J’ai testé : 10 000 pas par jour pendant un mois

jai-teste-marche-10000-pas-par-jour
10 Juin 2019 par Chantal Tellier
Catégories : Santé / Véro-Article
Icon

Depuis que je suis travailleuse autonome, je m'aperçois que le nombre de pas que je fais dans une journée a diminué de façon inquiétante. Certains jours, je dépassais à peine les 1000 pas. On est loin des 10 000 recommandés!

La situation me tracassait, mais je remettais sans cesse le moment de m’en occuper. Puis, l’hiver dernier, à la fin du mois de février, un de mes chats s’est enfui. Et à force d’arpenter les ruelles trois fois par jour, de poser des affiches partout dans le quartier et de sortir chaque fois que quelqu’un m’appelait pour me dire qu’il avait vu un chat noir, je suis passée de 1082 pas par jour à 15 983!

C’est là que je me suis aperçue qu’il était temps que je me remette à la marche, parce que je rentrais chez moi vannée. On a fini par retrouver le chat au bout de 19 jours (alléluia!). J’ai pris le temps de me remettre de mes émotions, puis, en avril dernier, j’ai décidé que je tenterais de marcher 10 000 pas par jour pendant 30 jours.

Premiers pas

Je n’avais pas réalisé que la première journée du défi coïncidait avec l’anniversaire de mon chum. Non, on n’a pas fait 10 000 pas pour célébrer l’événement… On a plutôt bu des bulles et mangé des chips. Total: 4021 pas, ce qui était quand même mieux que mes 1082 habituels. Petite leçon à retenir: ne jamais penser qu’on va ressortir de chez soi pour aller marcher après avoir festoyé. Ça n’arrive pas. Il est plus sage de faire l’inverse !

Le lendemain, on est allé arracher les dernières affiches qu’on avait posées pour retrouver Bagheera. Je sais, ça faisait un mois qu’il était de retour à la maison, mais, à notre décharge, je dois préciser qu’on avait posé BEAUCOUP d’affiches. On en a profité pour faire des courses, puis mon amoureux est rentré chez nous pendant que je poursuivais mon défi des 10 000 pas, non atteint après presque deux heures à l’extérieur! Je suis rentrée chez moi à 8000 pas, et j’ai passé la soirée à me lever de la causeuse pour me lancer dans des chorégraphies aérobiques fort peu gracieuses pendant que mon chum m’encourageait en tapant des mains. Total: 10 520 pas. Yes! Le lendemain: 10 660 pas. Ça allait bien.

Petit ralentissement

Puis bang! Les trois jours suivants, j’ai fait 2588 pas, 571 (si, si!) et 2397. J’avais clairement du sommeil à rattraper (571 pas!!!). J’ai aussi passé une journée à lire Lève-toi et marche, un ouvrage sur… les bienfaits de la marche. C’est là que j’ai appris que les personnes qui sont le plus souvent assises auraient un risque de mort prématurée augmenté de 49 %. Hum! Que le temps passé devant la télévision augmenterait le risque de cancer du sein chez les femmes ménopausées. Oups! Que pour chaque augmentation de deux heures d’écoute de télévision, le risque de cancer du côlon serait accru de 8 %, et celui du cancer de l’endomètre, de 10 %. Que les femmes qui écoutent la télévision au moins 21 heures par semaine et qui sont peu actives physiquement auraient un risque de cancer colorectal de 41 % plus élevé que celles qui passent moins de sept heures par semaine devant la télévision.

Regain d’énergie

Disons que cette lecture m’a donné un regain d’énergie! J’ai fait plus de 10 000 pas les cinq jours suivants. Mon but: me rendre à la succursale de la SAQ la plus loin, histoire de faire le plus de pas possible. Tous les moyens sont bons pour se motiver! Ne vous inquiétez pas : j’ai tout de même varié mes destinations, question de ménager mon foie.

Et puis à la fin, je ne sais pas si mon corps n’en pouvait plus de cette soudaine activité, mais mon nerf sciatique s’est coincé. J’ai dû ralentir la cadence.

Résultat pour le mois: 230 233 pas, c’est-à-dire une moyenne de 7674 pas par jour. Moins que les 10 000 escomptés, mais beaucoup plus que ce que je fais d’habitude.

Ce que j’ai appris

Ce que je tire de cette expérience ? Qu’il faut être très motivé pour faire 10 000 pas par jour quand on travaille de chez soi. Heureusement que je n’ai pas de voiture et que je fais toutes mes courses à pied!

J’ai aussi compris l’importance d’y aller graduellement. Je suis quelqu’un d’intense, mais si je m’étais fixé 8000 pas par jour comme objectif, j’aurais sans doute été moins découragée en regardant compulsivement mon bracelet Fitbit et j’aurais persévéré pour faire les 326 pas manquants au lieu d’être désespérée à l’idée qu’il me restait encore 2326 pas à faire pour atteindre mon objectif!

J’ai aussi appris que je ne peux pas marcher 10 000 tous les jours. En tant qu’introvertie, j’ai besoin pour recharger mes batteries de me retrouver chez moi au moins deux fois par semaine sans mettre le pied dehors. Comme j’habite dans un 3 ½ et non dans un manoir, on comprendra qu’il m’est impossible de faire 10 000 pas à l’intérieur! Je vise donc maintenant 10 000 pas cinq fois par semaine.

Sur le plan de la santé, un mois, c’est un peu court pour voir de gros changements, mais j’ai quand même constaté que j’étais moins agitée quand je travaillais, que j’avais les idées plus claires et que je dormais mieux.

Juste pour ça, ça vaut la peine de continuer. Un pas à la fois.

Lecture suggérée

Photo: Getty Images

Lire aussi:

J’ai testé: un an sans alcool
J’ai testé: la cohérence cardiaque
J’ai testé: dire oui à mes enfants

 



Catégories : Santé / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
vero-18-abonnement

Magazine Véro

S'abonner au magazine