Résolution pour janvier 2014

Projet Bonheur: Résolution pour janvier 2014
14 Jan 2014 par Chantal Tellier
Catégories : Psycho
Icon

Non à la culpabilité

Femme qui lit un livreOn pourrait penser que je choisis le chemin de la facilité avec ma résolution d’hiberner. Ça semble tout simple, en apparence, de rester chez soi à se gaver de séries télévisées et de romans, mais ce n’est pas le cas. Pas pour moi, en tout cas. Je l’ai déjà fait en octobre dernier, mais c’était la première fois de ma vie, et j’étais en vacances. En temps normal, genre les soirs de semaine ou les week-ends, je trouve ça difficile de m’asseoir dans ma causeuse avec un thé et un bon livre ou un DVD sans culpabiliser.

Comme la plupart d’entre vous, dès que je suis installée confortablement et prête à mettre mon cerveau à off, je commence à stresser. «Je devrais être en train de travailler/faire du ménage/pratiquer des postures de yoga/prendre des nouvelles de mes amis/aller chez IKEA/apprendre à faire des smoothies verts. Etc. Ça vous rappelle quelque chose?

Oh! Je ne me prive pas de lire ni d’écouter des séries, mais je n’arrive jamais tout à fait à assumer le fait que je ne suis pas en train d’être productive. Je ne peux jamais vraiment jouir des pauses que je m’octroie. Comme si je ne les méritais pas. Et ça commence à m’énerver sérieusement. Non mais! J’aimerais bien profiter de la vie pendant que je suis vivante. Je m’étais donc mise à la recherche de lectures pour arrêter de me sentir coupable, j’étais prête à m’embarquer de nouveau dans une thérapie (presque…), bref, j’étais proactive. Puis une amie m’a envoyé via Facebook une image où on pouvait lire: «You have enough. You do enough. You are enough. Relax.»

Cette amie m’a fait un cadeau inestimable. Elle m’a fait comprendre que se dépasser, parfois, ça veut dire ralentir le rythme. Tout simplement.

Et vous, vous arrive-t-il de vous sentir coupable de relaxer?



Catégories : Psycho
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Miss Top Loulou dit :

    Me sentir coupable de relaxer? C’était l’histoire de ma vie… jusqu’à ce qu’un burn-out (+ une thérapie) me fasse réaliser qu’on ne gagne rien à toujours étirer l’élastique au maximum. Et qu’il n’y a rien de honteux à s’accorder le droit de ralentir, au contraire! Maintenant, quand je m’asseois pour regarder la télé ou bouquiner, je ferme d’abord les yeux une petite minute juste pour SA-VOU-RER le plaisir (pas coupable pantoute) que j’éprouve en me récompensant de la sorte. Parce que si on ne prend pas soin de soi-même, qui le fera?

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine