Résolution pour décembre 2013

Projet Bonheur: lâcher prise
03 Déc 2013 par Chantal Tellier
Catégories : Psycho
Icon

Décembre: Lâcher prise

Balayeuse Accueillir la légèreté

  • Choisir mes batailles
  • Accepter mes limites
  • Pardonner
  • Dire adieu aux croustilles

Pour décembre, j’ai choisi comme résolution de lâcher prise. Tout un défi pour une control freak!

Ça ne va pas être facile. Quoique à voir l’état de mon appartement, on dirait que j’ai déjà commencé à lâcher prise… sur le ménage! Ce ne sont pas quelques moutons de poussière qui valsent sur le plancher, c’est le cheptel au grand complet. Ça me prendrait un chien berger pour les rassembler et les ramener au bercail, ou plutôt, à la balayeuse.

Sans parler des livres qui s’empilent par terre, des cadeaux qui jonchent le corridor, attendant d’être emballés. (Bon, j’ai au moins la certitude que ce «problème» précis sera réglé d’ici le 24 décembre!) Le comptoir de la cuisine est si encombré que les chats ont renoncé à s’y aventurer. Ma chambre ressemble à un véritable champ de bataille. Et je ne vous parle pas de l’état de ma salle de bain… Ce n’est pas que je suis Madame Blancheville d’ordinaire. Après tout, comme le répète mon amie Julie, le ménage peut toujours attendre: c’est la seule chose que personne ne viendra jamais te voler! Mais là, j’ai vraiment perdu le contrôle.

Et vous savez quoi? Ça va rester comme ça jusqu’aux vacances de Noël. Parce que d’ici là, je ne pense pas avoir le temps/l’énergie/l’envie de m’y coller. Avant, je me serais mise dans tous mes états à cause de ça. Pas maintenant. Je ne suis pas particulièrement heureuse de vivre dans ce désordre, mais j’assume le choix que j’ai fait de… ne rien faire. Je sais que c’est temporaire. (Bon, temporairement long ou longuement temporaire, disons.)

La suite de cet article en page 2.



Catégories : Psycho
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine