Oser être soi: Mariana Mazza, parler franc, parler vrai

Mariana-Mazza-Oser-être-soi
25 Sep 2019 par Véronique Harvey
Catégories : Oser être soi / Véro-Article
Icon

Parfois critiquée, souvent adulée, Mariana Mazza est reconnue pour son franc-parler.

L’humoriste n’a pas peur de défendre ses convictions sur la place publique et de dénoncer les injustices de toutes sortes, histoire de contribuer à créer un monde plus juste.

Du plus loin que tu te souviennes, as-tu toujours eu de la facilité à t’exprimer haut et fort?

C’est la chose que je fais le mieux: m’exprimer. J’ai toujours été très ouverte et transparente. D’ailleurs, mes professeurs étaient surpris de voir à quel point j’étais capable de mettre le doigt sur mes émotions, mes rages et mes bonheurs.

Le fait de prendre la parole en public t’a-t-il déjà nui?

Oui, parce que j’ai longtemps manqué de dosage. Encore aujourd’hui, je manque parfois de nuances. Il faudrait que je prenne le temps de réfléchir et de façonner ma pensée pour mieux m’exprimer, mais je pense que c’est aussi ce qui fait ma beauté. En même temps, mon côté vrai et sans filtre, c’est ce que j’apprends tranquillement à aiguiser.

[À lire: Mariana Mazza et son maquilleur Étienne Bergeron]

Trouves-tu important d’utiliser ta tribune pour prendre la parole?

Dans ce métier, on est privilégié de pouvoir s’adresser à autant de personnes en même temps. Il faut prendre conscience qu’on a un impact majeur sur les gens. Des fois, une seule phrase peut changer la vie de quelqu’un. Quand on est conscient de ça, je pense que ça peut être aussi horrible que magnifique.

Tu as déjà affirmé que prendre la parole publiquement quand on est une femme, c’est un gros statement. Le penses-tu toujours?

Absolument! Pendant longtemps, on nous a demandé de nous taire et de parler seulement après avoir levé la main ou reçu le droit de parole. Mais on devrait toujours avoir le droit de s’exprimer, autant que les hommes! En fait, je dirais qu’en ce moment, c’est la meilleure période pour être une femme et la pire pour être un homme, car il y a une montée extraordinaire du pouvoir féminin. Mais le but n’est pas de devenir plus fortes que les hommes, le but c’est de prendre des décisions ensemble pour un bien-être commun. On devrait tous être égaux ou, du moins, trouver un terrain d’entente qui soit vraiment cool pour tout le monde.

SES ACTUS

Mariana poursuit sa tournée avec Femme ta gueule. Elle se joint à l’équipe du Clan Macleod tous les lundis et mardis sur les ondes du 96,9 CKOI.



Catégories : Oser être soi / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine