Dans la garde-robe de… Andréanne Marquis

20 Oct 2020 par Sophie St-Laurent
Catégories : Mode / Véro-Article
Icon

Jeune entrepreneure et influenceuse de Québec (avec 137 000 abonnés sur Instagram!), elle vient de célébrer le cinquième anniversaire de Womance, sa populaire boutique de vêtements en ligne.

Pour marquer le coup, Andréanne s’est mise au design et proposera dès l’automne sa propre collection. Rencontre mode dans la Vieille Capitale.

Comment décris-tu ton style, Andréanne?

Je mise sur le confort avant tout. Ces temps- ci, mon look se résume à des t-shirts et des chemisiers oversized (que je porte avec un short cycliste) et des robes fluides. En fait, l’ADN de Womance reflète mon propre penchant pour une garde-robe facile à vivre et décontractée, avec une touche féminine. Je ne vendrais jamais ce que je ne porterais pas moi-même.

Puisque tu crées maintenant tes propres collections, à quoi peut-on s’attendre?

Depuis le début de Womance, je vends des vêtements triés sur le volet qui viennent de manufacturiers et de distributeurs internationaux. Comme je commence enfin à avoir les moyens de mes ambitions, j’ai entrepris de créer moi-même les fameux articles dont je rêvais et que je n’arrivais jamais à trouver sur le marché. En gros, je proposerai des basiques de qualité à prix abordable. Des pièces classiques, mais jamais banales. Je suis assez fière de nos tricots et de nos robes.

T’es-tu toujours habillée comme une carte de mode?

Je viens de la municipalité de L’Isle-Verte, dans le Bas-Saint-Laurent. Inutile de dire qu’en région, dans les années 1990, on n’avait pas accès à grand-chose en matière de mode. J’ai commencé à apprécier les beaux vêtements lorsque j’ai emménagé à Québec. Mes amies ont commencé à me complimenter sur mes tenues. Je pense que j’ai un bon œil sur le plan esthétique. Je tiens ça de ma mamie, une coquette de première.

En dehors de Womance, où achètes-tu des articles mode?

Je ne magasine que sur le Web et j’essaie le plus possible de soutenir des commerces d’ici. J’achète des chaussures à L’Intervalle, des vêtements chez Aritzia, des lunettes solaires ou ophtalmiques dans les boutiques BonLook [NDLR: elle a d’ailleurs créé une monture exclusive en collaboration avec ce détaillant, il y a quelques années].

Qui est ton icône de style?

Lady Di. Elle réussissait à être aussi raffinée en tenue sportive avec des baskets que dans une robe de soirée. Je regarde des images d’elle dans les années 1980 et j’ai envie de copier toute sa garde-robe! Elle était le parfait exemple d’une femme dont le sens du style vient en partie de l’attitude et d’une grâce naturelle qui transcendent les vêtements.

Les musts d’Andréanne

 

  • Mon dada mode, c’est les chaussures. J’en achète trop! Un bon tuyau? J’aime bien celles de chez Zara, qui présentent un excellent rapport qualité-prix. En plus de suivre de près les tendances, elles sont souvent en cuir véritable et très confortables. Bottes (Zara, 179 $). | Voir le site Web
  • Je porte pratiquement toujours les mêmes trois ou quatre délicates chaînes dorées – dont une avec une breloque affichant mon signe astrologique (offerte à womance.ca). Sinon, j’ai un faible pour le joaillier canadien Mejuri. J’ai d’ailleurs repéré sur son site une jolie chevalière pour l’auriculaire (pinky ring) que j’aimerais bien me procurer un jour. Bague (Mejuri, 300 $). | Voir le site Web
  • J’aime que mon maquillage soit très naturel et minimaliste. Plus souvent qu’autrement, je ne porte qu’un voile hydratant et illuminateur, quasi imperceptible, pour me donner bonne mine. Ensuite, je brosse mes sourcils vers le haut, ce qui crée l’impression qu’ils sont plus denses. Sérum de teint ultrafluide Nude Glow Teint Lumière (Lise Watier, 42 $). | Voir le site Web


Catégories : Mode / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine