COVID-19: que faire si quelqu’un tousse (trop) près de moi?

16 Mar 2020 par Julie Blais Comeau
Catégories : Santé / Véro-Article
Icon

En cette période d’anxiété et de tension accrue dans nos relations, comment agir quand un collègue, un client, la patronne ou un autre membre de notre communauté tousse? Les conseils de Julie Blais Comeau, spécialiste en étiquette.

Pandémie, télétravail, isolement volontaire et mesures sanitaires font maintenant partie de notre vocabulaire.

Les « atchoum » et la toux étaient, il n’y a pas si longtemps, quelque peu irritants. Maintenant, avec la COVID-19, ça nous inquiète carrément. Pour certains, c’est anxiogène, surtout quand on n’est pas chez nous, comme au travail et qu’un de nos proches est vulnérable. Comment réagir sur une personne que l’on côtoie régulièrement tousse…. Trop près de nous?

Premièrement, posez-vous la question : ai-je une relation de confiance positive avec cette personne?

 

Si la réponse est non ou je ne suis pas certaine :

  • En milieu de travail, confiez vos inquiétudes à votre service des ressources humaines ou à votre supérieur, selon la ligne de conduite de votre employeur.

 

  • Dans un lieu public, parlez à la personne en autorité, comme la gestionnaire, en vous assurant de le faire discrètement.

 

  • Dans vos relations personnelles passez par une personne entremetteuse qui a des liens sains ou neutres avec vous et l’autre.

 

Si la réponse est oui, en privé et non devant public, dans la courtoisie, en respectant la nouvelle distance socialement acceptable de deux mètres, avec un contact visuel positif et un sourire, dites :

 

« Bonjour, ça va? (Ajoutez une douce pause.) Tout va bien? »

Cette approche est à la fois directe et bienveillante. Selon ma recherche, des professionnels de la santé de première ligne l’utilisent avec des visiteurs qui toussent en ajoutant : « Vous êtes malade? ».

 

Si la réponse de l’autre vous fait douter de son état de santé, préfacez la suite, avec :

« Je tiens à toi. Ce que j’ai à dire est difficile. Mais, si les rôles étaient inversés, j’apprécierais l’honnêteté au lieu de ragots dans mon dos. Je crois qu’il serait sage pour toi et même pour nous tous que tu consultes. »

Selon la réponse de celui ou celle qui tousse, décidez si vous devez informer votre supérieur ou la personne en autorité.

Si vous n’êtes pas tout à fait prête à approcher celui ou celle qui tousse avec une intention positive pour le futur de votre relation, prédisposez-vous à l’empathie en prenant du recul pour un instant.

 

En tout temps pendant la saison des virus, placer un panier ou un plateau « santé » à la réception ou sur le coin de votre bureau annonce un rappel des précautions de la saison, avec :

  • du désinfectant à mains,
  • une boite de mouchoirs avec la poubelle dessous,
  • des pastilles enveloppées ainsi que
  • des lingettes désinfectantes.

 

Enfin,  plus contagieux et doté de pouvoirs exponentiels d’empathie et de bienveillance, utilisez votre sourire! Et partagez-le généreusement 🙂

 

 

 

 



Catégories : Santé / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine