Comment choisir le bon chapeau?

chapeau
20 Juil 2020 par Laurence Bareil
Catégories : Mode / Véro-Article
Icon

Il protège notre visage et nos cheveux du soleil tout en donnant du punch à la plus banale des tenues estivales. Cette saison, le chapeau urbain est sur toutes les têtes. Voici quelques conseils pour bien magasiner le couvre-chef idéal! 

Le style d’abord

La popularité des chapeaux masculins, comme le feutre mou (fedora), le panama et le Trilby, ne s’estompe pas. Chics et structurés, ils figurent parmi les modèles les plus faciles à porter selon Mariouche Gagné, directrice artistique des marques Canadian Hat et Harricana: «J’ai toujours un fedora qui traîne dans ma voiture. Si un événement imprévu se présente, il rehausse automatiquement mon look.»

Le bob, icône des années 1990, fait un retour en force! Qu’il soit en coton, en nylon, uni ou à motifs, ce chapeau mou – qui rappelle celui des pêcheurs – est un allié polyvalent. Pratique et pliable, le bob est généralement lavable à la machine. Il se glisse aussi bien sous notre casque de vélo que dans notre valise. Idéalement, on choisit un modèle réversible, pour maximiser son utilisation. Astuce de style: il faut le caler sur notre tête le plus possible, le bord frôlant nos sourcils, pour qu’il encadre joliment notre visage.

Sur les passerelles, on a pu observer le retour de la cloche, un couvre-chef accessible vu sa silhouette proportionnée. En vogue dans les années 1920, ce modèle insuffle illico un petit air rétro à notre look. Qu’on le porte avec le bord relevé d’un côté ou non, il nous donne l’impression de vivre à Downton Abbey… avec ou sans corset!

Choisir son modèle

Pour parer à toute éventualité, on conseille d’avoir deux chapeaux: un modèle utilitaire qu’on traîne partout au quotidien, comme un bob ou une cloche qu’on peut insérer dans une poche ou notre sac à main et qui en ressort indemne (un chapeau pliable en portera la mention sur l’étiquette), ainsi qu’un modèle plus habillé.

Tête à chapeau

Selon Mariouche, il faut s’armer de patience pour magasiner un chapeau. «Je conseille d’aller dans un endroit où le choix est vaste, de façon à pouvoir essayer plusieurs modèles et tailles. Faites-vous conseiller, si possible. Quand on prend le temps, on consomme à la fois mieux et moins.»

Si la majorité des chapeaux féminins sont de taille unique, certains chapeliers proposent tout de même des couvre-chefs dans différentes tailles. Soyez donc à l’affut des étiquettes!

La qualité n’étant pas forcément une question de prix, un article bien conçu se vérifie en quatre points. Les voici…

  1. Les coutures doivent être solides.
  2. La matière doit être de bonne qualité. La toile de coton, le nylon, la ratine ou la paille épaisse devraient bien traverser le temps (bon à savoir: une paille naturelle ne se plie pas).
  3. S’il y a une bande intérieure (la norme dans les chapeaux structurés), on s’assure qu’elle soit flexible et confortable.
  4. La finition doit être aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Psitt!

On ose fouiner au rayon des hommes. On y trouve un plus grand choix de classiques masculins, comme le Trilby ou le panama.

Tendances 2020

Quatre coups de cœur pour être stylée tout en se protégeant du soleil.

  1. Le modèle cloche est à la fois féminin et vintage. (Parkhurst, 39 $)
  2. Le fedora en paille est un must! (Canadian hat, 149 $)
  3. Le bob reprend du service. (Simons, 25 $)
  4. Le trilby est un classique. (Bizou, 23 $)

À lire aussi:

Photo: Getty Images



Catégories : Mode / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine