5 moyens de booster sa mémoire

11 Déc 2019 par Chantal Tellier
Catégories : Psycho / Véro-Article
Icon

On entraîne notre corps, mais qu’en est-il de notre cerveau? Voici 5 moyens de stimuler notre mémoire.

Bouger

Pratiquer une activité physique est la meilleure façon de maintenir notre cerveau alerte. Pour préserver notre matière grise, on doit entretenir notre forme physique et notre capacité aérobique. N’ayons pas peur de transpirer! L’exercice augmente le débit de sang dans le cerveau et améliore son fonctionnement. Il réduirait aussi les risques de démence et retarderait l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Pensons-y la prochaine fois qu’on aura envie de faire l’impasse sur le gym…

Augmenter ses connaissances

Rester active sur le plan intellectuel serait aussi une bonne façon de retarder l’apparition de maladies neurodégénératives. Retourner sur les bancs d’école, se mettre à l’espagnol ou à l’italien, apprendre à jouer d’un instrument de musique ou suivre des cours de danse sont autant d’occasions de faire travailler notre mémoire ou d’acquérir de nouvelles compétences! Il existe aussi de nombreuses applications d’entraînement cérébral, notamment Lumosity, Peak et Memorado. On peut également opter pour les mots croisés, le sudoku, les casse-têtes, le bridge…

Avoir une vie sociale active

Le maintien des liens sociaux nous aide à garder notre cerveau en forme. Décrocher de son ordi ou de son téléphone portable est donc salutaire pour la mémoire. Les interactions sociales avec les proches stimulent effectivement les capacités cognitives. Quand on entretient une conversation, la mémoire s’active, les émotions surgissent, l’activité cérébrale se met en marche. Passons du temps en famille, avec nos amis, faisons du bénévolat, sortons et restons ouvertes aux nouvelles expériences!

Diminuer son stress

Oui, on sait: plus facile à dire qu’à faire! Les effets du stress sur l’apprentissage et la mémoire sont pourtant néfastes. La peur et l’angoisse, par exemple, perturbent notre jugement et nous empêchent de bien réfléchir. De nombreux travaux en neurosciences montrent également qu’une exposition à un stress chronique peut atrophier l’hippocampe, le siège de la mémoire et des émotions. Apprendre à contrôler ces dernières, par la méditation ou la cohérence cardiaque, entre autres, permettrait de réduire les pertes de mémoire.

Bien dormir

Plusieurs études ont démontré l’importance du sommeil pour que notre cerveau puisse consolider de nouveaux apprentissages pendant que les neurones organisent et classent les informations reçues dans la journée. De sept à huit heures de sommeil sont requises pour un fonctionnement optimal du cerveau. Mais on aura beau développer notre mémoire, on n’obtiendra pas les résultats attendus si on n’a pas un bon sommeil! Supprimer les excitants (café, thé, alcool) après 17 h, se coucher et se lever à des heures régulières, éviter de regarder la télé ou notre tablette avant d’aller au lit, tout ça peut nous aider à améliorer notre sommeil.

À lire aussi: 

J’ai testé: 21 jours de gratitude
Petit guide pour survivre aux actualités
La bienveillance a la cote!

Photo: Getty Images



Catégories : Psycho / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine