Tanya St-Arnauld: Chaque victoire compte

03 Jan 2019 par Julie Roy
Catégories : Psycho

Il y a un peu plus de six ans, l’histoire de Tanya St-Arnauld avait fait le tour du monde. On a eu envie de savoir comment elle allait, alors qu’elle participe à la nouvelle série documentaire Dévisagés, à Canal Vie. Ses réponses vont vous étonner.

PRÉSENTÉ PAR

«Le 26 août 2012, je suis décédée. La fille que j’étais avant l’attaque ne sera plus jamais. Elle est disparue.» C’est en ces mots que Tanya s’est exprimée devant la juge, en 2014, alors qu’on s’apprêtait à rendre le jugement qui déterminerait le sort de son agresseur. Revenir à la vie, avec toute la douleur que cela implique, lui a demandé un courage d’enfer.

Retour sur ce fameux 26 août 2012. Aspergée d’un liquide extrêmement corrosif par son copain de l’époque, elle passera plusieurs mois à l’étage des grands brûlés d’un hôpital montréalais, puis dans un centre de réadaptation. Son visage, sa tête, ses bras, son tronc portaient des brûlures majeures qui ont nécessité – et nécessitent encore aujourd’hui – d’importants traitements. En 2013, le présentateur-vedette de CNN, Anderson Cooper, l’invite à la télé, en présence d’une dermatologue qui lui offre gratuitement des traitements au laser qui vont pratiquement effacer toute trace de son agression. Enfin, physiquement. Car la reconstruction psychologique, elle, durera toute sa vie.

«Je vis toujours avec les séquelles de cette agression. Je souffre d’anxiété, ce qui me limite énormément dans mes activités quotidiennes», explique la femme aujourd’hui dans la trentaine. Des bruits soudains, comme un claquement de porte, une sonnette d’entrée, un bruit suspect ou tout ce qui peut nous sembler anodin la mettent dans un état d’alerte puissant. «Avec une travailleuse sociale, j’essaie de me désensibiliser à certaines situations. Cet été, j’ai même réussi à assister à un match de soccer de mon fils, ce qui n’avait jamais été possible auparavant», explique-t-elle.

C’est d’ailleurs ses deux enfants, mais aussi un conjoint compréhensif et une famille aimante, présents pour elle, qui l’aident à surmonter les épreuves qui se sont dressées devant elle. «Ma mère habite avec moi, ce qui me sécurise énormément. Dès le début, toute ma famille a été là. Je suis bien entourée.» Elle consulte aussi une psychologue, qui l’aide à naviguer à travers ses angoisses et ses peurs.

Quand on l’a approchée pour Dévisagés, Tanya St-Arnauld n’était pas certaine qu’elle avait envie d’y participer. «Cela m’obligeait à revivre des moments extrêmement difficiles de ma vie. Mais en même temps, cela me permettait d’aider des gens qui ont vécu quelque chose de semblable et de faire connaître au public ma propre réalité.» Elle souhaite vivement que la série fasse avancer la cause des personnes vivant avec les séquelles de ce genre de traumatismes. «Notre visage, c’est important. Comme des traitements performants existent, j’aimerais qu’ils puissent être accessibles à tous ceux qui en ont besoin. Si j’ai un seul message à transmettre, c’est celui-là. J’en fais ma mission.»

Dévisagés: le quotidien au jour le jour

En levant le voile sur le parcours de cinq survivants, la série documentaire Dévisagés raconte les difficultés – et les belles victoires! – qu’ils vivent au quotidien. Comment vivre en étant différent? Comment séduire, comment trouver l’amour, comment fabriquer son propre bonheur? Découvrez des gens attachants, pour qui la résilience a été un combat parfois bien difficile…

Les lundis 20 h 30, à compter du 7 janvier à Canal Vie.

Crédit photo: Alexandre Champagne



Catégories : Psycho
2 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Maryse dit :

    J’écoute religieusement cette émission et je tenais à dire à Tanya et aux autres que je leurs lève mon chapeau bien haut!! Ce n’est pas facile mais la vie vaut la peine d’être vécue!!
    Et félicitations ma belle pour ton chum et tes petits mousses!!! Et tu es vraiment très jolie!!! ❤

  2. cecile fontaine dit :

    bravo a vous tous quelle lecon de courage et bravo a toutes les personnes qui vous ont aidé

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine