Vivement 2022!

vivement-2022-getty-images
17 Déc 2021 par Michèle Beauchamp
Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
Icon

Une chose est certaine, les deux dernières années ont été pour le moins perturbantes, et ce, à l’échelle planétaire. À l’approche de 2022, à quoi peut-on s’attendre?

Bonnes ou mauvaises nouvelles, secrets bien gardés, vices cachés… Malin celui qui pourrait répondre à cette question. En ce qui me concerne cependant, j’ai choisi de laisser une chance au coureur. Pour la suite, on verra…

Dès les douze coups de minuit sonnés, mon mot d’ordre pour la nouvelle année sera o-p-t-i-m-i-s-m-e. Je sais, c’est loin d’être évident, surtout quand on lit le journal et qu’on écoute les bulletins de nouvelles. Mais, si chacun de nous déversait assez de substance optimiste dans son verre pour s’assurer qu’il demeure toujours à moitié plein, je me dis qu’on pourrait faire une différence, si minime soit-elle. Ça vaudrait la peine d’essayer. Pas vrai?

Depuis le début de la pandémie, comme beaucoup d’entre nous, j’ai dû apprendre à composer avec le changement et les multiples revirements de situation auxquels nous avons été confrontés. Pas toujours facile, car la mamie est un tantinet rebelle de nature. Néanmoins, en m’adaptant petit à petit et en cessant de gaspiller mon énergie à rouspéter, j’ai pu me consacrer davantage à mes activités préférées: mes leçons d’italien et mes conférences d’histoire de l’art. J’en suis venue à la conclusion que sans le confinement, mon agenda n’aurait pas été meublé d’autant d’heures de plaisir à parfaire ma culture.

Durant cette pause obligée, j’ai aussi eu le temps de planifier mes voyages futurs, et ce, de façon réfléchie. Il faut dire que mon statut de sexagénaire me confirme que le chemin devant moi s’avère plus court que celui parcouru. Alors désolée pour ceux et celles que j’offenserai mais, j’ose le dire, j’ai l’intention de voyager de nouveau. Je n’ai jamais possédé de voiture, je suis une adepte de la marche et des transports en commun depuis toujours, je m’offrirai donc encore ce petit bonheur annuel. D’ailleurs, un de mes plus vifs désirs est de retourner en Italie au printemps prochain et de pouvoir – enfin! – converser avec ma belle-famille in italiano. Après tout, ces gens que j’aime ont été ma motivation première lorsque j’ai décidé d’apprendre cette langue.

D’une part, au cours des derniers mois, j’ai effectivement noirci de nombreux cahiers de notes et fait travailler mon cerveau. D’autre part, je me suis aussi laissée porter par quelques moments de légèreté. Ainsi, chaque semaine, juste avant le spectacle dominical de Star Académie, j’appelais mes deux amis chanteurs pour leur offrir une petite prestation téléphonique en chanson. Je ne suis pas une chanteuse, seulement chanter me procure une telle joie que je renouvellerai sûrement l’expérience. Au diable l’orgueil!

En ce commencement d’année nouvelle, je vous souhaite à votre tour de laisser éclore un petit grain de folie qui se cache en vous. Je vous assure, c’est jouissif! Enfin, je ne suis pas du genre à prendre des résolutions; en revanche, je ne trace aucune limite aux souhaits lancés dans l’univers. Si on lançait ensemble… Bonne et heureuse année 2022!

À lire aussi :

Photo : Westend61 Getty Images



Catégories : Famille / MSN / Véro-Article
2 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Guylaine Henri dit :

    Merci Michèle et Vero magazine. Ton texte m’aide à regarder au bon endroit pour 2022: vers la lumière et le bonheur!

  2. Jacinthe dit :

    Texte très inspirant, merci

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine