Amour et argent : comment s’assurer qu’ils fassent bon ménage?

factrure-de-lamour
01 Mar 2022 par Florence Dujoux
Catégories : Famille / Maison / MSN / Véro-Article
Icon

L’argent dans le couple reste tabou. Dans La facture amoureuse, PY McSween et PA Jetté partagent des outils pour faire ses choix en toute connaissance de cause.

Difficile de parler d’argent avec son conjoint! Résultat, on prend trop souvent des décisions aussi importantes qu’emménager ensemble, se marier ou prendre une pause professionnelle sans en connaître les implications financières. Voici cinq conseils à retenir pour éviter les déconvenues : 

1 – Parler d’argent sans attendre

Si l’amour n’a rien de financier, l’argent joue un rôle indiscutable dans l’amour. «Se mettre en couple avec un panier percé ou un endetté chronique aura une incidence sur le choix du logement ou de la maison, le type de vacances, la fréquence des sorties, bref la qualité de vie», lit-on dans l’ouvrage. D’ailleurs, statistiquement la différence de scores de crédit des deux partenaires est inversement proportionnelle à la durée de la relation amoureuse. Renseignez-vous sur le revenu de votre nouveau conjoint, son actif et son passif dès le départ, pour éviter de mauvaises surprises plus tard. Peut-être même dès la première date!

2 – Répartir équitablement les dépenses

Comment calculer la contribution de chacun des conjoints quand il y a un écart de revenu important? Dans le cas où le premier gagne 50,000$ et l’autre 100,000$, plusieurs vont décider d’opter pour une répartition un tiers-deux tiers. Pourtant, ce sont les revenus disponibles, après impôts, paiements de retraite et allocations éventuelles qu’il faudrait considérer. La question est encore plus complexe quand on a eu une vie passée.  Les auteurs prennent l’exemple d’Isabelle, qui assume seule la charge de ses deux enfants, avec un salaire annuel de 40,000$. En emménageant avec son amoureux, qui gagne 60,000$ par an, elle perd plus de 11,000$ nets d’impôts annuellement, du fait de la baisse de l’aide sociofiscale. Comment les conjoints se partageront-ils les économies et les pertes liées à leur choix de vie?

argent-relation-couple

3 – Se donner des objectifs de vie communs

Que voulez-vous faire de vos ressources financières? Êtes-vous frustré par les dépenses inconsidérées de votre conjoint, ou encore par son insouciance vis-à-vis de la retraite? Selon les auteurs, il est essentiel de déterminer un idéal financier commun. En fonction de votre âge, vous pourrez par exemple établir un plan de remboursement des dettes d’études, fixer des objectifs de REEE pour les enfants ou encore dresser des plans de retraite avec des objectifs d’épargne annuels. D’après la Banque Royale, en 2020, pas moins de 85% des Canadiens en union à long terme attribuent le caractère sain de leur relation à avoir les mêmes habitudes et objectifs financiers. Et si c’était le temps d’en parler avec votre partenaire de vie?

4 – Arrêter de voir le mariage (uniquement) comme une preuve d’amour

Âmes romantiques s’abstenir! Pour Pierre-Yves McSween, «le mariage est le contrat légal le plus endimanché de l’histoire». Au Québec, il vient avec la composition d’un patrimoine familial, dont la valeur est partagée à moitié-moitié entre les époux au moment d’une séparation éventuelle. Les couples mariés ou unis civilement sont aussi soumis à l’un des trois régimes matrimoniaux en vigueur, qui détermine comment sont gérés les autres actifs. Imaginons que vous avez opté pour un contrat de mariage avec séparation de biens, et que vous totalisez 80,000$ en REER, tandis que Monsieur a investi dans son entreprise. Au divorce, vous devrez lui verser 50% de votre actif, sans rien recevoir en retour, puisque l’entreprise lui appartient. Si vous convolez en justes noces cet été, pensez à prendre rendez-vous avec un avocat!

5 – Préserver son autonomie financière

Conserver sa capacité de dire «non», c’est la meilleure façon de se protéger de la violence financière, définie comme un abus de pouvoir financier dans un couple. Avoir un compte bancaire à son nom, garder un dossier de crédit actif, maintenir une valeur marchande sur le marché du travail ou pouvoir consulter facilement les données financières du couple sont autant d’outils qui permettent de garder le contrôle sur sa vie financière. Si vous cessez de travailler pour vous occuper pendant quelques années de vos jeunes enfants, convenez clairement des règles financières présentes et futures avec votre partenaire, dans un souci d’équité. Dans le cas inverse, vous pourriez devenir économiquement dépendant de votre conjoint, et vous construire à votre insu votre propre prison financière. 

À défaut de vivre d’amour et d’eau fraîche, mieux comprendre les enjeux financiers du couple permet de préserver sa liberté, et de se donner les moyens de vivre une vie plus heureuse! 

Pour en savoir davantage!

Vous pouvez désormais acheter La facture amoureuse de PY McSween et PA Jetté chez votre libraire préféré !

Photo de couverture : Mathieu Stern, Unsplash
Photo du texte : PiggyBank, Unsplash

Les produits proposés dans cet article ont été sélectionnés indépendamment par nos rédacteurs. Nous pouvons percevoir une commission d’affiliation sur certains des produits que vous décidez d’acheter.

À lire aussi : 



Catégories : Famille / Maison / MSN / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine