Le top 10 des surprises mode en 2019

16 Déc 2019 par Claude Laframboise
Catégories : Mode / Véro Shopping-Galerie
Icon

Retour sur les faits marquants de l'année qui s'achève dans le domaine de la mode.

L’annulation du défilé Victoria’s Secret

Le géant américain de la lingerie traverse une période difficile. À une époque où on met en doute l’identité des genres, son image ultra-sexy ne fait plus l’unanimité. La marque a donc choisi de ne pas présenter son désormais célèbre défilé-spectacle annuel de petites tenues cette année. Un virage s’amorce déjà dans les visuels que le détaillant partage sur ses réseaux sociaux. De plus, Victoria’s Secret a engagé la première mannequin transgenre de son histoire, la brésilienne Victoria Sampaio.

La nouvelle image plus sage de Victoria’s Secret Photo: @victoriassecret

La première mannequin transgenre de Victoria’s Secret, la brésilienne Victoria Sampaio. Photo: @valentts

 

Le retour du couple qui « matche »

Déambuler en couple dans la rue avec le même pull ou manteau peut être « kétaine ». Mais être « matchy-matchy » avec son amoureux pourrait redevenir cool. Quand c’est Maisie Williams (Game of Throne) et son copain Reuben Selby (cofondateur de l’agence de mannequins Contact) qui affichent un maquillage coordonné (ombres à paupière corail), dans la première rangée du défilé de Thom Brown à Paris, on se dit que c’est quand même charmant d’être assorti. Partager une palette d’ombres à paupières c’est trop demander à votre chum? Rabattez-vous sur le pyjama assorti. #couplegoals

Maisie Williams et son copain Reuben Selby Photo: @maisie_williams

Kristen Bell et son mari Dax Shepard Photo: @kristenanniebell

Lunettes soleil: mini versus maxi

On aurait pu croire que la mini-lunette soleil (voir microlunette) était LA nouvelle tendance au rayon des solaires cette année. Mais non. L’opposé, la maxi-lunette soleil lui faisait… de l’ombre. Rarement des opposés se sont autant partagé la vedette.

Mini sur Rihana Photo: @badgalriri

Maxi sur Kylie Jenner Photo: @kyliejenner

La diversité sur les « runways »

Non, ce n’est pas nouveau de cette année. Mais comme le mouvement prend de l’ampleur, on se doit de le souligner et de célébrer cette ouverture grandissante vers une plus large définition et représentation de la beauté. Diversité ethnique, de silhouette, d’âge… de plus en plus de designers présentent leurs créations sur une plus grande variété de mannequins. Du progrès, oui, mais qui demeurent malheureusement des exceptions dans un univers encore largement homogène.

Paloma Elsesser au défilé de Prabal Gurubg Photo: @palomija

Veronica Webb (54 ans) au défilé de Nicole Miller Photo: @veronicawebb

Un défilé dans un champs de lavande

Instagram oblige, les designers de mode rivalisent d’innovation pour créer un cadre original où dévoiler leurs créations. Défi relevé haut la main par Simon Porte Jacquemus (le jeune créateur derrière la griffe Jacquemus) qui a choisi tout simplement de planter son décor dans la nature, plus précisément celle de sa Provence natale. C’est dans un champ de lavande que les mannequins ont défilé, sur plus de 500 mètres de tissu rose, pour présenter sa collection printemps-été 2020 en juin dernier.

Photo: @jacquemus

Photo: @jacquemus

 

Tendance « grand-mère »: le retour des chaînes à lunettes

Retour inusité d’un accessoire autrefois réservé aux « madames » et aux grands-mamans: la chaîne à lunette se retrouve dorénavant au cou de jeunes femmes à la mode. Deux courants observés: la chaîne fine et délicate (parfois garnie de breloques) et le modèle XL, avec de gros maillons, dans une variété de couleurs, finis et matières. La marque québécoise de bijoux Welldunn a déjà flairé cette nouveauté et en propose 14 modèles.

Photo: @yesdiaz7

Photo: @barbaraboller

La star devenue une marque

Il y a déjà des produits de beauté, une collection de lingerie et une de vêtements. Mais Fenty, la marque de Rihanna, sera bientôt une griffe internationale, en partenariat avec le groupe français LVMH, qui détient Louis Vuitton, Dior et plusieurs autres grandes maisons prestigieuses. Rihanna devient par le fait même la première femme noire à la tête d’une marque de luxe parisienne. Beau cadeau d‘anniversaire pour Robyn Rihanna Fenty, qui aura 32 ans le 20 février. À découvrir dès le 29 mai sur fenty.com

Fenty Beauty Photo: @badgirlriri

Rihanna dans un ensemble de sa collection Fenty Photo: @badgirlriri

La mode écoresponsable

Ici non plus, il ne s’agit pas d’une nouveauté de 2019, mais plutôt d’une prise de conscience écologique qui a pris plus d’ampleur cette année. Le plus grand détaillant de mode au monde, Zara, a lancé récemment une collection écoresponsable incluant des manteaux faits à partir de matières recyclées et des pulls en cachemire de source « durable » (ou « cachemire écoresponsable »). De plus, la marque planifie se limiter à l’utilisation de coton, du lin et du polyester bio d’ici 2025.

De son côté, le géant suédois H&M (le deuxième plus grand détaillant de vêtements) n’utilisera que du coton de source durable dès 2020. De plus, H&M va tester un système de location de vêtements dans son magasin phare de Stockholm et un service de livraison à vélo aux Pays-Bas.

Plus proche de chez nous, Aldo est devenu carboneutre en 2018 et a abandonné l’utilisation de sacs à usage unique cette année, en plus de lancer une collection de chaussures écoresponsable.

Manteau de la collection Join Life en polyester recyclé, Zara, 139$

Chaussure de la collection écoresponsable RPPL de Aldo, 90$

Le bandeau dodu

On aurait pu prédire le succès de cet accessoire plutôt inhabituel. La recette était immanquable : lancé par Prada (la marque italienne a l’origine de bien des tendances insolites) et adopté par la Duchesse de Cambridge (Kate a redonné la gloire à plusieurs articles disparus de la carte, ou encore, elle a rendu célèbres certains qui n’y étaient jamais apparus), le serre-tête rembourré s’est vite retrouvé sur la tête des vedettes et des influenceuses mode. À noter : Kate a porté à quelques reprises des modèles de chez Zara. Un look de princesse à petit prix? On aime.

Prada, printemps-été 2019 Photo: @prada

La duchesse Kate Middleton Photo: @duchessofcambridge

Le retour des top-models des années 90

C’est Donatella Versace qui la première a eu l’éclair de génie : réunir 5 des plus populaires mannequins des années 90 (Carla, Claudia, Naomi, Cindy et Helena) pour la finale de son défilé printemps-été 2018 (donc en octobre 2017). Mais un an et demi plus tard, plusieurs designers ont eux aussi fait appel aux supermodels. Naomi chez St-Laurent, Christy chez Marc Jacobs, Helena chez Dolce & Gabbana… sans compter toutes les autres qui sont apparues chez plusieurs créateurs. De son côté, Donnatella a joué à nouveau la carte rétro : c’est Jennifer Lopez qui a clôturé le défilé de la marque en septembre, dans une robe très similaire à la désormais très célèbre celle qu’elle portait en 2000 aux Grammy Awards.

Naomi (Campbell) dans le défilé Saint-Laurent printemps-été 2020 à Paris en septembre Photo: @naomi

Claudia, Cindy et Helena au défilé Versace en octobre 2017 Photo: @versace



Catégories : Mode / Véro Shopping-Galerie
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine