Nos stars et leurs mères: Marie-Lyne Joncas et sa mère, Denise

MarieLyne-et-sa-mère
21 Mai 2019 par Laurie Dupont
Catégories : Oser être soi / Véro-Article
Icon

Ah, une maman! Il est parfois difficile de décrire ce lien indéfectible qui nous unit avec celle qui nous a donné la vie. Rencontre avec Marie-lyne Joncas et sa mère, Denise.

Quelle est la nature de votre relation?

MARIE-LYNE: «On très proches. On se parle énormément, ma mère et moi, presque tous les jours, en fait. Il y a eu une période d’ajustement où j’ai dû lui faire comprendre que j’étais maintenant devenue une femme et qu’elle n’avait plus besoin de me protéger, de me materner. Je souhaitais avoir avec elle une relation où on pouvait se dire les vraies affaires. Et c’est qu’on a maintenant. On rit beaucoup ensemble, mais on est aussi capables d’avoir des conversations plus profondes. Ma mère, c’est quelqu’un que tout le monde apprécie. Mes amis veulent aller souper chez elle… plus souvent que ça me tente moi-même! [rires] Elle a une belle intelligence émotionnelle et elle est vraiment jeune de cœur. Elle est super fière, aussi. À son gym, lorsqu’elle s’entraîne, elle demande aux jeunes s’ils aiment l’humour… pour ensuite leur dire que je suis sa fille! Elle fait du gros name dropping avec moi!» (rires)

«On est assez fusionnelles, Marie-Lyne et moi. Comme son père est décédé quand elle n’avait que 14 mois, elle vite devenue toute ma vie. J’ai été surprotectrice et je l’ai longtemps empêchée de grandir. Je voulais qu’elle reste petite. Quand j’ai fini par accepter qu’elle grandisse, on a eu la relation que Marie-Lyne souhaitait.» – Denise

SES ACTUS

Marie-Lyne est chroniqueuse à CKOI, les lundis et jeudis, à l’émission Le Clan MacLeod. En compagnie d’Ève Côté, elle est aussi en tournée au Québec avec leur spectacle d’humour Les Grandes Crues.

Photo: Pierre Manning (Shoot Studio)

Cet article est paru dans le magazine VÉRO printemps 2019. Abonnez-vous ici.

À lire aussi:

Nos stars et leurs mères: Véro et sa mère, Carole

Le billet d’humeur de Guylaine Guay: bonne fête, bonne vie!

L’édito de Véro – oser être soi: lettre à mes enfants



Catégories : Oser être soi / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine