L’édito de Véro : Le clan des Fêtes

edito-vero-fetes-couverture
03 Nov 2022 par Véro
Catégories : Oser être soi
Icon

Dans son plus récent édito, Véro nous rappelle avec douceur que fêter Noël en famille est le plus beau privilège.

Mon moment préféré de l’année est arrivé: la période pré-temps des Fêtes! Les préparatifs, les cadeaux auxquels on pense avec amour, la fébrilité à l’idée de s’arrêter quelques jours et le bonheur de prendre du temps pour soi et avec ceux qu’on aime.

J’ai écrit et dit à maintes reprises, dans ces pages ou ailleurs en entrevue, que j’étais une fille de traditions, que j’aimais les entretenir et les perpétuer.

Pour la plupart, elles nous sont transmises d’une génération à l’autre, mais il arrive aussi qu’on crée nos propres traditions, parfois sans même s’en rendre compte. La première page de ce numéro de Noël en est un bon exemple.

Nous avons lancé le magazine VÉRO en 2013, mais mes enfants sont apparus pour la première fois sur la couverture en 2016. Au départ, ça ne devait être qu’une seule fois… puis on a répété l’expérience en 2018, en 2019 et en 2021. Cette année, la question ne s’est même pas posée: c’était tout naturel que je fasse la une avec mes trois p’tits.

Comme une tradition qui s’est imposée d’elle-même.

Parce que Noël, ça se fête en famille.

Parce que j’aime cette image prise chaque année à la même période, comme un témoin de la vie qui passe, un polaroïd figé dans le temps de leur évolution.

Cette année, quand j’ai vu le résultat, j’ai eu les larmes aux yeux.

«Quelle chance j’ai!» C’est ce que j’ai dit en voyant les belles faces de ces enfants devenus deux jeunes adultes et une ado, en santé et épanouis.

edito-vero-fetes-anciens-numeros

C’est bien connu, les mamans font rire d’elles quand elles insistent pour avoir «une belle photo de famille devant le sapin, pour une fois qu’on est habillés chic». Cette année, riez de bon coeur avec les moqueurs et… PRENEZ LA PHOTO. La vie va vite et ces souvenirs sont ce qu’il nous reste de plus précieux. On le sait, mais parfois, on l’oublie.

C’est le coeur plein de gratitude que je vous souhaite un temps des Fêtes réconfortant, entourés des gens que vous aimez et bercés par le doux souvenir de ceux qui n’y sont plus.

Une maman fière de son clan… comme tous les parents.

 

 

Photo : Andréanne Gauthier

À lire aussi :



Catégories : Oser être soi
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine