Diversité corporelle : on dit oui à la différence!

01 Juin 2020 par Équipe VÉRO
Catégories : Oser être soi
Icon

S’aimer avant tout, un défi facile? «Pas tous les matins», répond en riant Marie Soleil Dion, porte-parole d’ÉquiLibre.

PRÉSENTÉ PAR

Pour la comédienne Marie Soleil Dion, parler de diversité corporelle, c’est tout naturel! «Plus que jamais, il est nécessaire aujourd’hui de valoriser le bien-être et l’acceptation de soi», dit-elle. Un des événements déclencheurs de sa réflexion a sans contredit été la naissance de son fiston, il y a deux ans maintenant. «Après ma grossesse, mon corps a changé, raconte-t-elle. Ce n’est pas forcément facile à accepter tous les jours… et je me suis rendu compte que les mères ressentent une certaine pression de retrouver leur poids d’avant.»

Dès lors, elle a arrêté de se comparer, notamment à ces fameuses Fit Moms sur Instagram. «J’ai fait du ménage! Et j’ai ajouté des femmes fières et fortes, comme l’humoriste américaine Amy Shumer, mais aussi la Québécoise Elizabeth Cordeau Rancourt.» Des photos vraies – c’est-à-dire pas retouchées à outrance – et des pensées inspirantes. À ce propos, Marie Soleil nous suggère de faire une petite recherche avec des mots-clics comme #diversitecorporelle, #bodypositve ou même #diversity, pour découvrir d’autres versions de la beauté qui font du bien, «sans nous pointer du doigt ni nous faire sentir coupable»!

S’il est plutôt facile de choisir les personnes qu’on suit sur les médias sociaux, qu’en est-il de nos propres likes quand on se regarde dans le miroir? «On est vraiment difficile avec nous-même!, estime la comédienne. On voudrait que tout soit parfait, le plus souvent possible. En devenant mère, on se rend vite compte que ce n’est pas toujours le cas.» Elle nous encourage donc à prendre davantage soin de nous en se connectant sur qui on est. Et à transmettre cette fierté qu’on ressent à nos enfants.

Cela dit, Marie Soleil admet qu’avec son fiston, il est encore trop tôt pour jaser de diversité corporelle. La nutritionniste Andrée-Ann Dufour Bouchard souligne cependant que certaines études démontrent que, dès l’âge de quatre ans, un enfant peut éprouver de l’insatisfaction liée à son corps. «Sans se mettre de pression, il faut quand même rester vigilante à cet égard, tant dans nos paroles que dans nos gestes», ajoute-t-elle. On peut par exemple expliquer à l’enfant que notre corps nous permet de faire plein de choses: marcher, courir, nager… et même porter des bébés!» À partir du moment où on est fière de notre corps, on a envie d’en prendre soin, que ce soit en allant jouer dehors ou en se préparant un délicieux plat maison. «Cuisiner avec notre enfant, c’est une excellente façon de communiquer avec lui autour d’un bon repas», affirme la nutritionniste.

Quand on prend conscience de notre rôle dans le développement de l’estime de soi de nos petits, on oublie parfois qu’eux aussi peuvent nous servir de modèles! «Nos enfants nous aiment comme on est, rappelle Andrée-Ann. On devrait faire comme eux, ils sont une belle source d’inspiration!» Marie Soleil acquiesce: «Écouter ceux qui nous aiment vraiment, c’est un motivateur incroyable pour s’apprécier telle qu’on est!»

 

2 façons de mieux connaître ÉquiLibre

  1. Du 1er au 26 juin, on nous invite à voter pour le prix ÉquiLibre parmi les entreprises finalistes qui agissent concrètement pour promouvoir la diversité corporelle. On en profite pour en discuter avec nos enfants, car si les adultes peuvent voter pour le grand gagnant, les moins de 18 ans peuvent aussi faire connaître leur «choix des jeunes».
    C’est par ici… votepourleprix.ca
  2. Histoire de réfléchir ensemble à la diversité corporelle, on aimerait se procurer des articles ou du matériel pour amorcer la discussion avec les membres de notre famille? Le site d’ÉquiLibre propose justement divers outils, des conférences et un blogue qui répondent à plusieurs de nos interrogations. La plupart des outils sont gratuits, alors ça vaut la peine de s’informer! À découvrir sous l’onglet «Grand public» du site d’ÉquiLibre.

 

En ÉquiLibre… depuis 25 ans!

Depuis 1991, l’organisme ÉquiLibre s’est donné la mission de prévenir et de réduire les problèmes liés au poids et à l’image corporelle. Ses actions visent le développement d’une image corporelle positive tout en favorisant l’adoption de saines habitudes de vie. L’organisme a aussi mis sur pied des campagnes qui font réfléchir, comme la Journée sans maquillage, la Semaine «Le poids? Sans commentaire!» ou la Journée internationale sans diète. Ces initiatives sont autant d’occasions de se poser des questions qui ont un impact majeur sur nos vies. On aime ça!

equilibre.ca

Suivez-les aussi sur Facebook et Instagram!



Catégories : Oser être soi
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine