Tchintchin en Tchéquie!

23 Nov 2020 par Louise Richer
Catégories : MSN / Voyage
Icon

Moi qui n’avais jamais vraiment aimé la bière, j’ai changé d’avis l’hiver dernier, lors d’une escapade éclair à Prague.

Invitée à visiter la brasserie Staropramen, j’y ai découvert une formidable tradition brassicole… et mon tout nouvel engouement pour cette boisson à base de houblon!

À l’approche de l’hiver, je ne peux m’empêcher de repenser à mon blitz immersif dans la capitale de la République tchèque, si belle durant la saison hivernale avec ses marchés de Noël. J’y ai mis les pieds en février 2020, quelques semaines avant la pandémie qui nous a tous empêchés de voyager à l’extérieur du pays.

 

Le prétexte de mon escapade de trois jours là-bas? Une invitation de la brasserie Staropramen, fondée en 1869, à visiter ses installations sur place. Avec son expertise de plus de 150 ans, pas étonnant que ses bières pragoises soient celles qui sont les plus vendues à travers le monde! La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont maintenant offertes au Québec depuis l’an dernier, grâce à leur acquisition par Molson Coors en 2012.

Avez-vous déjà mis les pieds dans une usine qui produit de la bière? Pour ma part, c’était la première fois, et j’avoue que l’expérience m’a fortement impressionnée. Il faut dire que la Staropramen – qu’on peut traduire en français par «vieille source» de la rivière Vltava – est la bière emblématique de la Tchéquie. Cette lager blonde, aux arômes de malt, de houblon et de fruits, dévoile aussi des notes subtiles de caramel et de fleurs. Est-ce la raison pour laquelle la Staropramen m’a conquise?

Je n’en sais trop rien, mais chose certaine, je l’ai résolument adoptée dès mon retour au Québec. Même que mon enthousiasme a gagné plusieurs de mes amis, qui l’ont aussi élue comme leur bière de prédilection pour leurs réceptions. Devinez ce que je vais leur servir au temps des Fêtes? Poser la question, c’est déjà y répondre!

À lire aussi : 

Photo principale : Rodrigo Ardilha / Unsplash

 



Catégories : MSN / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine