Entrevue avec Mélanie Maynard

Entrevue avec Mélanie Maynard
29 Août 2014 par Danielle Stanton
Catégories : Oser être soi
Icon

Apprivoiser ses émotions

Entrevue avec Mélanie MaynardLa dernière des huit enfants de Denise Ostiguy et de Pierre Maynard, gardien de prison à Cowansville, sait qu’elle a été aimée et choyée, et qu’elle a «probablement même été la plus gâtée de la gang». Sauf que dans cette famille nombreuse (qui accueillait par périodes des pensionnaires pour assurer un revenu supplémentaire), «il fallait en faire, des sparages, pour se faire remarquer!» La petite fille qu’elle était a eu l’impression de manquer d’attention. «Une thérapie m’a aidée à mettre de l’ordre dans tout ça. À y voir clair.» Et l’a  autorisée à entrer dans une zone inconnue: l’expression de ses émotions. «Pleurer, chez nous, c’était montrer sa vulnérabilité. C’était mal vu, explique Mélanie. Il fallait être tough. Alors, j’étais tough

Le cheminement scolaire (compliqué par son TDA non détecté) a été ardu, et l’adolescence, assez rock’n’roll. «Mes parents étaient plus âgés que ceux de mes amis et ils avaient des principes plus stricts. J’en ai fait, des sorties en cachette! J’étais rebelle.» Voire parfois méchante. «J’enviais celles que je considérais comme plus belles, plus douées, plus heureuses que moi. Par jalousie, j’attaquais.»

Ces souvenirs sont d’autant plus vifs qu’ils sont consignés dans l’un des petits cahiers noirs que Mélanie noircit depuis l’âge de 13 ans. «C’est mon journal intime. Ces derniers mois, remise en question oblige, j’en ai rempli quatre!» Un de ses grands plaisirs est de se blottir le soir sous une couverture avec sa fille, Rosalie, qui lui confie ses états d’âme. La maman les compare avec ce qu’elle ressentait au même âge. Et la vie est belle. «Rosalie, c’est une “minimoi”… en mieux! Elle est merveilleuse. Mon fils aussi. J’ai toujours dit que j’avais eu des enfants qui s’élevaient tout seuls!»

S’engager et s’assumer

Autant de morceaux de son existence qui se retrouveront peut-être un jour dans ce qu’elle nomme pour l’instant son one woman show, en gestation. «Est-ce que ce sera un one woman show, une pièce avec un seul personnage, ou autre chose? On verra. Je sais seulement que le résultat ressemblera plus à un partage de réflexions avec le public qu’à un spectacle d’humour au sens strict.»

Écrire est dans sa mire. Exercer à fond son premier métier également. «J’adore jouer!» Il est possible aussi qu’elle devienne réalisatrice ou productrice. «Ma foi, je commence à me dire qu’avec mon bagage et mon sens artistique je serai capable d’y arriver. Comment dire? De nouvelles branches “me poussent” et c’est excitant!»

Les femmes de la trempe de Janette Bertrand et de Clémence DesRochers l’inspireront à coup sûr dans ses nouveaux projets. «Je les admire. Chacune à sa manière a su nous ouvrir les yeux sur les préjugés, les injustices, les inégalités hommes-femmes qui persistent, bref sur tout ce qui cloche dans la société. » Au passage, elle lève son chapeau aux militants de tout ordre qui veulent changer le monde. «Moi, je n’ai pas l’âme d’une révolutionnaire. J’ai beau avoir un corps magnifique (rires appuyés!), descendre dans la rue seins nus en guise de protestation, ce n’est pas dans ma palette.»

Et l’amour, dans tout ça? «J’y crois toujours, mais sur le frein. Avant de m’engager à nouveau, je veux être sûre de me faire assez confiance pour ne plus me sentir obligée d’exécuter des saltos arrière pour être aimée. En ce moment, je suis en couple avec moi, et ça me convient.»

Aucun doute, s’excuser de dépasser du cadre, c’est terminé. «Je m’assume.» Le temps d’esquisser un de ces drôles de p’tits sourires dont elle a le secret, et elle reprend: «Méchant programme, j’en conviens. On “s’entend-tu” que s’assumer telle qu’on est, c’est la chose la plus difficile au monde?» Oh, que oui.

Photos: Patrice Massé/rodeoproduction.com / Premier assistant-photographe: Olivier Barbès-Morin / Deuxième assistant-photographe: Éric Lamothe / Numérisation: Virginie Briand / Stylisme: Céline Béland / Maquillage: Félicie Hubert / Coiffure: Liliane Salloum (Judy inc), avec les produits tresemmé.

Vous pouvez consulter la version intégrale de cet article dans le quatrième numéro de Véro magazine, à la page 37, avec le titre « Mélanie Maynard, ivre d’authenticité ». Le magazine est disponible en kiosque et en version iPad.



Catégories : Oser être soi
19 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Richard dit :

    De loin la plus belle et talentueuses. .. l’unique Melanie 🙂

  2. Diane Houle dit :

    Tellement un bel entrevue avec Mélanie Maynard.
    Il a fallu beaucoup de courage et de détermination, mais que de satisfaction par la suite. Bravo!

  3. Isabelle dit :

    Mélanie Maynard. Bravo! J’ai trouvé par hazar cet partie d’article que normalement je ne lie pas. Mais je me suis arrêté à celui-ci. J’aimerai avoir ton courage, ta détermination. Nous avons le même age et je vie présentement certaines épreuves de remises en questions. Ton témoignage me touche énormément. Merci

  4. denisgendreau dit :

    Cestparfaitpourtoutsavoir

  5. Diane Hébert dit :

    Je suis du même avis que Danielle Catonguay, sa prend beaucoup de courage pour faire ce que Mélanie Maynard a fait, car une famille reconstitué, n’est pas de tout repos. Pour recommencer il lui a fallu un gros et grand courage et d’aller travailler où elle le mentionne la ramènera plus près d’où elle vient. Bravo, j’ai adoré lire cette article.

  6. Caroline Magnan dit :

    Quelle belle entrevue! et une femme audacieuse et authentique.. Je l’envie même! D’avoir été capable de faire ce qu’elle a fait.. Pour son bonheur…. Une femme inspirante….

  7. anita couture dit :

    OMG que j’aimerais son courage bravo Mélanie je te fais un gros bizoucalin 🙂

  8. Julie dit :

    Bravo très belle entrevue, j’adore les gens authentique ,et en voici une cette Mélanie Maynard
    J’aime les gens qui sortent de leur zone de confort.c’est intéressant de lire la vérité et non tout le flafla que les gens veulent entendre parfois. Merci Mélanie continue et sois heureuse.

  9. Louise Caron dit :

    Très beau cette entrevue beaucoup de courage ,elle as eu cette Mélanie

  10. Lyne tremblay dit :

    J’aime beaucoup Mélanie Ménard, une belle folie en elle. ….

  11. carina dit :

    J’aimerais aussi (genre que véronique et Louis) se ferait interviewé, dans le magasine, par un artiste qu’il choisirait, pour nous dire leur plus grand rêve,leur voyage préféré, qu’il partage des moments de vie avec nous, dès choses qu’on découvrirait, qu’il n’ont jamais dévoiler, des paysages, ou photos inédite. Ou situation cocasse, amitié sincère carina xx

  12. carina dit :

    J’aimerais que véronique, interview, sa mère, sa grand mère, pour qu’on puisse les découvrir plus, amitié sincère carina xx

  13. Danielle Castonguay dit :

    Ca prends beaucoup de courage pour faire ce que Melanie a fait, balayer tout d’un coup et recommencer!

  14. Claire Michaud dit :

    Une très belle entrevue que celle de Mélanie Ménard. J’aurais tellement le goût d’être son amie…juste pour être en mesure de discuter avec elle! Je crois que nous nous ressemblons un peu et que nous pourrions bien nous entendre 🙂

  15. DANIEL BOISJOLY dit :

    Mélanie Ménard , je trouve que vous etes tres jolie , meme vous rayonnez

  16. LALIBERTE JOSEE dit :

    J’AIME BEAUCOUP MÉLANIE MÉNARD ET CETTE ENTREVUE EST TRÈS BONNE MERCI

  17. carina dit :

    Véronique (j’aime toujours t’es affaires) magasine,entrevue, tout ce que tu décide de faire j’embarque, , amitié sincère carina xx

  18. YvonNoel dit :

    Wow!! quel belle entrevue,j’ai toujours aime,Mélanie,mais la, la nouvelle Mélanie annoncée,m »intéresse encore plus,j’espère et je souhaite quelle se montre,a la face de tous,l’auteur,la comédienne,l’humaniste, wow! j’ai très hâte.
    Bravo Mélanie, je t’aime

  19. Linda Matte Healey dit :

    très bonne entrevue Véro, je l’aime beaucoup Mélanie, on voudrait l’avoir comme amie, elle est drôle, très bonne animatrice bref, c’est une fille vraie! Il y a des décisions pas faciles à prendre dans la vie, mais parfois on a pas le choix et c’est mieux pour tout le monde, et surtout ne pas juger les autres. Toi aussi on t’aime gros Véro! Bravo à vous deux!

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine