10 vins rosés qui valent la peine d’être débouchés

18 Juin 2020 par Michelle Bouffard
Catégories : Cuisine / Véro-Article / vins
Icon

Dans les dernières semaines, la sommelière Michelle Bouffard a dégusté une cinquantaine de vins rosés. Voici le top 10 des bouteilles qu'on devrait découvrir sans tarder. Santé!

Parfois, c’est du Jazz. Parfois c’est du classique. Et parfois, c’est le son latin ou québécois qui se fait entendre depuis ma table tournante. Tout comme dans la musique, le vin offre un monde de tonalités propices pour différentes occasions. Et le rosé est un univers en soi, avec ses interprétations qui varient d’une région et d’un producteur à l’autre. Mais la couleur pêche pâle des rosés aux allures des versions provençales qui submerge les tablettes de la SAQ nous le fait oublier. Et quand un rosé sort du lot par sa couleur plus foncée, on doute de sa qualité. Et pourtant, la couleur n’indique en rien la qualité ou la sucrosité du vin. Elle est plutôt une combinaison du choix de cépages et/ou de la méthode de vinification.

 

Voici 10 rosés qui se sont démarqués parmi la cinquantaine de bouteilles que j’ai dégustées dans les dernières semaines.  Tous secs, ils chantent une voix unique qui mérite d’être entendue.

 

Clos Bellane, Altitude 2019 Côtes du Rhône, France 21.10$

Le sol calcaire, des vignes plantées à 410 mètres d’altitude et la main talentueuse de Stéphane Vedeau sont un trio qui ne déçoit jamais. Mais le 2019 est sans aucun doute le plus grand rosé que j’ai dégusté de ce domaine qui est situé dans le village de Valréas. Au loin, j’entends la musique aérienne d’Érik Satie où la précision de son doigté au piano est soutenue par les silences entre certaines notes. Ce petit bijou offre discrétion et complexité avec une pureté qui est exprimée par une trajectoire délicate et précise ainsi qu’une salinité qui perdure en bouche. Les notes en retrait de fraise sauvage, pêche blanche et zeste de pamplemousse rose ainsi que la combinaison de l’acidité marquée et du faible taux d’alcool (11.5%) offrent le parfait apéro. Idéal pour les salades d’été et le tartare d’omble chevalier.

 

 

 

 

Domaine du Gros’ Noré 2019, Bandol AOC, France 35.50$

Ex æquo avec Clos Bellane dans mon palmarès, ce rosé m’a tout aussi conquis, mais pour des raisons complètement différentes. Même si la couleur pêche pâle promet une expression similaire, c’est une histoire complètement différente qui se raconte dans le verre. Ici c’est plutôt la contrebasse que j’entends au loin. Charnu avec des tannins légers qui encadres parfaitement les notes d’orange sanguine, d’herbes séchées et de pamplemousse. Complexe et texturé, le ton solaire et le 14% sont équilibrés par une bonne acidité et une minéralité en fin de bouche. Un vin de table plutôt qu’un vin d’apéro. Irrésistible avec des crevettes piri piri, des saucisses merguez, une paella ou une bouillabaisse. Et si vous doutez que certains rosés se bonifient avec le temps, cette bouteille est parfaite pour vous prouver le contraire. Ce Bandol offrira une expression encore plus profonde dans 2 à 4 ans.

 

 

 

Cazal Viel Vieilles Vignes, Vin de France 12.95$ 

Si ce vin m’a laissé sur ma soif dans les dernières années, il l’a étanché cette année.  Une belle couleur saumon claire, un corps léger avec une acidité rafraichissante et un parfum composé de petits fruits rouges, de fleurs sauvages et une touche de zeste d’orange. Simple, très bien fait et offre un excellent rapport qualité-prix. Le partenaire idéal pour l’apéro où les charcuteries et les pâtés sont au rendez-vous.

 

 

 

 

 

Butti Nages rosé 2019, Vin de Pays, France 14.95$

Encore cette année, cet habitué de la SAQ nous offre un rosé sec fruité et expressif qui ne déçoit pas. Moyennement charnu avec de jolis arômes aux accents de cerise rouge, canneberges et bonbon anglais avec une acidité qui met l’eau à la bouche. Simple et plutôt court en bouche, mais bien équilibré. Un bon allier pour la lecture au bord du lac ou une partie de pétanque.

 

 

 

 

 

Gérard Bertrand Gris Blanc 2019, Pays d’Oc, France 15.50$

Très pâle avec une couleur de nacre claire. Si vous aimez des rosés très légers avec une acidité marquée et un parfum composé de notes de zeste d’agrume et de fleur blanches, ce rosé est pour vous. À défaut d’être complexe, le Gris blanc est un passe-partout pour les apéros impromptus. Attention : se boit dangereusement vite dans les journées de canicule.

 

 

 

 

 

 

Pétale de Rose 2019, Côtes de Provence, France 20.80$ 

Une année de plus, mes papilles chantent dès ma première gorgée. Avec sa couleur de saumon clair, son corps léger et ses arômes délicats de fraise sauvages, fleur blanche et ses notes discrètes de réglisse, le Pétale incarne la quintessence du rosé de Provence. Fin et complexe et ses notes perdurent en fin de bouche. Idéal pour les poissons blancs simplement préparés en papillote et servi avec de l’huile d’olive et du citron.

 

 

 

 

 

Château Revelette 2019, Coteaux d’Aix en Provence AOC, France 20.85$ 

Tout aussi délicieux que Pétale de Rose, mais avec un caractère beaucoup plus affirmé et jazzé. Charnus et texturé avec des notes ensoleillées de pamplemousse rose et zeste d’orange. La touche saline et anisée exprime la typicité des terres provençales. Délicieux avec du saumon ou du thon grillé.

 

 

 

 

 

Château Grand Escalion 2019, Costières de Nîmes, France 17.95$

Une première pour moi et quelle belle découverte. Ce délicieux combo de grenache et syrah offre à la fois profondeur, fraicheur et élégance. Moyennement charpenté avec des notes de cerise rouge, framboise, rhubarbe, zeste de pamplemousse rouge et une touche florale. Se boit facilement seul, mais brille davantage à la table avec une pièce de volaille ou de truite grillée.

 

 

 

 

 

Ktima Driopi Agiorgitiko 2019, Péloponèse IGP, Grèce 17.55$ 

Ne vous laissez pas effrayer par sa couleur corail foncée! Le cépage grec agiorgitiko est le seul responsable (et non le sucre). Cette bouteille offre la proposition sur mesure lorsque vous hésitez entre rouge et un blanc. Sec et bien en chair avec des tannins légers et une bouche explosive aux accents de griottes, framboises et rhubarbes avec une touche d’herbes séchés. Complètement charmée par sa typicité et sa flamboyance. Un délice avec de l’agneau grillé, des charcuteries, un steak tartare ou des grillades. À défaut pouvoir s’envoler vers les îles grecques… yamas!

 

 

 

 

 

La Cantina Vallée d’Oka 2019, Québec 16$ 

Une jolie couleur de corail avec un nez aromatique où des parfums de fleurs blanches, de griotte et de framboise d’entremêlent. L’acidité marquée fait saliver et exprime fièrement la typicité du terroir québécois. Simple, mais bien fait et beau rapport qualité-prix. Disponible en ligne et dans les épiceries et détaillants alimentaires.

 

 



Catégories : Cuisine / Véro-Article / vins
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine