Louer sa robe de mariage: écologique et économique!

07 Mar 2019 par Véronique Harvey
Catégories : Mode / Véro-Article

Louer sa robe de mariage? Pas bête comme idée! On vous explique pourquoi.

Du moment où elles se font passer la bague au doigt, les futures mariées sont capables de visualiser leur robe de rêve, celle dans laquelle elles fouleront l’allée et diront « oui je le veux »! Mais, lors du premier essayage en magasin, bien des choses changent… Celles qui se voyaient avec une immense robe de princesse ressortent finalement avec une robe sirène et celles qui souhaitaient un bustier en cœur repartent avec des manches longues en dentelle. Et c’est aussi à cette étape que bien des femmes décident d’opter pour la location plutôt que l’achat. « Certaines clientes viennent pour acheter, mais réalisent qu’elles peuvent louer exactement la même robe pour 50% du prix. Comme elles ne vont jamais reporter leur robe après le mariage, pour la différence de prix, il y en a beaucoup qui vont se laisser tenter par la location », explique Chantale Parizeau, propriétaire de la boutique Oui je le vœux, qui se spécialise dans la location de robe de mariage depuis plus de 25 ans. Et le prix de location inclut les altérations sur mesure et le nettoyage.

Luxe abordable

Même son de cloche du côté de la boutique de location Loue1Robe, où l’on trouve des robes de 300$ à 5000$, disponible à la location pour une fraction du prix. « Ça donne la chance aux clientes d’avoir une robe qu’elles n’auraient pas pu se permettre autrement. C’est ce qu’on appelle du luxe abordable », explique Andréanne Demers, responsable du marketing chez Loue1Robe. Cette dernière précise que leur service de location est aussi fort populaire pour les seconds mariages – où l’on ne souhaite pas porter une robe aussi élaborée –, ou encore pour les femmes qui ne souhaitent pas se marier en blanc. « Parmi nos 800 modèles en stock, on a une foule de robes de soirée de toutes les couleurs et de toutes les tailles », ajoute Mme Demers.

Comme neuve

Plusieurs femmes écartent d’emblée la location, car elles craignent de se retrouver avec une robe défraîchie. Et pourtant. « Oui, la robe est usagée, mais pas usée, car chaque fois, elle est remise à neuf et on en prend bien soin », précise Mme Parizeau, qui limite le nombre de locations à quatre par robe. Voilà pourquoi le tiers de ses clientes opte pour la location et que certaines d’entre elles font la route d’Ottawa, du Saguenay ou des Maritimes pour profiter de ce service! Il faut dire qu’avec 2000 modèles de robe en inventaire, dont 80% sont disponibles à la location, difficile de ne pas trouver ce que l’on cherche chez Oui je le voeux. Encore plus lorsqu’on sait que la boutique offre des tailles allant de 6 à 28 ans.

À l’ère où le recyclage et la récupération sont au centre des discussions, la location s’avère donc un choix judicieux!

Nos bonnes adresses à Montréal :

 

À lire aussi: 

Robes de mariée: 12 adresses incontournables

3 hôtels tout inclus qui offrent des forfaits mariage différents



Catégories : Mode / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine