Routine quotidienne pour soigner la peau de pitou et de minou!

17 Août 2022 par Équipe VÉRO
Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
Icon

On passe des heures à cajoler nos animaux de compagnie, à jouer avec eux et à en prendre soin. Pourtant, certains de leurs malaises peuvent passer inaperçus. Petit guide pour détecter leurs problèmes de peau illico presto.

PRÉSENTÉ PAR

Pour les animaux de compagnie, le bien-être passe notamment par la santé de la peau. Parce qu’un problème cutané peut indiquer une condition plus complexe: allergies alimentaires, sensibilités environnementales, stress, etc. Médecin vétérinaire spécialiste en dermatologie, la Dre Gabrielle Brosseau suggère de ne pas tarder quand un souci dermatologique se pointe à l’horizon. «Un problème de santé touchant la peau a le potentiel de s’étendre sur l’animal et de diminuer de beaucoup sa qualité de vie. Certaines conditions dermatologiques peuvent être si sévères qu’elles risquent de compromettre l’état général et même la survie de l’animal. Des problèmes cutanés peuvent aussi être transmissibles à d’autres animaux et même aux humains. Mieux vaut les traiter le plus rapidement possible pour éviter la propagation en consultant un vétérinaire sans tarder.» Heureusement, il existe une multitude de solutions pour soulager notre animal, mais c’est grâce à la prévention qu’on peut aider efficacement notre chien ou notre chat. Il suffit de l’inclure à notre routine quotidienne.

On a l’habitude de sortir avec notre chien tous les après-midis pour une balade dans le voisinage? Pourquoi ne pas profiter de cette activité pour analyser rapidement l’état de santé de notre chien (ou de votre chat)? Afin de manipuler plus facilement notre animal, on le fait au retour d’une sortie ou après une sieste, quand pitou ou minou est plus calme. On peut même prévoir quelques gâteries pour rendre ce moment plus agréable. «Il est très bénéfique d’habituer notre animal tôt dans sa vie à se faire manipuler et à se faire examiner sous toutes ses coutures. On peut rendre le tout agréable à l’aide de gâteries», ajoute la vétérinaire. Voici les trois zones à prioriser.

LE VISAGE

Les yeux et les oreilles de nos animaux peuvent être sujets à certains problèmes de santé. On s’assure que leurs yeux sont limpides et que la zone autour de ceux-ci n’est ni rouge ni exempte de poils. Quant aux oreilles, on les manipule avec douceur: certains animaux y sont particulièrement sensibles. On vérifie qu’elles ne présentent pas de rougeur ni d’écoulement et qu’elles ne sont pas malodorantes. Oui, on n’hésite pas à se mettre le nez dans les oreilles de notre animal: ça ne dément pas!

LE CORPS

On regarde attentivement le pelage et la peau de notre animal. Sa peau ne doit pas être rouge ni écaillée, ni trop sèche et ni trop grasse. «On la regarde à rebrousse-poil, on observe l’abdomen et on soulève aussi la queue», ajoute la Dre Gabrielle Brosseau. Après une sortie à l’extérieur, il est recommandé de rechercher des tiques qui peuvent être logées dans sa peau et de passer son pelage au peigne fin pour y détecter la présence de puces. L’uniformité du pelage est importante: si un endroit où il y avait généralement du poil en est soudainement dépourvu, on consulte sans tarder. 

LES PATTES

Les coussinets de nos animaux doivent s’adapter autant à la chaleur de l’asphalte durant l’été qu’au gel durant l’hiver. On surveille donc l’apparition de rougeurs, mais aussi de plaies, de coupures ou d’égratignures sur les coussinets. La Dre Brosseau nous encourage à inspecter doucement, mais efficacement! «Il ne faut pas hésiter à regarder sous les pattes et entre les doigts et les orteils», précise-t-elle.

Des comportements à surveiller

Les animaux de compagnie incommodés par les démangeaisons sont comme nous: quand ça pique, l’envie de se gratter est difficile à retenir! Chez les animaux, ça peut se traduire par un mâchonnement des pattes, des frottements du visage et des oreilles au sol, du grattage ou du léchage. Tout comportement inhabituel de ce genre devrait nous inciter à consulter notre vétérinaire sans tarder. «Mieux vaut consulter précocement, ce qui permet en général de traiter le problème plus efficacement, note la Dre Brosseau. Toutou ou Minou sera de retour plus vite sur ses quatre pattes!»

Une campagne qui fait du bien

 

Compassion pour les démangeaisons, c’est la chouette campagne de sensibilisation instaurée par l’Académie canadienne de dermatologie vétérinaire (CAVD), Ceva Animal Health Canada, Zoetis et Royal Canin pour encourager la prévention et le traitement des problèmes de peau des animaux de compagnie.

 



Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine