Cheerleading: une série documentaire à visionner sur TOU.TV

22 Avr 2020 par Alex Gonthier
Catégories : Culture / Véro-Galerie
Icon

Quoi de mieux, pendant le confinement, que de regarder des séries en boucle? Ça tombe bien, TOU.TV en offre une tonne à dévorer sans relâche!

Récemment, le diffuseur Netflix lançait sur ses ondes la série CHEER qui fut un succès instantané. Coup de chance ! On peut maintenant regarder Cheerleading, une série documentaire d’ici, qui comprend huit épisodes sur la réalité de ce sport d’élite peu connu.

Question d’en apprendre un peu plus sur les fondements de l’équipe mise de l’avant, on s’est entretenu avec la fondatrice et copropriétaire du club de cheerleading compétitif de Pierrefonds Flyers All-Starz, Vanessa Jacob. L’équipe Flyers All-Starz est la seule association sportive de cheerleading au Québec à avoir remporté une médaille d’or aux championnats du monde en plus d’avoir été sacrée championne mondiale à sept reprises.

Étant peu dépeint dans les médias québécois, ce sport vient avec son lot d’idées préconçues. « C’est sûr qu’il y a encore des préjugés, explique Vanessa. Certains l’associent encore à la danse à pompons et aux pom-pom girls. Plusieurs disent également que ce n’est pas un vrai sport », poursuit la fondatrice du club des Flyers. Toutefois, elle remarque qu’avec le temps et la visibilité grandissante que connait son équipe, les préjugés diminuent.

Dans la série documentaire CHEER diffusée sur Netflix, on comprend qu’il y a une pression énorme liée à la performance mise sur les athlètes. Chez les Flyers, c’est différent. « Plus on est bon, plus la pression est forte, explique Vanessa. Après avoir été champion du monde sept fois, c’est sûr qu’on ressent une certaine pression, on ne peut pas se le cacher. Mais au final, on ne peut seulement contrôler ce que l’on peut contrôler. Notre travail c’est de bien préparer les athlètes physiquement et mentalement et d’arriver en compétition prêt à tout affronter. » Les standards de beauté sont également un aspect faisant partie intégrante des idées préconçues que certains peuvent avoir à l’égard de ce sport. « À Flyers, j’essaie que ceci soit mis de côté. Il est certain que ça reste un sport subjectif et la beauté est un critère sur lequel on est jugé, mais il est tout de même possible de tourner ça en positif. Oui, il faut qu’on soit bien mise, mais sans plus. C’est contre mes principes de regarder ce qu’elles mangent, combien pèsent-elles, etc. », déclare la jeune femme.

Quand on parle des valeurs de l’équipe, on parle d’accomplissement personnel et de travail d’équipe. « On est bon et la pression est là, mais c’est tellement plus que ça. C’est aussi le fait de créer des amitiés et de beaux moments, que les athlètes soient fiers d’eux et qu’ils s’accomplissent en tant qu’individus. » Pour Vanessa, l’important c’est le cheminement et la réussite de chaque athlète. « J’essaie que leur parcours soit positif. Même si parfois il y a des hauts et des bas, ils apprennent à remonter la pente et plus tard ça va les aider dans leur vie. Gagner est seulement un plus. »

En ce qui concerne l’avenir du sport, la copropriétaire du club de cheerleading compétitif de Pierrefonds Flyers All-Starz est persuadée qu’il y aura de plus en plus d’équipes et, par le fait même, plus de reconnaissance face au sport. « Mon seul souhait est que le cheerleading continue d’évoluer dans la bonne direction. Dans les dernières années, le sport a fait énormément de chemin et c’est agréable à voir. »

Rendez-vous sur TOU.TV pour visionner l’intégralité de la série documentaire Cheerleading

À voir aussi:

 

 

 



Catégories : Culture / Véro-Galerie
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine