3 sports à essayer pour bouger tout l’été

19 Mai 2021 par Alex Gonthier
Catégories : Forme / MSN / Santé
Icon

Avec l’arrivée du beau temps vient l’envie de se dégourdir en plein air. Voici trois sports qui m’ont conquise et qui ne demandent qu’à être essayés. 

1. LE SPIKEBALL (balle au rebond, en français)

Cest quoi? De plus en plus pratiqué, le Spikeball est un jeu d’équipe composé de quatre personnes – deux participants par équipe –, qui consiste à faire bondir une balle, avec les mains, sur une petite structure ronde placée au ras du sol et munie d’un filet tendu. Une fois la balle mise au jeu, elle ne doit pas toucher le sol, seulement le filet! Chaque équipe a jusqu’à trois touches pour renvoyer la balle au filet. La première équipe à atteindre 21 points est déclarée gagnante. Acrobaties loufoques incluses.

Ça sadresse à qui? À toute personne assez active, habile et désirant bouger autant que se divertir. «En général, les enfants de 10 ans et plus ont davantage de facilité à comprendre les règles que les plus jeunes, mais tout le monde peut s’amuser!» précise Becca Graham, représentante de Spikeball® inc.

On fait ça où? Sur la plage ou n’importe quel terrain vaste. Compact, facilement transportable et simple à monter, le jeu de Spikeball est idéal pour les fins de semaine en camping ou lors de BBQ entre amis.

Acheter le jeu de Spikeball | 79,99$

 

2. LE YOGA SUR PLANCHE À PAGAIE

Cest quoi? Vu l’essor des dernières années de la planche à pagaie et l’inébranlable popularité de la pratique yogique, le yoga sur planche à pagaie, qui combine les deux disciplines, compte un nombre toujours croissant d’adeptes. On profite du mouvement de l’eau pour travailler l’équilibre et les muscles stabilisateurs en profondeur. «La salutation au soleil est une très belle routine de yoga à pratiquer sur l’eau!, affirme Valérie Turcotte, instructrice certifiée, professeure de yoga, fondatrice et présidente de SUP Québec. On fait aussi des postures comme le chien tête en bas, le guerrier, la demi-lune, le cobra… Bref, tout ce qui concerne les postures à deux points d’ancrage. Il faut savoir qu’une posture qui peut avoir l’air très simple sur un tapis de yoga sera ressentie différemment sur la planche à pagaie. C’est fou comme le mouvement de l’eau altère notre perception! On se sent connectée à la nature quand on entend des huards chanter tout autour ou encore quand on pratique ce type de yoga au soleil couchant!»

Ça sadresse à qui? «Certaines personnes vont essayer ce sport pour vivre une expérience ponctuelle, alors que pour d’autres, il s’agit d’une pratique hebdomadaire. Chose certaine, Il n’y a pas d’âge ni de condition qui en limite l’accès; tout le monde peut donc pratiquer le yoga sur planche à pagaie!»

On fait ça où? Sur les cours d’eau paisible ou stagnante, et en séances de groupe à Pop Spirit, à Pointe-Claire (popspirit.ca) ou à SUP Québec, à Lac-Delage.

 

3. LE SURF RÉINVENTÉ

Cest quoi? Programmé pour la première fois aux Jeux olympiques d’été 2021, le surf se pratique traditionnellement dans l’océan. Toutefois, certains centres offrent aux adeptes la possibilité d’en faire à longueur d’année grâce à des installations intérieures. «Nous avons un bassin d’environ deux pieds et demi de profondeur et des planches munies d’ailerons, ce qui fait en sorte que la pratique s’apparente au surf de rivière, comme celui qu’on fait sur la vague à Guy, à Montréal, ou dans les rapides, à Chambly», explique Philippe Poulin, directeur d’Oasis Surf. Soulignons que le surf de rivière connaît aussi une hausse de popularité. Pratiqué sur des vagues infinies, ce sport est idéal pour les débutants comme pour les surfeurs plus avancés qui cherchent à perfectionner leur technique.

Ça sadresse à qui? Le surf peut se pratiquer dès l’enfance! Dans le cas du surf intérieur sur vagues artificielles, on peut commencer dès l’âge de quatre ans. «Pour le surf en rivière, l’âge minimal est de 12 ans, afin de s’assurer que le surfeur ait une force physique suffisante», explique Kristine Choinière, directrice chez KSF.

On fait ça où? Au cours de surf de rivière de KSF, à Montréal; à Oasis Surf, à Brossard ou à Maeva Surf, à Laval .

ÉLECTRO-SURF

Une planche de surf électrique? Oui, ça se peut! Et même pas besoin de vagues! Pour  Tommy Goyette et François Lebaron, d’ Ecosurf Canada, voilà une «activité à la fois écologique, remplie d’adrénaline, et qui peut plaire autant aux téméraires qu’aux plaisanciers». Avec une autonomie de batterie d’une heure et un contrôle sans fil, à la main, la planche électrique permet d’atteindre pas moins de 45 km/h. On teste ça cet été au Quai Ryan de Sabrevois, au bord de la Rivière Richelieu. À partir de 100 $ l’heure. 

Les produits proposés dans cet article ont été sélectionnés indépendamment par nos rédacteurs. Lorsque vous achetez via nos liens, nous pouvons percevoir une commission d’affiliation. Il ne vous en coûte pas plus cher et ça nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité!

À lire aussi : 

Photos : Spikeball (Spikeball, Unsplash), Oasis Surf,  SUP, Ecosurf Canada

 



Catégories : Forme / MSN / Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine