Ingrid St-Pierre: chère petite chose…

Ingrid_St_Pierre_magazine_VERO
03 Août 2020 par Ingrid St-Pierre
Catégories : Famille / Oser être soi
Icon

«Je sais que j’ai suffisamment de ressources, de détermination, d’inspiration et de passion pour mener à bien mes deux rôles préférés. La maman et l’artiste. Rien n’est parfait ici-bas, mais je ferai de mon mieux.»

On ne se connaît pas encore. Je suis ta maison. Au moment d’écrire ces lignes, c’est mon anni­versaire. J’ai 35 ans. La vie a été douce pour moi jusqu’ici. Je suis privilégiée. Malgré les petites tempêtes, je suis toujours debout, fière et heureuse. Je ne sais pas encore ce que la vie nous réserve, à toi et moi. Peut-­être qu’à la publication de cette lettre que je t’écris, tu seras encore partie, comme les dernières fois.

Tes départs sont toujours douloureux. Je ne sais pas encore si je me réjouis de ta présence. Sans doute que je me protège un peu, tu sais. Laissons la vie se frayer un chemin. On verra bien. Mais j’ai un peu peur. Pour toutes sortes de raisons. J’ai peur que tu partes, que tu changes d’avis encore une fois. Mais j’ai aussi peur que tu restes.

J’ai d’abord pensé rester secrète à propos de ce projet de deuxième bébé. En tant que femme artiste, on m’a beaucoup questionnée sur mon choix d’avoir une famille parallèlement à ma carrière d’autrice­-compositrice­interprète. Les mêmes questionnements n’ont pourtant jamais été adressés à mon chum qui pratique le même métier… Du coup, j’ai peur que cette récidive d’enfantement signe un peu ma date de péremption dans la tête des gens qui doutent que je puisse trouver un équilibre entre mon métier et le fait d’avoir une famille de deux enfants. Pourtant, moi je sais bien que je peux y arriver! Je sais que j’ai suffisamment de ressources, de détermination, d’inspiration et de passion pour mener à bien mes deux rôles préférés. La maman et l’artiste. Rien n’est parfait ici­ bas, mais je ferai de mon mieux.

J’ai peur aussi de te déposer dans un monde moins verdoyant que je l’ai connu autrefois. J’ai peur que tu ne connaisses jamais la douceur de l’air pur, la neige en hiver, les glaciers, les océans, les monarques et les lucioles, les koalas et les tortues de mer. J’ai peur d’avoir un peu trop bousillé ce monde dans lequel tu poseras le pied. On se mobilise, on change nos habitudes, un petit pas à la fois. Mais, des fois, j’ai peur que ce ne soit pas assez.

Ces derniers temps, j’ai peur aussi que tu sois une fille. Je me vois évoluer dans ce monde, du haut de mes 35 années d’existence, mais j’ai pourtant l’impression d’être une toute petite fille de six ans devant un gratte-­ciel de diktats, de pressions sociales, de doutes. J’ai peur de ne pas toujours être un bon modèle pour toi. J’entame la deuxième partie de la trentaine comme une autre saison. L’été de ma vie. Je vieillis, je fleuris doucement. J’appréhende les années à venir parce que j’ai l’impression que, peu importe la façon dont j’aborderai la floraison de mon corps et de mon esprit, il y aura des voix qui rugiront que je fais fausse route.

Ce monde qui t’attend reproche souvent aux femmes leur apparence. Il nous renvoie à notre image et nous juge en fonction d’elle. Encore à notre époque, les femmes se battent pour l’égalité. On avance, on élève la voix plus que jamais, sauf que la partie est loin d’être gagnée, malheureusement.

Chère petite chose, je veux juste que tu sois libre. Libre d’être et d’aimer orageusement sans tempérance. Bien sûr, Il y aura le monde et ses pas fins, empaillés de certitudes. Mais il y aura aussi l’infiniment merveilleux, le doux, le minuscule, le grandiose et la beauté qui irradie de partout.

Et moi, je serai là, tu sais. Peu importe qui tu seras. Je vais te paver la voie avec le meilleur de ce que je suis. Je ne suis pas parfaite. Je ne le serai jamais. J’apprends encore. Je tombe souvent. J’échoue parfois. Mais toujours, je me relève. Je crois en la résilience, au beau, au vrai. Je serai là. Reste encore stp.

Ingrid St-Pierre est une autrice-compositrice-interprète. Elle est présentement en tournée après la sortie de
son dernier album, Petite plage. Pour plus d’information, on visite le site ingridstpierre.com.

À lire aussi: 

 



Catégories : Famille / Oser être soi
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine