Le mot de Louis : Ma liberté, mon nombril

06 Avr 2022 par Louis Morissette
Catégories : MSN / Oser être soi / Véro-Article
Icon

Louis Morissette s’interroge sur la notion de «liberté» dans notre société individualiste.

Mise en garde: mon billet sera moins joyeux et lumineux que celui de notre énergique chroniqueur Simon Boulerice, disons.

J’ai peur. Donald Trump avait bien senti cette vague de fond du angry white male. L’homme blanc qui se sent persécuté, bousculé par les changements sociaux et en quête d’une vie avec le moins de restrictions possibles. Le fameux «J’ai l’doua!» qui est devenu le cri à la «liberté», comme nous l’ont rappelé les manifestants à Ottawa et à Québec. Et le Québec a les deux pieds dans cette spirale de demi-vérités et de raccourcis intellectuels

J’ai peur. Je sens un dangereux fossé se creuser entre citoyens du même pays, de la même ville, voire de la même famille. Je ne veux pas tomber dans le piège de traiter tous les manifestants – ou quiconque qui remet en question l’ordre établi – d’attardés ou d’incultes. Les échanges nourris d’insultes envers les médias, les radios de Québec ou les citoyens qui font des vidéos dans leur voiture ne font que brouiller les communications et creusent davantage les fossés idéologiques. Restons donc poli, même si j’avoue être dans l’équipe des gens qui considèrent que certains devraient rouvrir un livre d’histoire et un dictionnaire pour comprendre la signification des mots «dictature» et «nazisme».

J’ai peur. Le problème, c’est qu’une fraction grandissante de la population, nourrie par des politiciens et des médias arrivistes, est faussement attachée à la «liberté» de la société. Nous sommes dans l’ère de l’individualisme. Ce n’est pas LA liberté, c’est MA liberté. Et si MA liberté empiète sur ta vie, j’en ai rien à cirer parce que j’ai le «droit». La Trump Nation fait des petits. Le rêve américain est devenu un bulldozer qui divise les gens. La solidarité et l’entraide sont devenues des fardeaux.

«Pourquoi je mettrais un masque quand y’en a pas en Floride?» Parce qu’en Floride, ça coûte des dizaines de milliers de dollars pour t’assurer. Tu peux te mettre dans la rue si tu tombes malade. Parce qu’aux États-Unis, quand tu es pauvre/vieux/immigrant et que tu meurs, c’est pas si grave parce que t’es pas payant, t’es pu dans le bateau du American dream. Tu ralentis le groupe, alors dégage! C’est ça, la société de «liberté» qu’on souhaite? Devoir payer 25 000, 50 000 ou 100 000 dollars pour envoyer nos enfants à l’école? Qu’est-ce que tu préfères, Keven? Que ton enfant porte un masque en classe ou t’endetter de 300 000 $ pour l’assurer et l’éduquer?

Le Québec n’est pas parfait. Notre système de santé est beaucoup trop vulnérable. Des changements doivent être apportés. Mais quel est l’angle avec lequel on devrait le faire? En pensant à MA liberté, à MA vie, ou en tentant de reconstruire notre tissu social ensemble? En ce qui me concerne, notre système d’impôts, notre système de santé, notre gestion de l’hydroélectricité et notre soutien à la culture sont des exemples de ce que le Québec peut faire de mieux. MÊME AVEC SES DÉFAUTS. Je préfère payer beaucoup d’impôts et vivre dans une société comme celle du Québec que de payer pour MA petite personne et vivre comme aux États-Unis, avec des quartiers de riches et des quartiers de pauvres.

J’ai peur. Ces politiciens et polémistes aux positions variables, sans fondement et mensongères vont jouer la carte de l’émotion et faire du clientélisme pour diviser encore plus le pays. Le «convoi de la liberté» était bien plus qu’une manifestation anti-mesures sanitaires. C’était une tranche de la population qui nous criait que leur petite personne est plus importante que le groupe. Et ce n’était qu’un chapitre. J’ai lu sur les supposées mises en scène en Ukraine, bientôt ce sera le déni du réchauffement climatique. Lorsqu’une autre contrainte se pointera, ces gens-là ressortiront leur drapeau des Patriotes et utiliseront leurs enfants comme outils de manipulation pour nous rappeler leur «DOUA».

Mon billet ne changera probablement rien à tout ça. Marie-Chantal Toupin n’ouvrira pas un livre pour comprendre la différence entre vivre à Mascouche et en Chine. Parce que ce qui compte, ce n’est plus la vérité, c’est MA vérité. Celle qui va excuser MA vie, MES peurs, MON anxiété, MES échecs. Chercher ce qui ME convient et nier le reste.

Entretemps, comme des dizaines (centaines) de personnes m’en ont prévenu depuis deux ans, j’attends mon arrestation et mes accusations devant le tribunal mondial (!) pour avoir été un collaborateur dans un système savamment mis en place par les élites. Vous pensez que je blague? Non non, Véro et moi recevons ce genre de message TOUTES LES SEMAINES. J’veux bien ne pas juger, mais je vous avoue que parfois, c’est difficile.

Photo : Andréanne Gauthier

À lire aussi : 



Catégories : MSN / Oser être soi / Véro-Article
82 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Dominique Lavoie dit :

    en accord.

  2. Thérèse Lajeunesse dit :

    Très chère Louis, je suis tellement d’accord avec ta façon de pensée concernant tous les sujets que tu abordés. Tu es une personne lucide, investie, informée, généreuse.
    J’ai maintenant 71 ans et toutes les opinions que tu nous partagés, j’avais les mêmes dans les années 70 – j’ai transmis mes valeurs du mieux que j’ai pu mais j’ai peur aussi et parfois même décourager de voir l’orientation de notre peuple voir même de notre planète! Ça me réconforte de savoir que mes enfants, mes amis ainsi que toi Louis ont une conscience. Je te remercie de publier sur Facebook tes mots en espérant que d’autres personnes fassent comme moi et le partage à certaines personnes pour les sensibiliser. MERCI à toi et Véro vous êtes de très belles personnes et c’est bien précieux ça ,!

  3. Jean Martineau dit :

    Oui c’est très vrai ce que tu dis Louis mais je crois que certaines nuances s’imposent et qu’il est hasardeux de se comparer avec des pays qui ont une histoire et une mentalité distincte de la nôtre. Ces gens ne pensent tout simplement pas comme nous. Leurs valeurs et références culturelles sont autres. L’américain moyen (descendant de ceux qui ont construit ce pays et qui paie plus que sa juste part d’impôt) se sent méprisé par les élites intellectuelles, politiques et médiatiques. Malheureusement certaines personnes sans scrupules profitent de cet état de chose. Cela est regrettable mais il est tout aussi dommageable qu’un certain establishment de gauche ne saisisse pas l’essence même d’une partie de son peuple.

  4. Louise Boucher dit :

    Merci Louis de mettre clairement sur papier ce que je pense et que beaucoup d’autres personnes pensent. J’ai un proche revenu récemment de la région de Vancouver (Canada! Pas les USA!) qui ne comprenait pas pourquoi ici, Rive-Sud, on continuait de porter un masque… ‘’là-bas, personne n’en porte!!’’ Je lui ai répondu qu’ici les gens étaient peut-être plus conscients que le système de santé déborde et qu’à cause des hospitalisations Covid, beaucoup de chirurgies essentielles étaient retardées. Un ‘’open mind’’ ça te dirait???? Il a compris à mon ton et mon regard que si ça l’embêtait tant que ça, qu’il n’avait qu’à retourner là-bas. J’ai habituellement une bonne écoute mais là… Et je lui ai précisé qu’étant une technologiste médicale (à la retraite) j’avais porté ça toute ma vie un masque… Des fois, il est bon de mettre les choses au clair, comme vous l’avez fait dans cet article. Tout le monde a le DOUA à son opinion..

  5. Huguette Pion dit :

    Bravo Louis!

    Wow!… Ton opinion me rejoint sur toute la ligne.
    Moi aussi j’ai peur… Et je me demande sérieusement comment sera rendu la « liberté » pour ma petite-fille Rose qui aura 3 ans bientôt, quand elle sera grande. Et pour ma 2e petite-fille qui verra le jour en début juillet?

    Oui il fait bon vivre au Québec et nous sommes chanceux de pouvoir y vivre. Que ceux qui s’y sentent « brimés » lisent et se renseignent sur ce qui se passe ailleurs, dans d’autres pays. Ils pourront constater c’est quoi le contraire de la démocratie et s’apercevoir que sortir leur petit masque de leur poche pour le mettre sur leur petit nez est bien peu de chose en temps de pandémie!

    Merci Louis! Je partage ton texte et j’espère qu’il fera réfléchir!
    Bon samedi!

  6. Bastien Croft Gaudreault dit :

    Était-ce nécessaire de nommer Marie-Chatale Toupin?

  7. Raymonde dit :

    Mon conjoint et moi avons 71 ans. Enfants de l’après guerre, nous considérons avoir vécu la plus paisible, la plus riche et la plus belle période qui soit. Jusqu’à maintenant. Parce que nous aussi, on a peur. Le chaos s’installe, sournoisement. Il prend son temps. Et ce sont nos enfants et nos petits-enfants qui en feront l’expérience. Nous, on ne sera peut-être plus aux premières loges: c’est tellement encombrant, des vieux… On voudrait bien que tous ceux qui ont des envies de révolution et d’anarchie rentrent chez eux et attendent que ça passe… Parce que même si le Québec n’est pas parfait comme tu dis, il fait vachement bon y vivre. Ailleurs, on n’a pas cette chance et on nous envie. On pourrait peut-être faire des échanges…?

    Et au passage, merci Louis.

  8. lucie boisclair dit :

    Merci Louis . Mais laisse moi te dire, que nous aussi avons peur,meme de mettre le nez dehors

  9. Eric Boyczun dit :

    Ce n’est pas toi Louis qui été nommé sur le conseil d’administration d’investissement Québec par le conseil des ministres de la CAQ ?

    Tu peux bien défendre le modèle québécois ou par le fait meme nous payons le plus d’impôts et taxe en Amérique du Nord! Regarde juste notre système de santé qui se classé parmi les derniers dans les pays occidentaux ou l’état de nos écoles qui se détériorent d’année en année et j’en passe!

    Un moment donné il serait bon qu’au Québec, on vise vers le haut et non de toujours niveler vers le bas! Tu n’est pas tanné de payer et payer pour de la médiocrité ou le système de la fonction publique est rendu plus gros l’état ?

  10. Eve dit :

    Tu as bien raison. On est loin de l’esprit collectif et de partage que j’ai connu dans mon enfance. L’individualisme, la revendication de toute sorte, les accusations gratuites, le cancel culture. Comme dirait Nantel, “pour faire un selfie” avec la morale on galvaude des accusations lourdes de sens et on crie à l’injustice. Pour se donner bonne conscience on fait un peu de bashing public on discrédite la personne qui dérange et ça donne l’impression qu’on agit au nom du bien collectif alors qu’on agit seulement pour son nombril. En fait ça fait peur et c’est déprimant à la fois.

  11. Carole Roberge dit :

    Tu as rison d avoir peur…la pandémie a fait resortir le pire maintenant il faut avoir confiance et rebatir mieux pour le futur…

  12. Gaston Aubre dit :

    Merci Louis ! Toujours aussi brillant et trippant !

  13. Yan dit :

    Et vous M. Morissette, avez-vous ré-ouvert vos livre d’histoire? comment pensez-vous qu’une dictature s’installe , du jour au lendemain? Bien sure que non , il vous enlèves des droits petit à petit et un jour vous vous réveillez dans l’eau bouillante comme la grenouille. Étant une personne non Vaxx , je ne peut plus revenir si je sors du pays car je n’ai pas 2 doses , Donc je suis prisonnier de mon pays, un pays qui se dit libre………EN passant Trump est celui qui signé le plus de traités de paix et aucune guerre sous son actif. Vous voulez passer pour un libre penseur mais vous haïssez tout ce que les médias vous dit d’haïr…Ça, c’est un bon soldat.

  14. Gilbert Thiffault dit :

    Donc, TES peurs justifient MON laisser aller de MES droits fondamentaux, qui sont les tiens aussi en passant ?
    Si tu te sens un malaise face aux libertés des autres, peut-être, je dis bien peut-être que c’est parce-que les tiennes, tes libertés n’ont que la contenance d’une vie bien rangée, un peu ouaté selon la norme standardisée du bien vue sociale ?
    Et que ce n’est pas à tout le monde de vivre comme toi car tu as fait TES choix selon TES goûts et TES croyances.
    On a tous le même droit de choix, mais pas selon toi ?

  15. Hélène vanin dit :

    Bonjour a vous M.Louis
    J’adore vous lire même si parfois je vous trouve un peu arrogant (pcq vos propos me trouble et que je n’ai pas votre franc parlé)
    Mais merci pour moi et notre futur d’être capable de vous exprimez aussi librement
    Je vous admire
    Sincèrement Hélène
    Vous êtes un modèle

  16. Pierre Fortin dit :

    Bravo. Oui c’est courageux. Il faudrait beaucoup plus de gens en vue, de personnages publics pour dire la même chose. Et on pourrait renchérir. Les État-Unis sont sur leur déclin, justement parce qu’ils n’ont pas pris (et ne pouvaient pas le prendre en raison de leur structure de sous-états en « pachwork » hermétiques) le tournant humaniste et social-démocrate des années 60′, 70′ et 80′. Les États-Unis demeurent, et va rester, un pays, une sous-planète (comme la Chine, l’Inde, la Russie) hors du temps, déconnecté de la civilisation et de l’évolution sociale.
    Privé de toute empathie, humanité, solidarité, les États-Unis ne peuvent que se désagréger, lentement, mais sûrement.
    En fait, la seule influence des États-Unis se situe au niveau militaire, et non plus culturelle ou juridique, comme au cours des années d’après-guerre, 50′ et 60′.

  17. Sonia Rainville dit :

    J’adore te lire ….!!!!
    Toujours aussi bien écrit.
    Merci de dire ici, ce que je pense !

  18. Luc dit :

    Bonjour Louis,

    C’est avec plaisir que je découvre ton mot. Bravo | Bravo pour le courage. Bravo pour la lucidité. Bravo pour la sagesse.

    J’apprécie beaucoup le sens moral dont tu fais la démonstration

  19. Caroline dit :

    Merci pour ce mot. Mon conjoint et moi pensons comme toi et, j’ose espérer, comme la majorité du peuple Québécois.

  20. Louise Harel dit :

    Louis,

    Je vous souhaiterais au Salon Bleu,
    Merci

  21. Micheline dit :

    Merci Louis. Moi aussi j’ai peur.

  22. Pierre dit :

    Bravo Louis !

    Tu as des couilles de béton …

  23. Nancy dit :

    WoW
    C’est la première fois que je te lis puis c’est vraiment un beau message qui porte à réflexion
    J’en est lui dés messages depuis 2 ans sur le sujet mes là sa donne une belle vison de se que nous sommes au Québec
    Je suis camionneuses puis s’en jugement je n’est pas pour le convois
    Je fais dû US puis c’est vrai ici on nous vend la liberté mes nous sommes seul dans nos camion à la limite 2 de la même bulle famille alors les risque son moindre pour nous
    Ses comme tu la expliquer que le gouvernement devrais le faire puis avec le la crédibilité

    Bravo à vous 2 vous êtes une belle exemple
    Nancy xx

  24. Nicole Darveau dit :

    Mille Mercis Louis,
    J’aime énormément te lire, car à chaque fois j’y trouve , vérité, sagesse, humanité !!!
    La planète a tellement besoin de personnes comme toi et Moi aussi j’ai peur.
    S.V.P. continue de nous écrire !
    Nicole

    P.S. Bravo pour votre couple et votre famille, vous êtes de merveilleux ambassadeurs.

  25. Doris dit :

    Merci et bravo de dire haut et fort ce que moi et d’autres pensent mais on a pas la Place pour le faire. Et comme tu le dis, j’ai peur aussi pour l’avenir à cause de tous ces gens qui crient à l’injustice pour tout ce qui ne font pas leur affaire. A boutte de tous ces groupes de plus en plus nombreux qui revendiquent et ne sont même pas conscients de ce qu’on A au lieu de dénoncer ce qu’on a pas. Dites MERCI pour ce que vous avez au lieu d’envier les voisins. Vraiment ASSEZ des NÉGATIFS!!!

  26. Jovette dupuis dit :

    Bravo Louis!
    Quelqu’un plein de sagesse qui ose dire ce que tout le monde pense!
    Merci beaucoup!

  27. Nicole Rousseau dit :

    un beau billet qui mérite une diffusion plus large, et que j’endosse!

  28. Lise Faucher dit :

    La liberté ne va pas avec Responsabilité… Moi… Moi…Moi..
    Voilà la nouvelle société…

  29. Muriel dit :

    Comme c’est bien dit et très vrai. Merci Louis !

  30. Koen De Winter dit :

    Il est probablement vrai qu’il pourrait venir un temps ou écrire ce que tu as mis sur papier Louis va être considéré comme « courageux »…mais c’est grâce à ce genre d’avertissements que nous allons pourvoir éviter…Je crois que c ‘est pour ça que l’on n’a pas besoin d’avoir peur…

  31. Eric Castonguay dit :

    C’est bien triste de voir la direction que prend notre société. Ton texte vise en plein dans le mille.., on est une société de gros Nombrils et ca se voit dans plein de petits gestes quotidiens et ce qui se passe à plus haut niveau, ce n’est que le reflet de ce que nous sommes devenus….
    Tasse-toé, j’va parké mon gros char sur 3 lignes de parking pace que j’ai l’doua!!

  32. Methot dit :

    Wowww! C’est non seulement bien écrit mais , pour ma part, ça correspond exactement à ce que je pense ..J’ai également peur de cette montée « d’individualistes » qui veulent bien comprendre ce qu’ils veulent comprendre …l’art de se mettre des œillères …

  33. Lafleur Yves dit :

    Il a oublié certaines choses Louis Morrissette, premièrement, le coût pour une assurance santé aux USA est élevé pour les riches, donc, ce que lui en sait probablement, car il ne côtoie pas les pauvres. Peu de gens peuvent se payer une assurance santé de $50,000.00 par année à par les riches. Au Québec, notre système de santé coûte $24,000.00 par personne selon les spécialistes, et aux USA, tu as une bonne assurance santé pour 8 à $10,000.00 par année, la normale est de $6,000.00. Donc, comme disait quelqu’un, on paye pour une Cadillac et on roule en charrette à foin et on nous demande de pousser en plus. 🤔 Il parle de quartier pauvre et riche aux USA, c’est pareil ici, mais lui est habitué de rester dans les quartiers riches et de visiter des gens des quartiers riches aussi. Il devrait se promener dans St-Henri, St-Michel, etc. Chaque ville a ses quartiers pauvres et certaines villes comme Longueuil et les environs ne sont pas des villes pour les riches, sauf certaines parties de celle-ci, et c’est pareil partout. Pour les camionneurs, ils avaient le droit de manifester, mais Trudeau a fait un travail de dictateur, quoi qu’en dise Morrissette, car manifester est un droit. Le seul pays sur la planète qui demande de mettre un masque dans le train et les avions pour des vols intérieur est le Canada, et le seul endroit sur la planète encore avec le masque obligatoire est le Québec, alors il devrait plutôt se poser la question:  »Pourquoi c’est ainsi au Québec, on a le même virus qu’ailleurs » ?

  34. Mireille dit :

    Merci et merci pour ce beau texte

  35. Josée Bourdon dit :

    Monsieur Racine,

    Vous semblez avoir réglé de nombreux problèmes avec vos propos.
    J’espère que vous êtes soulagé…du moins pour l’instant!

    Josée Bourdon

  36. Josée Bourdon dit :

    Merci Louis,
    Votre “mot” est réfléchi, pertinent, précis et concis en plus d’être bien rédigé.
    Cependant, il est aussi épeurant.
    Vous y travaillé beaucoup comme personne publique et c’est apprécié.
    Mais, seules les personnes intéressées par vos propos vous liront.
    C’est dommage.
    Josée Bourdon
    Ps pourriez-vous trouver un petit espace sur RDI….genre 1 minute ou 2?

  37. Andrée Lavarière dit :

    BRAVO Louis! Je lis TOUS Les Mots de Louis et à chaque fois, je n’en reviens pas de ta sagesse. Tu es une personne très humaine, avec beaucoup de compassion. Je suis 100% d’accord avec ta vision de notre monde présent. Moi aussi, j’ai peur.
    Merci pour cette réflexion.

  38. Virginie dit :

    C’est criant de vérité! Le problème c’est que nous sommes plusieurs à penser de la sorte. Sauf que par peur de représailles nous rentrons dans la majorité silencieuse. Car j’ose croire que nous demeurons une majorité pour faire contrepoids à cette vague montante d’individualisme à laquelle on cède la parole et à qui les médias accordent tant d’importance.

  39. Denise Plante dit :

    C’est la première fois que je lis le mot de Louis et je trouve que tu es plein de bon sens et que tu dis vrai.
    Ça porte à réfléchir et c’est vrai que c’est inquiétant de voir que les gens pensent de plus en plus à eux
    et pensent de moins en moins à la communauté.
    L’éducation, les personnes ne l’ont pas tous reçus de la même manière avec les mêmes valeurs.

    Merci et continue ton bon travail et Bravo à Véro aussi.
    Denise

  40. Nicole Jolicoeur dit :

    Cher Louis,

    Je ne peux que te féliciter « d’oser » exprimer ce texte. Je pense exactement la même chose, mon regard est même encore plus sarcastique. J’ai très peur de la génération qui sera nos dirigeants de demain. Bravo pour ce texte.

  41. Alain Anctil dit :

    Très bon résumé de situation.

  42. Arthur dit :

    C’est pour ça que j’aime le roman pour ados Épreuve radicale (Héritage jeunesse). Il sensibilise les jeunes aux dérives de l’extrême droite. C’est par eux que viendra le changement. Trop tard pour les dinosaures.

  43. L. Paul Masse dit :

    Votre propos est des plus à point. L’Égoisme est l’antithèse de Société et tous supposés anti-çi et anti-ça en sont rien de moins que des Égoistyes.

  44. Sylvie dit :

    J’approuve a 100%. Le « moi » prends trop souvent le dessus au détrument du « nous ».

    Je prèfère payer autant d’impôt et avoir une société qui est plus juste pour tous le monde! Que tout le monde est droit a l’éducation et aux soin de santé! Bien oui ce n’est pas parfait mais le soir je peux me coucher en ayant au moins la tranquilité d’esprit que notre société est inclusive et essai de prendre soin de tout le monde..Je ne veux pas d’une société a deux vlasses: les pauvres et les ultra riches. Quel cauchemar!

    J’ai toujours payer mes impôts avec le sentiment que nous devons tous faire notre part en proportion de nos moyens. Je n’ai jamais utilisé des abris fiscales et j’en suis fière.

    J’aime ma communauté et ma société et oui nous pouvons l’amélioré pour le bien-être de tous. Je ne pourrais j’aimais vivre dans un endroit, état ou pays ou la majorité des habitants adhèrent à la philosophie Trumpiste!!! Je crois encore que nous ne sommes pas en majorité des adeptes de Trumpistes ici….

    Liberté oui mais jamais au détriment du nous….

    Je blâme les maudits médias sociaux qui brouillent trop souvent la vérité/ qui sont mensongères/ qui frôlent les discours fanatiques…Mais ou est l’esprit critique des gens? Plus personnes ne se posent de questions devant le bombardements d’informations?? Attention! On ne doit pas tout prendre pour acquis les informations que vous lisez sur vos réseaux sociaux?? Prenons le temps d’écouter les personnes qui pensent différemment de nous. Le débat entre idées ses supers beaux et important! C’est ce qui nous fait grandir, nous confronte à nos valeurs, nous fait réflechir, revoir nos positions….Il faut se questionner dans la vie et ne pas rester campé dans nos positions!!!

    Au Québec et au Canada il fait bon vivre et j’espère que toute ses divisions de ses dernières années prennent fin et que tous nous travaillions ensemble pour le bien-être de notre communauté.

    Merci Louis pour nous avoir partagé ton opinion!

  45. Robert tremblay dit :

    Bravo bravo mario Trudeau,sans mots

  46. Daniel Deraiche dit :

    Bravo. C’est bien dit

  47. Sylvie Hamel dit :

    Je suis d’accord à 100% avec le message de Louis, sauf pour une chose. Lorsqu’il mentionne la présence de quartiers pauvres et riches aux États et qu’il se questionne si c’est ce que nous voulons pour le Québec? Louis, je suis désolée de te rappeler que le Québec a ses quartiers pauvres et riches. Si on va se promener en ville sur les rues Ste-Catherine, St-Hubert, Mont-Royal, sur St-Denis, etc. , on est confronté au nombre grandissant d’itinérants et avec la pandémie, ce nombre dépassera le seuil déjà « boosté » des services fournis par des programmes d’aide et de soutien d’organismes et de foyers d’accueil,.

    Le Québec a son lot de pauvreté, des personnes qui ont pourtant travaillé durement toute leur vie, nos aînés, et qui en arrachent financièrement et, du même coup, socialement. Ils ont tracé la voie, bousculé les idées conservatrices, mais leurs expertises sont refoulées dans des placards dont nos dirigeants semblent avoir jeté la clef. Au contraire,, nos vieux doivent être respectés et sont en droit de mourir dans l’honneur et non cantonnés dans des « mouroirs » avec un bain par semaine et une couche souillée toute une journée..

    Avec la pandémie, combien de travailleurs ont perdu leur emploi? Et combien les retrouveront?

    La pauvreté ne s’applique pas seulement au revenu financier, mais également à la perte de connaissances, aux études perturbées qui créeront des « trous » d’apprentissage. Le Québec d’hier n’a plus rien à voir avec le Québec d’aujourd’hui ni avec celui de demain.

    Louis, j’ai très peur aussi… peur pour ma petite-fille et pour les enfants qui seront les citoyens de demain. À la maison, les parents voudront transmettre les valeurs telles que la générosité, l’empathie et l’entraide à leurs mômes; à l’extérieur,, ces enfants-là seront confrontés à la nouvelle réalité du JE, ME, MOI en place et qui prendra toute la place. Dans une société, et le mot même le dit, nous devrions nous entraider et non « tirer la couverte de son bord ».

    Oh oui! J’ai peur… Suis-je alarmiste sur des chimères?

  48. E Archambault dit :

    Ah, Louis… merci de partager cette vulnérabilité qui nous hante. Travailleure de la sante, Mom et Nana, je vis quotidiennement l’affront de la liberté de mes parents et amis vulnérables… je ne crois tristement plus à la solidarité et j’en ai honte!

  49. mikael dit :

    D’emblée chapeau pour ce texte criant de vérité, je n’aurai pu mieux dire.

    Je sens en vrai une santé mental fragile au Québec, le confinement semble nous avoir exposé un flash assez flagrant.

  50. Marc-André Landry dit :

    Les manifestations, les vidéos des Keven comme tu généralises si bien ne sont que des signes et des avertissements;on est pas en dictature mais ne vous en approchez pas. Le peuple dit haut et fort, allez pas dans cette direction c’est un terrain glissant et dangereux.
    Je ne veux pas t’attaquer personnellement Louis mais comment peux tu prétendre faire la leçon au petit peuple, tu ne vis pas sur la même planète.Je pense que tu profites allègrement de l’argent de ce petit peuple grâce à un système de subventions, de redistribution de l’impôt à ton industrie. Contrat sociale qui est à forte majorité accepté. Pour moi, le « j’ai le Doua » c’est toi qui se donne un salaire d’acteur dans TON film déjà subventionné.

  51. Mario Demers dit :

    Super je suis partant pour discuter devant un café anytime ! Nos points de vues sont semblables

    Bravo!

  52. Jean-François Tardif dit :

    Il faut arrêter d’avoir peur Louis. La peur tue l’Esprit.
    Aime sans condition, c’est beaucoup plus productif.
    Chacun vit ce qu’il doit vivre, il doit s’élever par lui-même.
    Ne pas juger, c’est aussi çà aimer…

  53. Lise Roy dit :

    Bravo pour avoir si bien écrit ce que plusieurs pensent mais n’ont pas les bons mots pour l’écrire. 🥰

  54. Jocelyne parent dit :

    Depuis le début que je ne comprend pas que certains n’agissent pas en pensant à sa communauté plutôt qu’à sa petite personne . N’avons nous pas une responsabilité pour que tout fonctionne dans bon sens et préserver la sécurité de chacun. Bien dit M. Morissette j’approuve à cent pour cent vos propos !!!!

  55. Pascale Levasseur dit :

    Alors, quelle est la vraie liberté? Celle qui répond à l’individualisme ou celle où on se conforme aux règles établies et aux règles de civisme? La liberté, est ce que c’est le choix des dirigeants qui vont établir des règles auxquelles nous allons adhérer, alors notre liberté sera contrainte par la liberté. Et ces dirigeants que collectivement nous choisissons, s’ils dérapent dans les décisions qu’ils prennent et que les libertés sont trop contraignantes, comment faire pour rétablir les rapports de force?
    La liberté c’est un choix de société ou un choix individuel?
    Je pense toujours au gars qui par choix et liberté décide de joindre une équipe de hockey. Dès lors, sa liberté sera contrainte aux règles du jeu qui régie la partie.. il n’aura pas la liberté d’assommer son adversaire avec son bâton. En tout cas Belle réflexion, la liberté..

  56. Marie dit :

    Bravo Louis! Tout est dit! Recardons les différents discours et replaçons nos valeurs à la place. Faisons preuve de lucidité. La gratitude ça se cultive. Tout est dans le regard que l’on choisi d’avoir!

  57. Denise Beaulieu dit :

    Merci pour ce texte Louis. Bien sûr qu’on a plein de raisons de craindre ce que notre société est entrain de devenir.
    Quand une claque aussi stupide que théâtrale occupe encore la manchette et/ou l’intérêt des médias à l’international des semaines après l’incident… Que cette misère hollywoodienne des « riches et célèbres» fasse diversion, perdure et declenche sur les réseaux sociaux un tiraillement d’opinions plus vif et insistant que la situation et désespoir des Ukrainiens en guerre… ça ébranle aussi!
    Auront beau décrier comme le fait une certaine version de féministes que l’alopecie est une maladie humiliante… des centaines/milliers d’hommes en sont atteints …et puis…
    Que bravo d’avoir eu le courage de défendre sa « faible » conjointe – violence comme vengeance?.. » etc etc etc
    De l’argumentaire inutile, Parce que les personnages/acteurs de cette saga vont bientôt terminer leur scénario et se jeter dans les bras en offrant de façon aussi spectaculaire que le geste a lui seul la scène « pardon «  tant attendue . Et l’an prochain , la Soirée des Oscars comptera plus d’ecoute afin de savoir comment sera récupérer cette séquence 2022.
    Ahhh trop de ce fake contrôlant médias/réseaux sociaux/ public fait plus que peur, c’est répugnant.

  58. David Lafantaisie dit :

    Bonjour Louis,

    En tant que Canadien/Québécois résidant en Belgique depuis 7 ans, je me permets de te rassurer (malheureusement)… ce que tu dépeints n’est pas un cas isolé au Québec. La montée des populismes de gauche, comme de droite fait des ravages partout. Avec la multiplication des canaux de communication, les fake news, et le traitement de l’informatique qui ne fait pas suffisamment dans la pédagogie… il est facile de nourrir la bêtise de chacun. En même temps, ça me réconforte pour le genre humain qu’il y ait quelques « révolutionnaires », quelques individus pour crier aux loups… car en bout de ligne, c’est notre pluralité, et notre diversité qui nous empêchera d’être dévoré par la pensée unique. La menace de s’entre dévorer est plus importante que celle du loup qui guette. Bref, le remède le mieux adapté à la bêtise c’est la pédagogie et l’éducation, mais vivement les antis et j’ai le « doua », c’est sain pour le débat public… sain de remettre en question les choses. Coluche disait : ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort, qu’ils ont raison. C’est la culture du débat qu’il faut développer, mais pas celle qui se nourrit des populismes. D’accord que le nombrilisme est une saleté.

  59. Hans Meyer dit :

    D’accord avec toi Louis, certains on le « doua » coincé dans l’engrenage d‘une certitude individuelle qui ne donne aucune douance intellectuelle 😉 L‘humour reste le véhicule qui rassemble encore et qui dissout momentanément ces divisions. Peut-être devrions-nous plus en rire et nous ressourcer au positif et aux échanges sans idéologies préconçues. Respirer par l‘entremise du rire, c‘est une excellente thérapie, alors continuons à produire des émissions drôles comme le « Bye Bye » et rassembleuses comme « La Fureur » pour peut-être un jour briser cette tendance individualiste et retrouver une balance sociétaire positive sans la peur de se retrouver avec Mein Führer 😂 😂

  60. Claude Blanchet dit :

    Merci Louis.
    Moi aussi je suis aussi inquiet de cette situation
    Notre tissus social est attaqué,affaibli .
    Alors mettons-nous à l’oeuvre.Nous sommes tellement créatifs au Québec. Par exemple:
    Créons des séries de tv drôles,actuelles et surtout inter-générationnelles.
    Notre passé a beaucoup à nous enseigner, à stimuler et à nous éduquer.
    Il y a tellement de vérités à réveiller et à crier haut et fort.
    Il n’est pas trop tard.

  61. Barbara dit :

    Merci 🙏🏻

  62. Maurice Bernier dit :

    Bravo! Très bien dit.!
    D’accord à 110 %

  63. Ginette dit :

    Simplement merci d’avoir brillamment écrit ce que tant de gens pensent !

  64. Maryse Labonté dit :

    Et oui, Louis… malheureusement, ce ne sont pas les personnes concernées qui lisent ce genre de texte. Je soutiens le même discours, j’ai foi en la majorité qui ont du gros bon sens. J’ai abdiqué pour l’autre ptite gang…les pauvres, ils sont beaucoup trop déphasés pour rejoindre le groupe….

  65. SYLVIE BOUCHER dit :

    Tout est dit…..je, me, moi

  66. Clodine dit :

    Salut Louis! J’aime les débats et les opinions et tu exprimes ta vision c’est bien! Seulement, pour l’aspect de L’égocentrisme de certain avec « MA Liberté » je crois que ça touche plusieurs aspects débattables comme le corps humain par exemple. Si les décisions de MA liberté sont que nous n’acceptons pas les choix qui rejoint une certaine morale propre à chacun c’est un aspect qui à mon avis est personnelle et non sociale et communautaire. Par ailleurs je crois que l’endroit au monde où on paie le plus de services « Sociaux donc pour la dignité, LA liberté c’est au Québec. On paie vraiment pour LA liberté même des sans papiers mais avec un iphone de l’année qui entrent par le chemin Roxham. Je ne pense pas qu’un clivage de la société cherche à sauver leur petit je-me-moi. Je pense qu’un clivage de la société se dit : 1 milliard par semaine pour le système de santé qui ne fonctionne pas et qu’on paie à 40% de nos salaires, on peut admettre que ça peut créer un ras-le-bol. C’est vrai qu’on voit les représentants du convoi et on se dit « mon dieu que ça me r’ssemble pas ! » Sauf que dans la partie d’Élite bienveillante dont tu parles il y a aussi une partie tout aussi bienveillante mais pour des points différents. Au Québec, on aime pas ça les débats, on veut être fins. C’est bien d’être fin mais il faut aussi écouter. Oui il y a des gens qui n’ont pas ta verve, ni ton micro, et j’en conviens certains peuvent sembler avoir passé trop de temps à St Jean de Bosco. On est chanceux nous on peut s’exprimer plus clairement. Parcontre, malgré la barrière du vocabulaire, car ils font aussi partis de notre société et paient comme toi et moi, j’entends le cri. J’entends le fond. La condescendance, je trouve, ne rend jamais service et ce n’est d’ailleurs jamais vraiment élégant. Cette pandémie a tristement séparer notre clan en deux groupes : Les Caves et les au dessus des caves! C’est plate à dire. Dans les deux cas on a pas d’écoute. C’est triste. Moi j’ai tendance à penser ; On investit dans notre province, nos ressources précieuses, nos systèmes, à partir de maintenant, comment on peut améliorer notre sort? Roger out!

  67. Sylvie Dufour dit :

    C’est mon constat aussi. Merci de l’avoir si bien résumé.

  68. Marthe Tetreault dit :

    Parfaitement d’accord avec toi. On a une grande chance ,notre famille est restée soudée malgré quelques divergences d’idées. On nous a respectés.Moi ,j’ai peur de ce qui s’en vient. J’ai dû pendant ce qui se passait à Ottawa ,mettre des personnes que je considérais intelligentes de côté sur facebook pour 30 jours. L’individualisme est entré dans nos vies et je m’inquiète. J’ai 75 ans et mon conjoint 80 ans. Nous sommes tous les deux autonomes mais vieux et suspects….. Merci encore pour ce billet. 💕

  69. Carl Couture dit :

    Excellent texte! Si seulement plus de gens auraient cette vision…
    Merci Louis

  70. Francine Gauvin dit :

    Merci pour cette belle réflexion. Il faudrait que tous puissent lire votre article qui fait bien réfléchir en ces temps de grandes turbulences. Pour ma part j’en ai fais des copies afin de les distribuer aux gens qui m’entourent. Nous devrions tous y réfléchir et nous aurions sûrement un avenir meilleur que celui qui s’annonce à grands cris de me, myself and I.

  71. Jacques Benoit dit :

    Bravo Louis. Content de voir ce point de vue chez toi. Sache que cette peur qui te tenaille, nous sommes plusieurs à la ressentir, et plus encore depuis le rapport du GIEC de lundi dernier. Pas tellement pour son contenu : pour les militant.e.s du climat les plus conscient.e.s, les « radicaux » comme on nous surnomme, nous n’avons rien appris de nouveau, sinon que la panique commence à gagner les rangs scientifiques mondiaux. Mais pas encore assez vite, et nous constatons que nos gouvernements y demeurent toujours insensibles, trop occupés à servir la liberté de commerce, ce libre marché qui encourage et soutient de toutes les façons possibles la liberté individuelle au détriment de la solidarité et de l’entraide, au détriment du vivant, humanité comprise. L’urgence de la situation ne nous laisse pourtant qu’un choix: ou nous nous contraignons maintenant à effectuer les difficiles, mais nécessaires, transformations sociétales, ou nous attendons que la catastrophe climatique s’en occupe pour nous. A-t-on vraiment appris quelque chose de la pandémie ?…

  72. Mario Trudeau dit :

    Personnellement je pense que oui tu a le DOUA, mais moi je suis tanné des politique, et des politiciens qui nous manipules, qui manipule le système de santé, qui ce fond des loi qui peuvent nous mentir à tour de bras, mais dit moi, toi ta mère est morte de la covid ou désidraté? Tu ne peut même pas le savoir, aucun autopsie, ils ton empêcher de la nourrire, ils ton empêcher de la voir? Tellement qui sont hypocrite qu ils caches la vérité, présentement ils y a plus de mort du fameux vaccin que de la covid elle même, mais j oubliais tu est fortuné, mais moi si j en veut pas de vaccin, il m enlève ma jobb, je n est plus de gagne pain et je n est pas de chômage, pas le DOUA pourtant j en paye en masse des fameuses déductions de toutes sorte, dis moi c est toi qui va m aidé? Toi chanceux indépendant de fortune, tu a un micro, une jobb, je suis pas plaignar comme ceux qui ont le DOUA ou qui le prennent je n est plus d argent pour acheter tes tickets de spectacle, parce que j en veut pas de vax, je ne peut même pas prendre l avion j ai pas le DOUA, a oui assise au resto ta pas de masque ta le DOUA mais debout non ta pas le DOUA un virus qui est dangereux juste debout et toi tu defend cette politique? Bien, mais merci, je comprend ta penser unique tu a le DOUA…

  73. Hélène Gagnon dit :

    Quel beau commentaire Monsieur Louis. De votre belle plume, vous exprimez le fond de pensée de plusieurs d’entre nous. Merci de prendre cette tribune pour exprimer possiblement la majorité très silencieuse que nous sommes.

  74. Gemma Perron dit :

    Je suis tellement d’accord avec vous ! Les humains ne sont plus humains, la violence est encore et toujours banalisée, nous avons élevé des princes et des princesses centre sur leur besoins à eux. Si on leur demande quelles sont leurs valeurs, c’est tout juste s’ils savant de quoi on parle. L’entraide, le bénévolat, la compassion , la notion de donner au suivant, le sentiment d’appartenance , le respect, etc, voila ce que nous devrions prôner dans les campagnes politiques, dans les écoles , dans le noyau familial

  75. Manon Lamontagne dit :

    Wow!!!
    Tout est dit!!
    Je t’encourage à continuer de t’exprimer, on est dans un pays libre et tous ont droit à la parole. D’autant plus lorsque c’est sensé.
    Merci de t’avoir lu

  76. Marc Grandbois dit :

    Tellement vrai. Moi aussi je m’inquiète de ce clivage social entretenu présentement par un 10-15%. Prions que ce groupe demeure marginal. Le devoir de la majorité est de ne pas rester silencieuse devant ce mouvement de dérive.

  77. Claude Fullum dit :

    Merci et Bravo. C’est un discours très lucide et remplit d’empathie.

  78. Alain Tremblay dit :

    Voilà que jaillit la lumière, exprimée avec sagesse et lucidité, et un brin de retenue. Ce qui est écrit traduit exactement le fond de ma pensée, et je remercie le magazine pour son courage en ayant donné une voix au nom de la majorité silencieuse. Quand j’entends les pseudo-pacifistes clamer haut et fort le libre choix, de quel choix parle t-on au juste? Le choix de vivre en collectivité, ou le désir de vivre en fonction du Je, Me, Moi? Inutile de rappeler que ses deux concepts sont incompréhensibles et conflictuels. Nous ne pouvons pas bénéficier de l’impact positif que génèrent nos choix de société quand cela nous enchante, et cracher sur les mêmes règles démocratiques qui valident ses avantages, lorsque cela nous désenchante. La ligne est mince et fragile entre l’ombre du parcours démocratique, et le début d’une liberté anarchique.

  79. Ghislaine Roy dit :

    Tout est dit et tellement bien dit…ne t’excuse pas Louis pour avoir écrit ce texte éclairant, tu as le DOUA! 🤣😉

  80. Manon dit :

    Félicitations Louis, super beau texte et plume!

    Et félicitations pour toutes les belles et bonnes choses que vous faites pour les Québécois!
    Vous êtes extraordinaire vous deux et toutes vos équipes!

    Santé et longue vie à vous deux!🙏🏻🙏🏻🙏🏻

  81. Stephane Gaudette dit :

    Louis tu dit ce que ben du monde pense

    Georgia….tu penses pas que si y’as pas eu autant de mortalité qu’on aurais pu prévoir c’est justement a cause qu’on étais en pandémie pis qu’on sortais pas?

    Dois avoir eu une drop de morts sur les routes….accident de travail….etc

  82. Georgio Racine dit :

    Bon midi M. Morissette,

    C’est avec grand intérêt que j’ai lu votre dernier article, et vous avez raison et tord en même temps. Je m’explique.

    Suivre une règle qui profite à l ‘ensemble de la communauté n’est pas un problème du tout. Comme par exemple, le port de la ceinture en voiture qui profite à l’ensemble de la communauté en est un bon exemple.

    Par contre demander à la majorité de porter leur ceinture de sécurité en marchand sur le trottoir est surement exagéré et même vous ne le respecteriez pas.

    Dans un premier temps le gouvernement n’a rien fait afin de diminuer la xénophobie au sein de notre société et à mon avis l’a même encouragé, ce qui a provoqué une chasse aux sorcières, tout a fait inutile, qui a brisé des ménages, des amitiés etc…

    De plus il est difficile de respecter des demandes lorsque les données statistiques et scientifiques ne sont pas derrière ladite mesure et que la perte d’un droit quelconque n’est probablement pas nécessaire et plutôt exagéré.

    Par exemple, fermer le 31 décembre tous les restaurants alors qu’il n’existe aucune étude, selon l’INSPQ, que cette mesures à un quelconque effet sur la transmission ou non du Virus. Un bon exemple qui me viens en tête est La Corée du Sud, qui sont les champions du port du masque et sont quand même au prise avec l’infection Omicron, comment on peut demander à une population de laisser tomber un droit pour une mesure qui ne fonctionnent pas?

    Par contre, une autre mesure qui a fonctionné avec le Variant Wuhan, était la fermeture des frontières, et oups…. nos gouvernement ont tellement tardé à mettre cette mesure en place, malgré la demande de Valérie Plante, que l’infection c’est grandement propagée, alors que les pays qui l’ont mis en place, a été d’un réel bénéfice.

    Si nous analysons les données statistiques de l’INSPQ, il apparait clairement que le Vaccin Wuhan ne protège aucunement de l’infection et de la transmission et ce Même si la Dre Tremblay nous dit le contraire, avec 50% à 80% infectés Omicron, il est étonnant que l’on nous demande encore de croire que le Vaccin Wuhan fonctionne.

    Une autre donné que L’INSPQ nous a fournis tout au long des 2 ans de pandémie est le nombre de formes graves des gens infectés, au début non vaccinés et par la suite vacciné, voici en gros les résultats pour les formes graves (Hospitalisation + décès) chez les moins de 60 ans, Chez les + de 60 ans, c’est autre chose.

    Janvier 21 (Variant Alpha) non vaccinés : 2% de formes graves
    Mars 21 (variant ?) non vaccinés : 1.7%
    Septembre 21 (Variant Delta) vaccinés 2 doses: 2.2%
    Janvier 22 (Omicron) vaccinés 3 doses : 4.5%

    Par contre il y a deux facteurs avec Omicron qui ne figure pas dans le calcul d’Omicron sont ; Omicron est 90% moins dangereux que Wuhan et La population n’est plus entièrement dépistée, par contre selon l’INSPQ en janvier, nous avions près de 50% de la population infectée en janvier dernier, ce qui selon moi donne un taux comparable de 1.6%.

    Cette indicateur est très important, car il détermine que avec ou sans vaccin les formes graves se situe aux alentours de 2% et que conséquemment le système immunitaire des autres infectés les ont protégés à 98% contre des formes graves, et donc que conséquemment il n’y peu ou pas de bénéfices pour les moins de 60 ans de recevoir un vaccin.

    Maintenant avec la vague de Omicron, nous voyons que les décès sont toujours dans le même groupe d’âge, rien de changé de ce côté. Chez les formes graves, selon le ministères de la santé, 68% des gens hospitalisés ont reçu 3 doses et 90% sont vaccinés.

    Même si le Dre Tremblay nous dit que le vaccin Wuhan fonctionne à prévenir les formes graves à 90%, la réalité sur le terrain en est tout autre c’est plutôt le contraire 90% ont une dose ou plus.

    Voici le tableau de bord du ministère

    https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-contenu/sante/documents/Problemes_de_sante/covid-19/20-210-382W_infographie_sommaire-executif.jpg?1649257370

    On nous dit que les anticorps disparaisse avec le temps, ce qui est vrai, et qu’il nous faut une 3e voir une 4e dose afin de se protéger, mais ladite Dre Tremblay oublie de nous parler des cellules mémoire (T) qui emmagasine l’adn des anticorps et ce pendant 5 ans, ce qui nous protège entres 7 et 11 ans selon les biologistes.

    De plus l’INSPQ, et à raison, nous ont révélé en janvier qu’une infection à Omicron était l’équivalent de 2 doses de Vaccin, et que 2 doses de Vaccin additionné avec une infection était la meilleure protection sur le marché. Dans la semaine, le gouvernement n’a pas renouvelé le contrat de sa présidente

    Parlez-en donc avec le Pr Barbeau de l’UQAM,

    Au surplus, le Dr Weiss nous a bien expliqué que la plupart des mesures sanitaires ne sont aucunement appuyé par les études épidémiologiques.

    Ajouter à cela que nous ne savons toujours pas ce que ces vaccins ferons à long terme.

    Par exemple, en France le vaccin de la rougeole est maintenant obligatoire après 15 ans d’utilisation et d’étude dans la population, pas après seulement 1 mois d’étude, cela n’a aucun sens.

    Ajoutez à cela que les statistiques de décès de L’INSQ sont claires, l’année 2021, malgré ce que tout le monde a dit, a été la moins mortelle des 11 dernières années, il est décédé en 2021 69 600 personnes comparativement à 2016 ou il est décédé 63,589 qui annualisé à l’augmentation normale annuelle de 2% reconnu par L’INSQ correspond à 69,948 personnes.,

    De plus il serait très étonnant avec un taux de mortalité aussi bas, qu’il y ait une baisse de l’espérance de vie des Québécois pour 2021.

    Si le vaccin empêchait d’attraper le virus et/ou de le transmettre et qu’il protégeait effectivement à 90% des formes graves, là j’aurais un tout autre langage, mais ce n’est pas le cas.

    C’est pour ces raisons que beaucoup de personnes se battent en ce moment afin de préserver leurs droits constitutionnels car ils ne voient aucun bénéfices scientifiques acceptable afin de les laisser tomber.

    Si vous avez besoin du détail de certain chiffres et ou %, il me fera plaisir de vous les fournir, si vous aimeriez que je fasse des recherches statistiques pour vous, cela également me ferait grandement plaisir et ce frais évidemment, mon but étant d’augmenter la connaissance au sein de notre société.

    L’autre option également est de croire que le pays des licornes existe, mais la réalité scientifique nous dicte bel et bien qu’il n’existe pas.

    Merci de m’avoir lû.

    Georgio Racine
    Doublement vacciné
    Ayant attrapé Omicron.

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine