4 conseils pour trouver le soutien-gorge idéal

03 Fév 2020 par Laurence Bareil
Catégories : Mode / MSN / Véro-Article
Icon

Si le soutien-gorge parfait n’est pas le même pour toutes, une règle d’or s’applique quand vient le temps de choisir: la qualité et le confort sont toujours nos meilleurs alliés. Petits conseils pour prendre le dessus sur nos dessous.

1. L’ajustement

Trouver la bonne taille et le bon modèle de soutien-gorge n’est pas une mince affaire. À cet égard, réglons une chose: faire prendre ses mensurations tous les ans par une corsetière devrait être aussi normal que d’aller chez le dentiste! Notre corps change, nos besoins aussi. Mieux vaut donc confier cette tâche à une experte qui maîtrise l’ajustement et qui connaît les caractéristiques des différents styles et marques sur le marché.

Cela dit, voici deux autres points importants à retenir. Contrairement à la croyance populaire, le maintien n’est pas fourni par les bretelles, mais par la bande de contour. Pour cette raison, les femmes au buste généreux devraient privilégier des modèles ayant au moins deux ou trois agrafes de haut au dos. Quelle rangée choisir pour bien ajuster notre soutien-gorge? Celle du centre, qui nous laisse l’option d’accroître l’aisance lorsqu’on se sent gonflée et de resserrer un brin la bande de contour quand le tissu perd de son élasticité.

2. Le bon modèle

Soutenir la poitrine et créer un beau galbe est une mission qui se décline en plusieurs styles. Une fois qu’on connaît sa taille, il faut encore essayer plusieurs modèles de plusieurs marques, car les options sont innombrables. En gros, on peut dire que les soutiens-gorges sont classés en deux catégories: les modèles à bonnets moulés et les souples.

Les bonnets moulés sont populaires parce qu’ils ont l’avantage d’être invisibles, même sous un haut ajusté. Si on a besoin d’un meilleur soutien, on se tourne vers les bonnets souples. Grâce à leur construction étudiée (entoilage, coutures, etc.), ils supportent généralement mieux la poitrine parce qu’ils s’adaptent à la forme du sein.

3. Le prix

Puisque c’est un vêtement qu’on porte tous les jours et qu’il a une incidence directe sur notre bien-être, inutile de lésiner sur la qualité d’un soutien-gorge. En payant entre 40 $ et 100 $, on peut s’en procurer un avec un bon rapport qualité-prix.

4. L’entretien

Comme toutes les matières extensibles sont sensibles à la chaleur, on doit laver nos dessous à l’eau froide, à la main, ou encore dans la lessiveuse, au cycle délicat, en agrafant préalablement le dos des soutiens-gorges, qu’on glisse dans un filet de lavage. On les suspend ensuite pour sécher. Jamais de sécheuse, jamais d’eau de javel. Enfin, on range minutieusement nos soutifs en agrafant le dos en repliant les bonnets sur eux-mêmes, vers l’intérieur.

Bon à savoir

Il existe des modèles amincissants, avec ou sans armature, dont la construction redistribue les volumes pour donner l’effet d’un buste moins épanoui. Parfait sous un chemisier dont la boutonnière bâille.

1. La t-shirt bra, ce modèle moulé et sans couture qui passe incognito, surtout s’il est de couleur chair. (La Vie en Rose, 50 $).

2. Le petit luxe raffiné en dentelle, dans une nuance tendance comme bordeaux, sarcelle ou rose. (WonderBra, 52 $).

3. Le transformable – dont les bretelles se déplacent ou se retirent –, l’allié des corsages bustier, licou, à une bretelle ou à dos nageur (en chair ou noir). (PrimaDonna, 161 $).

À lire aussi:

Photo: Getty Images



Catégories : Mode / MSN / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine