Nouvelle direction chez Addition Elle: rencontre avec Andy Thê-Anh

Addition Elle
23 Sep 2019 par Sophie St-Laurent
Catégories : Mode / Véro-Article
Icon

Le designer québécois Andy Thê-Anh vient d’être nommé directeur du design d’Addition Elle. Un vent de fraîcheur pour cette bannière qui modernise sa proposition dans le marché taille plus.

On sent que ça bouge dans les magasins Addition Elle; ton arrivée coïncide-t-elle avec ce virage?

En effet, c’est un nouveau chapitre pour la marque, qui prend une tangente plus moderne. Ça transparaît déjà avec le nouveau concept de boutique, inauguré récemment au Carrefour Laval. Dans un décor soigné, on trouve les marques maison en plus d’une sélection pointue de griffes dans le coup, comme Levi’s, Calvin Klein ou Birkenstock. J’ai déjà hâte de créer en exclusivité pour l’étiquette Addition Elle.

À qui s’adresse le nouveau Addition Elle?

À toutes les femmes qui s’habillent dans les tailles 12 à 26 et qui aiment la mode, peu importe leur âge. Elles sont à l’affût des dernières tendances et achètent via des plateformes Web de partout dans le monde. Elles connaissent les marques les plus convoitées. Nous devons donc leur offrir des collections aussi attrayantes et branchées que celles qui sont proposées dans les autres tailles.

Qu’est-ce qui manque dans le marché curvy?

La mode a trop longtemps négligé le créneau des tailles plus. Au lieu de créer spécialement pour les filles rondes, l’industrie avait la mauvaise habitude de prendre un vêtement de taille 8 et de l’agrandir. Résultat? Passé une certaine taille, les proportions ne fonctionnent plus et l’ajustement est rarement parfait. Dans nos ateliers, on dessine pour une fille voluptueuse et on n’a aucune idée préconçue de ce qu’elle devrait porter ou non. Nous ne sommes pas dans une logique de camoufler des «imperfections»: il faut célébrer toutes sortes de silhouettes et leur donner accès aux tendances de l’heure.

Selon toi, quel est le secret des filles qui ont du style?

Elles sont à l’aise dans ce qu’elles portent et elles ont le génie de marier différentes pièces pour créer une tenue intéressante. Je peux être aussi impressionné par le style d’une chanteuse rap au look décontracté que par celui d’une avocate en tailleur strict, du moment que c’est réussi.

Quels sont les musts de la nouvelle saison?

Cet automne, la robe jupon sort du boudoir! Elle peut être portée à de multiples occasions. Le jour, pour le boulot, on lui superpose un long cardigan ou une veste. Le soir, elle se porte en solo; il suffit de changer les accessoires. Je pense que les filles devraient aussi investir dans un manteau de mi-saison de couleur pastel ou néon. Ces tons vitaminés sont souvent réservés aux vêtements de sport et j’aime l’idée qu’ils puissent égayer un vêtement aussi classique qu’un manteau de laine à la coupe épurée.

L’astuce de style d’Andy

Je suis un grand fan du colorblock. Oser des camaïeux dans des teintes de la même famille – comme le bordeaux et le rouge – donne de la dimension et de la personnalité à une tenue.

 

Andy Thê-Anh Andy en bref

Né au Vietnam, il est arrivé au Québec à 16 ans. Il est diplômé en design de mode du Collège LaSalle.

Il a eu ses propres marques de prêt-à-porter féminin pendant 10 ans.
Il est reconnu pour ses collections élégantes et féminines.

Il a habillé plusieurs personnalités, dont Karine Vanasse et Mitsou.

Il a été le directeur du design de la marque de sport Lolë pendant six ans.



Catégories : Mode / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine