Projet Bonheur : Premiers pas

Femme bras ouverts
01 Oct 2013 par Chantal Tellier
Catégories : Psycho
Icon

6. Fais comme si…

Hum! Moi qui me sens obligée d’expliquer en long, en large et en détail comment je vais (mal) quand on me pose la question; moi, qui, par souci d’«authenticité», ne cherche pas à cacher que je suis de mauvaise humeur quand c’est le cas et qui explique en long, en large et en détail pourquoi, j’avoue que faire comme si tout allait bien – il paraît que ça marche! – sera un bel apprentissage.
Écriture

7. Écoute ton corps

Non, je n’entamerai pas de dialogue avec mon nerf sciatique gauche, ni avec mon coude droit, pas plus qu’avec mes mâchoires ou mes trapèzes. Mais je ne ferai plus semblant de ne pas comprendre que quand mon corps commence à se déglinguer, c’est signe que je dois me reposer. Sur-le-champ. Pas toujours facile à faire? Je sais. Je lutte encore.

8. Suis ton intuition

C’était le 2 février. J’attendais le bus. J’avais tenté de recharger ma carte Opus dans un dépanneur. En vain. J’ai demandé au chauffeur si je pouvais la recharger au métro – comme des dizaines de gens le font chaque début de mois même si ce n’est pas légal – pour éviter de payer mon passage deux fois. C’était la première fois que je le faisais. J’avais un mauvais pressentiment. Le chauffeur m’a dénoncée aux policiers à l’arrêt suivant. Ça m’a coûté 217 $ d’amende. Depuis, je suis mon intuition. Et je traîne de la monnaie.

9. Apprécie ce que tu as

Qu’il est donc facile de désirer ce qu’on n’a pas au lieu d’apprécier ce qu’on a! Je ne fais pas exception, même si je tente d’inverser les choses. J’apprécie vivre dans un quartier agréable, jouir d’une place assise dans l’autobus le matin (avec une carte Opus chargée à bloc!), partager des fous rires avec ma sœur, jouer avec mes chats… Ça vaut la peine de faire une liste. Chaque jour. La gratitude, ça se développe. Juré.

10. Aie du plaisir avec ton Projet Bonheur

Parfois, je me dis que je suis folle de m’être embarquée dans un projet semblable, que je n’y arriverai pas, que c’est trop gros pour moi (vous lirez mes Confessions d’une technonouille, la semaine prochaine, vous comprendrez). L’instant d’après, je me rappelle que je fais ça pour mon plaisir (et le vôtre aussi, j’espère!) et qu’on va avoir du fun ensemble. Et je prends trois grandes respirations.

Et vous, avez-vous des «commandements» qui vous guident?

La suite de cet article en page 3.



Catégories : Psycho
6 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Danielle Dubois dit :

    Tout à fait délectable !!! Se parler à soi même, se comprendre, savoir qui nous sommes. C’est le but ultime de toute une vie et la vie nous apporte de multiples possibilités pour y arriver. Il ne reste qu’à les saisir et les assimiler. Ce n’est pas de tout repos, mais comment gratifiant.

    • Chantal Tellier dit :

      Bonjour Danielle. Je suis entièrement d’accord avec vous: ce n’est de tout repos, mais très gratifiant. Réfléchir sur qui on est, ce qu’on aime, sortir de sa zone de confort… Tout ça fait qu’on se sent en vie!

  2. Jacqueline Fecteau dit :

    Ça aide toujours de lire et relire ces lignes, il faut le garder comme aide-mémoire. Car le bonheur vient avec l’estime de soi. Bonne journée.

    • Chantal Tellier dit :

      Bonjour Jacqueline. oui, il faut relire ces lignes car, dans les moments plus difficiles, on a tendance à oublier les choses importantes, ne serait-ce que respirer comme il faut! 🙂

  3. Claire Deraiche dit :

    Très intéressant. C’est vraiment un projet que chacun d’entre nous doit développer afin d’être bien avec soi. C’est bon de réentendre les moyens pour y arriver car certains de ces moyens sont parfois, difficiles pour nous à atteindre . La quête de soi nous approche du Bonheur. Merci de partager cela avec nous.

    • Chantal Tellier dit :

      Bonjour Claire. Merci à vous de me lire et de prendre le temps d’écrire un commentaire. Ça me rend heureuse. C’est signe que mon Projet Bonheur fonctionne pour moi. 🙂 Je tenterai de m’en souvenir quand ce sera plus difficile.

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine