comme quoi il y a des mauvaises et des bonnes personnes d’un côté comme de l’autre. Tout comme dans chaque race.

  2. Josée dit :

    Enfin !
    On parle des vrais affaires.
    Les chiens ce ne sont pas des films de Walt Disney.
    Il y a des usines à chiots depuis longtemps sauf que la mode du doodle est juste un autre fléau dans notre société. Tout ce qui est écrit dans cet article est la vérité.
    Je n ai rien contre les croisés mais pas au prix d un chien de race provenant d un éleveur consciencieux. Ou celui ci
    Prend soin de reproduire les bons sujets sains psychologiquement et physiquement.
    Il fait ça par passion et non juste pour le $$$.
    Les kijiji et élevage familial seraient aussi à éviter.
    Il devrait avoir une réglementation pour faire de l élevage peu importe la race.

  3. Benjamin dit :

    « Pour vous, nous détaillons ici le profil de ces races tendances et vous donnons plusieurs conseils sur comment choisir une race qui VOUS correspond. »
    Je ne vois aucun conseils sur les autres races pour éclaircir notre choix. Ça ressemble surtout à une critique des croisements de chiens, plus précisément des doodles. Les usines à chiens existent depuis bien avant l’existence des doodles. Tous les conseils sur les vérifications sont pertinentes, mais avoir un chien pur race ne garantie pas nécessairement que le chien n’aura pas de problèmes de comportement ou de maladies. Même chose pour les croisements, ce n’est pas automatiquement synonyme de problèmes comportementaux et de santé.
    Bref, merci pour l’article, mais il pourrait juste informer sur les risques des usines à chiens et les conseils du vidéo tout en laissant de côté la critique ciblée sur les croisements de caniches.

  4. Ioana dit :

    Cet article vise directement les doodles mais pourrait (lire ici devrait) valoir pour tous les chiens achetés. Il existe plusieurs éleveurs de doodle qui fournissent les papiers médicaux des parents et qui répondent bien aux 4 questions suggérées. Parallèlement il y a plein de personnes qui achètent des chiens de race pure, sur kijiji sans se poser de questions…
    Quand aux « boîtes à surprises » et aux problèmes de santé, les chiens croisés sont reconnus pour vivre un peu plus longtemps (environ un an en moyenne) que les chiens de race pure.
    Ceci étant dit il est malheureusement vrai que plein de personnes ont acheté des doodle pour le look ou en pensant que c’est un chien 100% hypoallergène et qui, devant la longue liste d’attente, ont pris des raccourcis (acheter le chien sans poser de questions, sans visiter les lieux, etc.)

  5. Emma dit :

    Incroyable! J’adore comment c’est écrit, merci d’utiliser votre plateforme pour éduquer les gens sur les éleveurs de fond de cours <3

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine