Trucs pour booster la libido féminine

07 Oct 2020 par Alexandre Chagnon, pharmacien
Catégories : Santé / Véro-Article
Icon

Bien qu’il s’agisse d’une condition répandue, le sujet reste impopulaire. Or, l’absence de libido féminine n’est pas «chose normale». Des solutions à ce problème, il en existe.

Avant de perdre tout espoir, passons donc en revue les causes de cette dysfonction et les moyens d’y remédier.

La sécheresse vaginale, qui peut être à la fois la cause et la conséquence d’une baisse de libido, se soigne et se prévient. Il faut savoir que les nombreux changements hormonaux (grossesse, accouchement, allaitement, ménopause…) qui surviennent dans la vie des femmes peuvent mener à une telle condition.

Les autres facteurs à considérer sont le stress, l’absence de préliminaires, le tabac et la fatigue. Certains médicaments, comme les diurétiques ou les traitements contre le cancer, peuvent également assécher les muqueuses. N’hésitez donc pas à questionner votre pharmacien sur les effets secondaires de vos médicaments: vous y trouverez peut-être une explication à vos problèmes de libido.

Encore peu connu, l’hydratant vaginal Replens™ – à utiliser trois fois hebdomadairement – permet d’hydrater la muqueuse vaginale. Il s’agit d’une bonne option, accessible sans prescription, avant de recourir à un supplément d’hormones (œstrogènes) à appliquer topiquement (gel ou timbre cutané) ou à prendre sous forme de comprimés ou d’anneau vaginal.

Que penser du «Viagra ™ féminin»?

Depuis quelques années, on a vu apparaître sur le marché une quantité de plus en plus grande de produits qu’on qualifie de «Viagra ™féminin». Le plus récent, le Zestra ™, a fait son entrée il y a quelques semaines avec une publicité très subjective (qui n’est pas sans rappeler la «fameuse» pub de la petite pilule bleue). Ce produit, une crème à appliquer sur la vulve de 5 à 15 minutes avant la relation sexuelle, permet d’augmenter le désir chez environ la moitié des femmes qui l’utilisent. Toutefois, environ 15 % des utilisatrices ressentiront une sensation de brûlure assez déplaisante. On trouve depuis peu ce gel topique en pharmacie et en ligne au Canada.

Un autre produit, appelé Addyi™, a récemment reçu de Santé Canada l’autorisation de sa mise en marché. Cette petite pilule rose doit être prise tous les soirs pendant au moins huit semaines avant de pouvoir conclure sur son efficacité. À savoir: environ 10 % des utilisatrices se sont plaintes de maux de cœur ou d’étourdissements. On demande par ailleurs aux femmes qui en prennent (elles ne doivent pas être ménopausées, ni être enceintes, ni allaiter, ni boire d’alcool) de ne pas s’adonner à des activités exigeant un grand niveau de concentration (comme la conduite automobile) pendant au moins six heures après la prise du comprimé. Ce produit est vendu sur ordonnance médicale seulement.

Bien sûr, avant toute prise de médicament, on s’interroge soi-même et on questionne un professionnel de la santé. Mieux vaut d’abord recourir à d’autres moyens non pharmacologiques pour améliorer notre condition, surtout si l’origine du problème de libido est d’ordre psychologique! Il n’y a pas de raison de se sentir gênée d’aborder cette question avec des experts, que ce soit en personne ou par l’entremise du site questionpourunpharmacien.com.

À lire aussi:

Photo principale: Stocksy



Catégories : Santé / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine