Nos trucs pour soulager les maux d’hiver

Nos trucs pour soulager les maux d’hiver
08 Jan 2014 par Caroline Duval
Catégories : Santé / Véro-Article
Icon

La saison froide peut mettre notre corps à rude épreuve. Mais une fois apprivoisée, elle peut aussi nous procurer des bienfaits insoupçonnés. Explications et bons réflexes pour affronter l’hiver en toute sérénité.

Nos trucs pour soulager les maux d’hiverÀ moins de s’envoler chaque année sous les tropiques dès les premiers gels, on connaît toutes les petits désagréments que l’hiver nous réserve. C’est qu’il n’est pas toujours très tendre avec le corps ni très plaisant pour l’humeur! Jours trop courts, manque de lumière, froid mordant, vent glacial et virus de tout acabit… la saison froide a de quoi nous saper le moral et fragiliser notre système immunitaire. Mais, cette année, pas question de nous laisser aller à la morosité. On se prépare à sa venue et on l’apprivoise. On ne s’en portera que mieux, de la tête aux pieds!

J’ai des frissons

Explication: C’est l’hypothalamus, petit centre nerveux au coeur du cortex cérébral, qui gère la régulation de notre température corporelle (thermorégulation). Au moindre écart, il active son principal mécanisme de lutte contre le froid: les frissons. Cette succession de petites contractions involontaires de presque tous les muscles du corps permet d’augmenter la production de chaleur métabolique.

Solution: Préserver le plus possible sa chaleur corporelle en optant pour le désormais célèbre – et très efficace – système des multicouches! La première couche (faite de vêtements en fibres synthétiques comme le polypropylène et le polyester) sert à absorber l’humidité due à la transpiration; la couche intermédiaire (en laine polaire ou mérinos) vise à nous garder bien au chaud, tandis que la couche externe (imperméable et respirante) protège des intempéries comme le vent, la neige et la pluie 1. Ça frissonne toujours? Pas de soucis, les frissons dus au froid sont bénins et temporaires. Il suffit de la chaleur de la maison, d’une couverture douillette et d’une bonne tisane pour que tout rentre dans l’ordre en quelques minutes!

J’ai les mains et les pieds frigorifiés

Explication: Lorsqu’on est exposée au froid, notre organisme réagit en diminuant l’afflux de sang aux extrémités afin de protéger les organes vitaux, comme le coeur, le foie, les poumons et le cerveau. C’est la seconde arme antifroid, après le frissonnement, qu’utilise notre corps pour conserver sa chaleur.

Solution: Trois règles à suivre! 1. On troque nos gants contre de bonnes mitaines – les doigts se réchauffent mieux ensemble que séparément. 2. On enfile deux paires de chaussettes: une première en matière synthétique directement sur la peau (pour contrer l’humidité) et une seconde plus épaisse (en laine, par exemple) pour garder les pieds au chaud. 3. On attache sa tuque: comme nous perdons de 30% à 40% de notre chaleur corporelle par la tête et que la circulation sanguine priorise les organes vitaux, mieux vaut la couvrir convenablement pour que nos mains et nos pieds aient la chance de se revigorer.

La suite de cet article en page 2.



Catégories : Santé / Véro-Article
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nathalie dit :

    C’est très bien, mais il faut aussi ré-apprendre à respirer par le ventre… ce qui fait circuler plus facilement le sang dans tout le corps.

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine