Les finances au féminin : Parler de finances autrement avec @Elleinvestit

elle-investit-vero-finances-au-feminin
12 Jan 2022 par ELLEINVESTIT
Catégories : Maison / MSN / Véro-Article
Icon

De façon générale, l’information financière ciblant un auditoire féminin tend à être orientée vers la gestion du budget et la coupure des dépenses.

À l’inverse, l’information financière ciblant un auditoire masculin tend à être davantage orientée vers les différentes façons de faire fructifier l’argent.

EN COLLABORATION AVEC @ELLEINVESTIT

Elle investit Logo IG

Les rôles dits «traditionnels»

Nous pouvons tenter d’expliquer l’origine de ces deux différentes approches en étudiant l’histoire.

En 1951, les hommes représentaient 78% de la population canadienne sur le marché du travail[1]. Ce n’est qu’à partir de 1964 que les femmes ont pu ouvrir un compte de banque au Canada sans l’autorisation de leur mari.[2]

Traditionnellement, les femmes n’occupaient pas d’emploi à l’extérieur de la maison. Elles veillaient plutôt à l’éducation des enfants et au bon fonctionnement du foyer, s’occupant notamment des tâches ménagères et des repas.

82% des femmes s’en remettent à leur conjoint pour des décisions financières

Jadis, puisque c’était les hommes qui gagnaient un revenu, c’était également eux qui décidaient des investissements du couple. Or, ce constat est encore d’actualité en 2022, puisqu’une enquête de la UBS (Union Bank of Switzerland) parue l’année dernière indique que 82% des femmes s’en remettent à leur conjoint pour des décisions financières[3].

Cette statistique est choquante et désolante. L’enquête de l’UBS révèle les raisons derrière ce constat : d’abord, les femmes sont d’avis que leurs conjoints ont plus de connaissances financières qu’elles, à tort ou à raison. Ensuite, certaines femmes reproduisent les habitudes financières de leur mère – c’est-à-dire laisser leur conjoint s’occuper des finances à leur place.

Pour changer ce narratif, il faut parler de finances sous un angle différent. Au-delà de la gestion du budget et des dépenses, l’information financière ciblant un auditoire féminin devrait davantage être axée sur les investissements.

Étude par la Starling Bank

La Starling Bank a réalisé une étude linguistique où 300 articles ont été analysés. Constat: il existe d’énormes écarts entre la façon dont on aborde l’argent, dépendamment du genre de l’auditoire ciblé[4].

En effet, 65% des articles portant sur l’argent parus dans des magazines féminins dressent le portrait de la femme dépensière, lui conseillant de limiter, restreindre et mieux contrôler ses achats impulsifs.

Plus particulièrement, ceux-ci traitent notamment du budget et de la réduction des dépenses, sur les façons d’économiser en faisant ses repas à la maison, ou encore en faisant du couponnage. En revanche, plus rares sont les ressources visant à apprendre à la femme comment faire fructifier son argent, à analyser ses investissements et à prendre des risques calculés.

La naissance du projet @Elleinvestit

Suivant ces observations, le projet @Elleinvestit est né. N’ayant jamais reçu d’éducation financière ni de mes parents, ni dans le cadre de mes études, c’est à l’âge de 28 ans que j’ai commencé à m’intéresser au monde des investissements, pour rapidement m’apercevoir qu’il existe bel et bien un clivage entre le contenu proposé aux hommes versus celui présenté aux femmes.

Heureusement, mon côté autodidacte et ma soif d’apprendre m’ont permis de rapidement comprendre les bases de la finance. Ce que j’ai pu constater, c’est que la plupart des femmes se sentent dépassées par le monde des investissements, par le lexique financier, ont peur d’être jugées et surtout, ne savent pas par où commencer.

Bien que l’information sur le sujet des finances personnelles soit abondante, elle est désorganisée. Puisqu’il est parfois difficile de s’y repérer, je me donne pour mission de vulgariser et expliquer les finances de façon accessible.

Le monde des investissements est traditionnellement bâti par les hommes, pour les hommes. @Elleinvestit est une plateforme bâtie par une femme, pour les femmes. Il s’agit d’une ressource à laquelle j’aurais voulu avoir accès lorsque j’ai commencé à investir.

J’ai la profonde conviction que la parité homme-femme peut être atteinte notamment à travers l’indépendance financière de la femme; et c’est ce à quoi j’aimerais contribuer.

Cheers à votre prospérité,

Elleinvestit

Avocate de formation, @Elleinvestit est passionnée par les finances personnelles. Sa page Instagram a pour mission première d’encourager les femmes à maîtriser la gestion de leurs finances. 

Le monde des investissements est traditionnellement bâti par les hommes, pour les hommes. Pour sa part, @Elleinvestit est une plateforme bâtie par une femme, principalement pour les femmes, mais également pour le grand public. Son but est de vulgariser et d’expliquer les finances avec une dose d’humour.  

Son compte Instagram: @Elleinvestit

Sa page Facebook: @Elleinvestit

 

À lire aussi : 

 

Sources :

[1] “Women in the labor force” (The Canadian Encyclopedia).

[2] “Canadian Women’s history” (Public Service Alliance of Canada).

[3] “Own Your Worth 2021: Building bridges, breaking barriers” (UBS).

[4] “Why we need to #MAKEMONEYEQUAL” (Starling Bank).



Catégories : Maison / MSN / Véro-Article
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Marie-Christine Brunet dit :

    Super intéressant, on en veut plus! Vivement l’indépendance financière pour tous!!

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine