Se sentir à la maison

12 Déc 2020 par Stéphanie Deslauriers
Catégories : Famille / MSN
Icon

Je n’ai jamais été attachée aux lieux où j’ai habité, ni aux meubles ni aux objets qui les ont décorés. C’était vrai jusqu’à ce que je tombe enceinte...

Durant ma grossesse, j’ai ressenti ce besoin viscéral de trouver ma place, mon nid. Celui qui allait voir naître notre fille, puis devenir un témoin privilégié de son développement. Celui où nous allions bâtir nos souvenirs familiaux, qui tapisseront nos mémoires jusqu’à la fin de nos jours. Nous louions alors une maison depuis bientôt trois ans, alors que cette location devait être temporaire. Nous avons eu envie de devenir propriétaires.

On a mis du temps à trouver la maison dans laquelle nous avons finalement emménagé alors que notre fille n’avait que six mois. Et j’en ai mis encore plus avant de réellement sentir que c’était notre maison, justement. À m’y attacher. En toute franchise, c’est même très récent: ça date du printemps 2020, celui qui a abrité notre confinement.

Peut-être qu’un des aspects positifs de cette réalité printanière aura été celui de réellement m’approprier les lieux, d’avoir envie d’embellir nos espaces de vie, de les aménager à notre image, de les habiter véritablement. Avez-vous ressenti la même chose ou, au contraire, en aviez-vous marre de contempler les mêmes murs tous les jours?

À l’approche de la nouvelle année, nous revoilà à la maison pour deux semaines de douceur, de lenteur, de tendresse. Est-ce que cette période en sera une de temps d’arrêt pour vous aussi? Seriez-vous plutôt du genre à prévoir mille et une activités et sorties familiales? Est-ce que cela vous plaît vraiment ou le faites-vous pour plaire aux autres? Ou encore, par peur de vous ennuyer? Et qu’est-ce qui vous effraie, dans l’ennui? Ouf! Que de questions profondes… mais qui valent assurément la peine d’être posées.

De mon côté, nous avons décidé, depuis quelques années, d’évacuer complètement le stress de cette supposée période de réjouissances afin de revenir à l’essence même des Fêtes: la connexion avec les gens qu’on aime. Prendre le temps de se poser, de savourer, de remercier. Voici quelques astuces pour vivre un temps des Fêtes reposant et agréable:

  • Privilégier les rencontres familiales et amicales qui nous font vraiment envie.
  • S’allouer des journées de farniente… ô combien méritées!
  • Privilégier les cartes de souhaits et les cadeaux faits main.
  • Balayer la culpabilité de ne rien faire.
  • Réduire le budget alloué aux cadeaux.
  • Offrir des cadeaux qui permettent de passer du temps de qualité ensemble (sortie, activité culturelle ou sportive, etc.).
  • Prendre le temps de s’ennuyer.

Une maison, c’est bien plus que quatre murs et un toit. C’est un environnement, certes, mais aussi et surtout les personnes avec qui on a choisi d’y vivre. Alimentons ces relations précieuses au quotidien afin de nous sentir chez nous dans notre propre demeure. Ainsi, peu importe où nous irons avec les gens qu’on aime, on se sentira toujours à la maison.

À lire aussi:

Photo: Stocksy



Catégories : Famille / MSN
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine