Guylaine Guay : Nouveau départ

Guylaine-Guay_Credit-photo-Andréanne-Gauthier_1000x500
23 Août 2022 par Guylaine Guay
Catégories : MSN / Oser être soi / Véro-Article
Icon

Avec la sagesse et l'humour qu'on lui connaît, Guylaine Guay nous raconte son nouveau départ.

Mon mari et moi célébrons notre 10e anniversaire de mariage cet automne. Quand je l’ai rencontré, mon Steve avec-un-E habitait la belle ville de Saint-Jovite. J’ai rapidement dû «péter sa balloune laurentienne» pour le faire déménager avec moi à Montréal, puisque mes fils y fréquentaient des écoles publiques spécialisées.

Ce cher amour, en me passant la bague au doigt, accueillait bien des nouveautés… On va dire ça comme ça. Et tel un beau prince, il a laissé l’autisme, la métropole et les horaires atypiques occuper une grande partie de sa vie. Merci pour tout ça. Je lui avais toutefois fait la promesse que lorsque les garçons seraient grands, on retournerait vivre dans le Nord. Et comme je suis une fille de parole, nous venons d’emménager dans un petit duplex à Saint-Jérôme. Pourquoi Saint-Jérôme? Parce que c’est là où, dans le contexte immobilier actuel, on a pu trouver une demeure adaptée à notre budget. Pourquoi un duplex? Pour que mon plus vieux, Léo, puisse vivre dans son tout premier appartement… juste au-dessus du nôtre. Gros changement!

Nous laissons donc derrière une multitude de gros meubles, de cossins superflus et le passé. Le présent est plus léger

Pour celles et ceux qui connaissent un peu l’autisme, il faut savoir qu’un tel chambardement demande BEAUCOUP de préparation! Nous sommes sur le coup depuis plus d’un an. Faire des «tours de machine» pour aller montrer notre «nouvelle vieille maison» à Léo et à Clovis, pour mieux leur faire comprendre tout ce qui s’en vient. Répéter tous les soirs ce qui arrivera à la fin de l’été. Visiter et prendre des photos de la nouvelle école de Clovis. Faire beaucoup de X sur le calendrier comme pour marquer le destin… Bref, nous y sommes.

À l’inverse des idées de grandeur, c’est dans tout petit que nous avons déménagé: 618 pieds carrés pour Léo, 618 pieds carrés pour Steve, Clovis et moi. Je vous laisse faire le calcul d’à quel point on va se marcher sur les pieds dans l’appartement du bas! 😉

Nous laissons donc derrière une multitude de gros meubles, de cossins superflus et le passé.

Le présent est plus léger.

En faisant le ménage de mes papiers avant de quitter l’ancienne maison, j’ai retrouvé une boîte remplie à craquer de plans d’intervention, de bulletins, d’innombrables évaluations, de photos du primaire… et un livre de recettes de Léo datant de la maternelle. Un million de souvenirs, beaux et moins doux, sont alors remontés à mes yeux. La recette de Léo m’a fait sourire, une recette toute simple de son plat préféré. J’ai décidé de m’en inspirer pour la suite des choses. Un nouveau départ sans flafla. À notre image.

Je vous transmets sa recette ici, au cas où la simplicité vous ferait de l’œil, à vous aussi.

guylaine-guay-recette-macaroni-leo

 

À lire aussi : 

 



Catégories : MSN / Oser être soi / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine