Sur la route des cafés-vélos

31 Mar 2021 par Alex Gonthier
Catégories : Forme / MSN / Santé
Icon

Immersion dans les cafés-vélos du coin.

PRÉSENTÉ PAR

Avec la hausse de popularité du sport dans la dernière année et la venue des cafés cyclistes à Québec, tel que Bosk Vélo Café, Vélo Cartel, Pittsop Vélo-Café et Allo Vélo, on peut voir de plus en plus d’adeptes se joindre aux multiples communautés cyclistes dans la province de Québec.

Bosk Vélo Café : l’arrêt avant la montagne

En entrant dans la boutique aux effluves de café, on ressent tout de suite le goût de l’aventure et du plein air. C’est avec toute la légèreté du monde et une trame sonore de fond des Beatles que l’entrevue avec Lucas Parent copropriétaire de Bosk Vélo Café débute.

Située entre plusieurs centres de vélo de montagne — Sentier du Moulin, Mont-Saint-Anne et Le Massif de Charlevoix à l’Est, Vallée Bras-du-Nord à l’Ouest —, la boutique se voit être le point de rassemblement des cyclistes. « Étant un point central, beaucoup de gens passent par ici pour se rendre à destination. On voulait se démarquer des autres par notre proposition et devenir un endroit où les gens s’arrêtent avant d’aller pratiquer le sport », affirme Lucas. « On a vu qu’il y avait un marché pour ça, donc on est allés de l’avant », poursuit-il.

C’est tout naturellement que le café a fait son apparition sur les tablettes et sur les tables de la boutique. « On trouvait qu’il y avait un manque en termes de “bike shop” personnalisé et on a toujours eu cette idée d’ouvrir une boutique de ce genre », lance le jeune homme. « On est des passionnés de vélos et de café à la base, donc il n’y avait aucun doute qu’on allait installer une machine dispendieuse qui fait du bon café dans notre magasin » (Rires), poursuit le copropriétaire de la boutique, le sourire aux lèvres.

Augmentation du nombre d’abonnements vendus et accroissement de l’achalandage de 25 % à 75 % dans les centres de vélo de montagne : l’engouement autour du sport et de la boutique a considérablement augmenté, et ce, en raison notamment de la pandémie qui s’abat sur le monde entier. « Pour beaucoup de gens, le budget voyage est passé dans le vélo. C’est facile d’accès et c’est un beau sport autant pour la famille que pour quelqu’un qui veut se surpasser. On a de belles forêts, de beaux centres; c’est difficile de ne pas en profiter. »

La conversation se poursuit dans l’atelier de réparation des bécanes. Une cliente visiblement très familière avec l’équipe de Bosk, discute des modifications qu’elle aimerait apporter à sa bicyclette avec Arnaud Girard, également copropriétaire. Après quelques petites blagues par-ci par-là, Arnaud conseille la cliente, comme il conseillerait un proche. Pendant ce temps, clients et amis entrent et sortent de la boutique, comme s’ils étaient à la maison. C’est dans ces moments-là que le terme « communauté » prend tout son sens.

Vélo Cartel, un café cycliste pour les adeptes de la route

Chez Vélo Cartel, l’ambiance est différente. Plus calme, plus rangée, mais aussi chaleureuse. On rencontre deux passionnés de vélo de route : Kevin Lynch et le cycliste Bruno Langlois. Assis à une table avec vue sur les vêtements Pas Normal Studios accrochés au mur, la discussion bat son plein. Nous abordons bien sûr la pandémie et ses impacts, mais aussi tout ce qui touche à Vélo Cartel; un café-vélo, mais à la fois tellement plus. Centre d’entraînement, boutique, café, collectif, et atelier; Vélo Cartel a le vent dans les voiles.

Étant à la base une salle d’entraînement, de fil en aiguille, les deux hommes ont voulu l’accessoiriser en y greffant quelques commodités. « L’idée d’avoir un café cycliste nous a toujours intéressés, mais l’hiver on se disait que ça fonctionnerait moins, affirme Kevin, anciennement copropriétaire de Vélo Cartel. Mais c’est complètement l’inverse! » L’équipe continue d’offrir ses services, qui prennent de plus en plus d’ampleur, en proposant des entraînements de vélo pendant la saison « morte », et en alimentant la boutique en ligne de produits uniques et de qualité. « Je ne pensais pas que la boutique et la mécanique de vélo allaient être aussi populaires, malgré le fait qu’on vend des marques assez haut de gamme ».

Misant sur l’unicité et l’excellence de leurs produits et de leurs services, les deux hommes ont réussi à développer une communauté cycliste très soudée. « Au départ, notre vision était vraiment de créer un lieu de rassemblement. On voulait que les gens puissent aller dans une boutique, échanger sur le vélo et magasiner, le tout en sirotant un café », poursuit Kevin. « […] Et ce, pendant que le tour de France passe à l’écran! », ajoute Bruno (maintenant accompagné de Nicolas Mathieu).

Un stop à Bromont

Fan des sentiers de Bromont? Prévoyez un arrêt au Pittstop Vélo-Café où vous trouverez une boutique de vélos (achat et location), un atelier de mécanique et un espace café — avec bières de microbrasserie en prime! Inspiré de concepts similaires vus en Océanie, en Asie, en Europe et en Amérique, c’est à leur retour de voyage que Jean-Sébastien Pitt et Jean-Michel Lalande se lancent dans le Pittstop. Un bel endroit où y sont rassemblés les passionnés de vélo.

Le café urbain

Quant à lui, Allo Velo — un café-vélo situé en plein cœur de Griffintown — mise sur les groupes d’individus passionnés par les déplacements à vélo en essayant d’amener ceux-ci à circuler à bicyclette chaque jour, et ce, afin d’améliorer et de prôner l’indépendance urbaine. Des ateliers corporatifs aux événements et séances photo, Allo Velo propose une foule de services diversifiés comme la réparation, la location et l’entreposage de vélos.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Allo Vélo (@allovelomtl)

Chose certaine, les cafés-vélos sont là pour rester et proposer une offre complète et diversifiée pour leurs adeptes!

À lire aussi:

Photos: Alex Gonthier (Lucas Parent et Arnaud Girard Bosk), Kevin Lynch (Vélo Cartel)



Catégories : Forme / MSN / Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine