4 choses à savoir sur l’équité salariale

17 Fév 2020 par Équipe VÉRO
Catégories : Psycho
Icon

En tant que salariée, on doit être rémunérée justement, peu importe où et dans quel contexte on travaille. Depuis près de 25 ans, la Loi sur l’équité salariale s’en assure. Le saviez-vous?

PRÉSENTÉ PAR 

C’est une loi contre la discrimination à l’égard des emplois majoritairement féminins.

Depuis 1996, la Loi sur l’équité salariale vise à corriger, au sein d’une même entreprise, les écarts de salaire entre des emplois équivalents, qu’ils soient occupés majoritairement par des femmes ou par des hommes. Dans une épicerie, par exemple, si l’emploi de caissière est évalué et jugé équivalent à celui de commis, les personnes qui occupent ces emplois devraient recevoir le même salaire.

C’est une loi inclusive.

La loi en question s’applique à toutes les personnes qui occupent des emplois à prédominance féminine, peu importe le genre de la personne qui occupe l’emploi, et ce, qu’elle soit syndiquée ou non et que l’emploi soit permanent, temporaire ou saisonnier.

C’est une loi qui touche tous les types d’entreprises.

Qu’il s’agisse d’un organisme sans but lucratif ou d’une entreprise privée ou publique, si le milieu de travail compte 10 personnes salariées ou plus, l’employeur est assujetti à cette loi. Après un exercice initial visant à analyser et à éliminer les écarts de salaire au sein de l’entreprise, l’employeur doit, tous les cinq ans, évaluer si l’équité salariale est maintenue. À la suite de ce processus, il doit en afficher les résultats pour que le personnel puisse en prendre connaissance.

Le travail féminin n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur.

Certaines caractéristiques des emplois majoritairement occupés par des femmes sont souvent ignorées parce qu’elles sont considérées comme allant de soi (l’écoute, la minutie et la compassion, par exemple). En utilisant les quatre facteurs d’évaluation suivants: qualifications, responsabilités, efforts et conditions de travail, l’employeur arrive à obtenir un meilleur portrait pour déterminer si l’apport des emplois majoritairement féminins dans son entreprise est sous-estimé et, du même coup, si ces emplois sont sous rémunérés.

Les milieux de travail sont en changement constant: poursuivons nos efforts en matière d’équité salariale!

Pour plus d’info: parlerequitesalariale.com.



Catégories : Psycho
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nathalie gearey dit :

    Et si le propriétaire de l’entreprise est un homme ça change quelque chose ?

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine