J’ai testé… le spinning à la maison

spinning-b.cycle
10 Jan 2022 par Élodie Parthenay
Catégories : Forme / MSN / Santé / Véro-Article
Icon

En entendant le mot «spinning», je visualise une salle de sport à l’atmosphère digne d’un club, musique incluse, et une vingtaine de sportives qui se font aller les cuisses à la vitesse de l’éclair pour obtenir le meilleur score du tableau.

Reproduire cette expérience en solo dans mon salon, malgré le divan et Netflix qui m’appellent? b.cycle m’a proposé de tenter le pari.

J’ai longtemps été une sportive en salle : une pléthore d’instruments de torture— euh d’entraînement et l’absence de distractions, c’est pour moi une association gagnante. Mais au fur et à mesure que ma vie s’est faite plus occupée, j’ai fini par admettre que plutôt que de me plier à une routine de sport, j’ai besoin que celle-ci s’adapte à mon rythme effréné. Mon créneau préféré pour m’entraîner? Entre 22h et 23h, après que ma fille soit endormie pour de bon et que la maison soit rangée. Autant dire que ma dernière visite dans un gym me semble remonter à la préhistoire.

C’est là que b.home, le nouveau service de b.cycle, entre en scène. Au-delà de ses trois studios montréalais, la compagnie experte en cours de spinning offre maintenant un service saisonnier de location de vélos, qui s’accompagne d’une plateforme de classes en ligne disponibles en direct et en rediffusion.

Comment ça se passe?

L’équipe est venue livrer mes chaussures et mon vélo, et régler celui-ci à ma taille, un petit détail qui a fait la différence pour la novice que je suis. Ensuite, il m’a suffi de choisir un cours sur la plateforme. C’est tout!

Les thèmes des classes sont variés, et les descriptions sont extra claires, pour nous aider à sélectionner celle qui nous conviendra le mieux, selon notre niveau et nos envies du jour. Mon premier choix? Beyoncé + Ariana Grande, avec Yan. Quitte à avoir la liberté de chanter sans déranger personne, autant mettre la barre haut.

spinning-b.cycle

Les 50 minutes sont passées en un clin d’oeil, et non seulement j’ai autant transpiré que si j’avais été dans la salle, mais j’ai été surprise de me sentir tout aussi impliquée et motivée, grâce au prof qui dirige ses consignes autant vers les sportives présentes que vers celles qui suivent le cours à distance. Mon truc en plus : éteindre les lumières et mettre le volume au maximum, pour reproduire l’ambiance.

Pas envie de pédaler aujourd’hui? La plateforme offre également un accès illimité à plusieurs centaines de classes d’entraînement musculaire, pour tous les niveaux.

Est-ce que ça vaut le coup?

C’est un grand oui. J’ai apprécié d’avoir un choix varié d’entraînements disponibles, et de ressentir la vague d’énergie que m’apporte normalement un cours en présentiel. Avec l’hiver à nos portes et le contexte de santé actuel, c’est également un luxe de pouvoir s’entraîner à la maison, au chaud et en sécurité. De quoi ne plus jamais vouloir mettre les pieds dans un gym!

Service b.home, offert par b.cycle.

Tarif : 130 $/mois, pour une période de 6 mois.

À lire aussi: 



Catégories : Forme / MSN / Santé / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine