L’art de ne rien faire

Femme sur le divan
15 Oct 2013 par Chantal Tellier
Catégories : Psycho
Icon

Je pourrais vous raconter des salades. Vous présenter un tableau de mes objectifs pour octobre. Il n’y aurait, à peu de chose près, que des cases vides. La vérité, c’est que j’étais en vacances. Chez moi. À apprendre l’art de ne rien faire. Tout un défi, en ce qui me concerne!

Femme sur le divanJ’étais au bord de l’épuisement la semaine dernière. Ma dernière semaine de vacances datait d’avril. Et puis, je dois cesser de faire du déni et accepter que j’ai vraiment la fibromyalgie. Ce n’est pas dans ma tête. Ce n’est pas pour qu’on s’occupe de moi. Mais pour que moi, je m’occupe de moi.

C’est pourquoi j’ai décidé d’y aller mollo avec mes objectifs ce mois-ci. J’étais encore dans la culture de la performance avec mon Projet Bonheur. J’étais encore dans mes névroses: perfectionnisme, rigidité, peur de décevoir, etc.

J’ai donc décidé de mettre la pédale douce pendant mes vacances. De prendre soin de moi, même si cela signifiait mettre le blogue de côté. C’était rendu que je stressais à l’idée d’ouvrir mon ordi pour faire de la recherche photo pour illustrer mes textes, de me tenir au courant de ce qui se fait en matière d’écrits sur le mieux-être et le bonheur, de pondre des billets, de me dire que je devrais d’ailleurs écrire plus souvent, d’apprendre à naviguer dans ce nouvel environnement, tout ça en travaillant à temps plein. Bref, du grand moi-même :-).

Et, évidemment, durant mes vacances, j’avais planifié faire le grand ménage de mon appartement. Alors que j’étais au bord de l’épuisement. Encore une fois, du grand moi-même. Mon corps en a décidé autrement. J’avais la nausée juste à penser faire du rangement. J’ai donc plutôt choisi de jouer les femmes invisibles pendant 11 jours. De me retirer dans ma «grotte», comme le faisaient les vieux sages pour méditer sur le sens de la vie. (Bon, je me doute qu’ils n’avaient pas de DVD pour passer le temps et que leur régime alimentaire durant leur retraite ne comprenait pas de croustilles, mais vous voyez le tableau. Et puis quoi, regarder des séries télé en rafale, ça a quelque chose d’hypnotique, donc on n’est pas loin de la méditation, non?)

La suite de cet article en page 2.



Catégories : Psycho
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine