Oser être soi: Fabienne Larouche, féministe assumée

Fabienne-Larouche-Magazine-VÉRO-oser-être-soi
20 Sep 2019 par Véronique Harvey
Catégories : Oser être soi
Icon

Élevée dans une famille de féministes affirmées, Fabienne Larouche a appris très jeune que l’indépendance financière était la clé du succès pour les femmes et ce qui les mènerait un jour à l’égalité des sexes.

Elle en a fait son cheval de bataille. C’est d’ailleurs ce qui teinte aujourd’hui la plupart de ses projets personnels et professionnels.

Avez-vous toujours eu de la facilité à exprimer ce en quoi vous croyez?

Avec ma mère, j’ai appris très jeune à négocier, à ne pas avoir peur de la discussion et de la confrontation. Et ma mère me permettait toujours de m’exprimer. Depuis que je suis toute petite, quand j’ai conscience d’une injustice, je veux comprendre et m’élever contre ça. Combattre les injustices m’a toujours tenu à cœur.

On vous a déjà demandé si vous seriez prête à mourir pour vos convictions et vous aviez répondu par l’affirmative. Répondriez-vous la même chose aujourd’hui?

Oui, mais pas pour n’importe quelles convictions. Je serais prête à mourir pour la perte de ma liberté, par exemple. Les Québécoises, nous sommes des résistantes. Nos droits et libertés, on les a gagnés, alors j’aurais de la misère à accepter qu’on nous les reprenne.

Quelles sont vos convictions les plus inébranlables?

L’égalité des sexes est mon cheval de bataille. Je n’en souffre pas personnellement, mais je vois beaucoup trop d’injustices autour de moi. Je le répète: à travail égal, salaire égal. On n’en est pas encore là et je me demande comment ça se fait qu’il y ait encore tant d’inégalités en 2019.

Croyez-vous qu’on puisse tout dire dans la vie?

Oui, mais c’est comment on le dit qui importe. Il y a bien des choses que j’aurais pu dire autrement pour qu’elles passent mieux, mais en même temps, est-ce que ça aurait eu le même impact? Probablement pas! En fait, je crois beaucoup au dialogue et à la discussion. Quand j’étais jeune, mon propos était plus brutal et revendicateur. Aujourd’hui, il est plus nuancé, mais toujours par rapport au même point de vue: les droits des femmes.

SES ACTUS

Fabienne est fondatrice de AETIOS Productions, qui produit District 31, Ruptures et Toute la vie, trois séries en ondes dès septembre à ICI Radio-Canada Télé.



Catégories : Oser être soi
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine