Le guide alimentaire 2019 en 4 points

10 Avr 2019 par Julie DesGroseilliers
Catégories : Nutrition / Santé / Véro-Article

Fort attendu, le nouveau Guide alimentaire canadien est le fruit d’un long processus de consultation, axé sur les plus récentes évidences scientifiques en matière de nutrition. Alors, quoi de neuf là-dedans? Que des bonnes nouvelles!

En plus d’orienter les politiques alimentaires au pays, le guide alimentaire établit les bases utilisées par les professionnels de la santé pour aider les gens à bien manger. Voici donc le guide alimentaire 2019 en 4 points.

1- Adieu arc-en-ciel

Autrefois présentées sous la forme d’un arc-en-ciel, les nouvelles recommandations alimentaires sont exposées sur une assiette «optimale». Elle illustre un repas principal (déjeuner, dîner ou souper) équilibré, avec un visuel fortement inspiré du modèle alimentaire de l’Assiette Santé du Harvard School of Public Health. Ainsi, le message principal de Santé Canada est le suivant: «Manger des légumes et des fruits en abondance, des grains entiers et des aliments protéinés. Choisir plus souvent les aliments protéinés d’origine végétale.» Voilà un discours d’actualité, qui favorise autant la santé humaine que celle de l’environnement. Bravo!

2- Exit les portions

Le nombre de portions, les catégories en fonction de l’âge et du sexe ont complètement disparu. Le guide actuel nous encourage plutôt à consulter la photo de l’assiette pour mieux équilibrer nos repas. Il insiste aussi sur l’importance de prendre le temps de savourer les aliments et de manger selon nos besoins. Une autre bonne nouvelle!

3- Aliments transformés pointés du doigt

Les Canadiens consomment de plus en plus de boissons et de produits transformés,
qui constituent une source importante de sodium, de gras saturés et de sucre. Comme ces nutriments nuisent au bien- être, Santé Canada nous incite à lire les valeurs nutritionnelles indiquées sur les étiquettes pour les repérer, tout en limitant notre consommation d’aliments ultratransformés qui contiennent ces substances nuisibles (ex.: jus sucrés, repas congelés, charcuteries, pâtisseries). À l’inverse, le guide nous invite à cuisiner plus souvent, car les mets préparés à partir d’aliments frais sont généralement plus nutritifs. On nous suggère aussi de miser sur les bons gras (contenus dans les noix, les graines, l’avocat), bénéfiques pour la santé du cœur.

4- Produits laitiers, moins visibles, mais toujours recommandés

Même si le nouveau Guide alimentaire canadien (GAC) considère l’eau comme la boisson de choix (excellente recommandation!), il n’a pas pour autant banni le lait. Dans ses exemples d’aliments protéinés, le GAC inclut le lait et les yogourts faibles en matières grasses, ainsi que les fromages à faible teneur en gras et en sodium. Les produits laitiers sont également présents dans les recettes mises à notre disposition sur le site canada.ca/guidealimentaire.

En bref, le nouveau guide alimentaire est davantage axé sur le plaisir de bien manger.
Il nous encourage à prendre conscience de nos habitudes alimentaires, à cuisiner plus souvent et à savourer nos repas en bonne compagnie. Parce qu’une alimentation saine,
c’est bien plus que les aliments que nous consommons. Good job, Santé Canada!

Photo principale: Santé Canada

Cet article est paru dans le magazine VÉRO printemps 2019. Abonnez-vous ici.

À lire aussi:
Protéine végétale texture: la nouvelle tendance nutrition
Nutrition: 8 aliments qui nous veulent du bien
Nutrition: comment prendre goût à de nouvelles habitudes



Catégories : Nutrition / Santé / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
vero-18-abonnement

Magazine Véro

S'abonner au magazine