10 attraits pancanadiens pour un été autochtone

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone
02 Août 2021 par Carolyne Parent
Catégories : MSN / Véro-Article / Voyage
Icon

Aux quatre coins du pays, découvrons des sites de toute beauté, hauts en couleur et en mystères, qui racontent les Premières Nations, les Inuits et les Métis.

«Connais-toi toi-même!» disaient les anciens Grecs. Si le conseil est toujours d’actualité, «connaissons-nous mieux les uns les autres!» semble tout aussi approprié en cette ère d’ouverture et d’inclusion… D’où ces recommandations d’attraits permettant d’apprécier les différents univers autochtones.

La Dérive, à Montréal

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Sur la photo : Joséphine Bacon | Crédit : Pierre Longtin

 

L’installation poétique du Collectif Incognito, qui évoque les glaciers, «rafraîchit» l’avenue du Musée (celle du Musée des beaux-arts) tout l’été! Elle fait écho à l’exposition Riopelle, À la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones, et elle est accompagnée d’un poème composé par la grande poète innue Joséphine Bacon. On peut d’ailleurs l’entendre le réciter sur notre téléphone intelligent par l’entremise de codes QR.

Wendake, près de Québec

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Photo : Carolyne Parent

 

Le point de chute : la maison longue Ekionkiestha’ ou l’Hôtel-Musée Premières Nations. Les activités : la découverte du mode de vie des Hurons-Wendats à travers leur artisanat, leurs mythes et légendes, leur gastronomie. Pensée, conçue et gérée par la communauté autochtone locale, l’offre touristique est un modèle du genre. Je garde aussi un excellent souvenir du pow wow annuel! Cette année, il se tiendra les 17, 18 et 19 septembre.

Le Musée canadien de l’histoire, à Gatineau

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Photo : Cecile Benoit

 

J’ai un faible pour ce musée et l’espace monumental qu’est sa Grande Galerie, toute dédiée à l’histoire des Premières Nations de la côte du Pacifique. Maisons, totems, œuvres d’art, dont celles du réputé artiste haïda Bill Reid, y sont valorisés, et c’est à voir parce que contenu et contenant sont phénoménaux!

Chez les Mi’kmaqs, au Cap-Breton

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Photo : Tourisme Nouvelle-Écosse

Le saviez-vous? Les Mi’kmaqs vivent sur le territoire qui constitue aujourd’hui la Nouvelle-Écosse depuis 10 000 ans! On se familiarise avec les coutumes de ce peuple au Membertou Heritage Park, un lieu de mémoire, et on participe à toutes sortes d’expériences (culinaires, artistiques, ludiques) données par la communauté Eskasoni dans une réserve de biosphère de l’UNESCO, soit l’île Goat, ancrée dans le lac Bras d’or.

Qaumajuq, à Winnipeg

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Photo : Salvador Maniquiz

 

Depuis mars dernier, Qaumajuq abrite la plus grande collection publique d’art inuit contemporain à même la Winnipeg Art Gallery. De par sa forme, un iceberg (d’où son nom, qui signifie «c’est lumineux» en inuktitut), le bâtiment est spectaculaire. Artistes et conseillers autochtones ont été directement impliqués dans sa conception. La visite nous a creusé l’appétit? Cap chez Feast pour déguster le brochet ou le bison que mitonne la cheffe-propriétaire autochtone Christa Bruneau-Guenther.

Le parc patrimonial Wanuskewin, près de Saskatoon

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Photo : Wanuskewin

 

Il y a 6 000 ans, ce lieu en était un de rassemblement des peuples autochtones et… des bisons des plaines. Aujourd’hui, c’est le plus ancien site de fouilles archéologiques au pays. En vue d’obtenir une désignation au patrimoine mondial de l’UNESCO, un troupeau a été réintroduit sur le site; dans la foulée, ses infrastructures ont subi une cure de jouvence. Dans les salles d’expositions rénovées, on peut voir les artefacts découverts sur place. On peut aussi rendre visite aux ruminants et faire des promenades guidées sur une thématique archéologique ou botanique.

L’Indigenous Peoples Experience du parc Fort Edmonton, à Edmonton

10-attraits-pancanadiens-ete-autochtone

Photo : Fort Edmonton

 

Plus de 50 membres des Premières Nations et de la communauté des Métis de la région, de même que des historiens et chercheurs, ont été consultés pour créer ce qu’on présente comme étant «le plus grand musée d’histoire vivante au Canada». Récits, pièces musicales et œuvres d’art sont au programme de l’établissement, récemment rénové à grands frais.

Pour dénicher d’autres activités inspirantes, c’est par ici!

À lire aussi : 



Catégories : MSN / Véro-Article / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine