10 destinations où on vit (presque) comme avant

29 Mai 2020 par Carolyne Parent
Catégories : Véro-Article / Voyage
Icon

Non, tous les pays ne sont pas égaux devant la pandémie. Dans certains, on vit presque encore comme au temps d’avant. Tour d’horizon teinté de nostalgie.

Photo principale @Dunedin Nouvelle-Zélande  

Port du masque fortement recommandé, distanciation physique à respecter et espaces publics redéfinis afin de minimiser les risques de contagion font partie de notre modus vivendi présentement. (Ces mesures sanitaires sont chez nous nécessaires, et loin de moi l’idée de les remettre en question.) Par contre, ô surprise, certaines contrées s’en passent à divers degrés.

Évidemment, ces destinations où des comportements de l’« ancien monde » ont encore cours sont pour la plupart celles où on a le mieux géré la maladie, à l’exception du Vietnam, pays qui n’a enregistré aucun décès lié au coronavirus (comme le Cambodge voisin) et où le port du masque est néanmoins obligatoire – ceci expliquant peut-être cela…

Conséquemment, les destinations qui s’en tirent le mieux ne veulent pas de nous tout de suite. Chacune a son calendrier de relance touristique et rouvrira ses frontières à son rythme. C’est à suivre, mais pour l’instant, on peut se permettre de les envier un peu et d’en rêver! Voyons voir…

 

1. Anguilla, île star des Caraïbes, fait partie des pays antillais ayant gagné la première manche contre la COVID-19. La vie a donc repris son cours dans ce petit paradis britannique d’outre-mer. Les insulaires vont à la plage, au restaurant et à l’église sans masque.

Sandy Island- Angilla @ivisitanguilla.com

2.Aux États-Unis, l’exigence du masque varie d’État en État. Ainsi, au New Hampshire, il n’est pas obligatoire partout et on peut s’attabler à la terrasse des restaurants. Quant aux plages, on peut y aller pour nager, marcher, mais on ne peut s’y installer avec chaise et parasol pour l’instant.

3.Oh! qu’on aimerait habiter à Santorin, à Mykonos ou à Paros par les temps qui courent, histoire d’avoir ces îles, d’ordinaire surfréquentées, rien qu’à soi! Même si le masque est obligatoire en Grèce partout où la distanciation physique est impossible, on peut présumer que dans ses cailloux à faible densité de population, on vit encore comme hier.

4.Bonne nouvelle :l’Islande a rouvert ses portes aux touristes internationaux. Par contre, ceux-ci devront sans doute devoir se soumettre à un test de dépistage dès leur arrivée ou s’isoler en quarantaine. Un document attestant qu’ils ont obtenu un résultat négatif à ce test pourrait les dispenser de l’une ou l’autre de ces mesures. Et chez les Vikings, où la pandémie est sous contrôle, le port du masque n’est pas obligatoire.

5.Le Portugal est LE pays modèle pour sa gestion de la pandémie comme pour celle de sa relance touristique. Tant et si bien que le 18 mai dernier, restaurants, cafés, musées, galeries d’art, monuments, entre autres lieux publics, rouvraient. Ses plages accueillent à nouveau les baigneurs depuis le 6 juin, selon certains quotas. Mais comme son « carré de sable » est long de 850 kilomètres, ça ne devrait pas poser trop de problèmes!

@visitportugal.com

 

6. Le 15 mai dernier, la Slovénie devenait le premier pays européen à déclarer en avoir fini avec le coronavirus. Le 22, l’éditeur de Total Slovenia News me confirmait d’ailleurs que les commerces ont pris les mêmes dispositions que nous (des panneaux de plexiglas pour protéger les caissières, etc.), mais que dans la rue, à Ljubljana, la capitale, à peine une personne sur 100 porte un masque. Et, non, il n’y a pas de corridors spéciaux pour rappeler aux passants de se distancer les uns des autres.

7.En Suède, où on n’a isolé que les aînés, on ne préconise toujours pas le port du masque, arguant qu’il crée un faux sentiment de sécurité. Bars, restaurants et terrasses sont ouverts et la distanciation physique y semble bien aléatoire…

8.À Copenhague, chez le voisin danois, l’un des meilleurs restaurants du monde, Noma, pour lequel la liste d’attente devait bien s’étirer, avant vous-savez-quoi, jusqu’en 2025, a rouvert le 21 mai… sans réservations et avec un tout autre menu. Il sert maintenant du vin et des hamburgers au jardin.

9.En Australie, le Northern Territory a levé ses mesures de distanciation physique, ses restaurants et pubs ont rouvert et on ne les fréquente pas masqués. (Pour se mettre dans l’esprit d’Alice Springs, on pourrait regarder Priscilla, folle du désert, qui raconte le road trip festif de trois drag queens.)

Hot Water Beach Coromandel- Nouvelle-Zé[email protected]

10.  Et à côté, en Nouvelle-Zélande, les bars et pubs ont rouvert le 22 mai dernier à mi-capacité et certains barmen ont confié au quotidien The Guardian que cela leur permettait d’avoir enfin le temps de jaser avec leurs clients. Hé, qu’on aime les Kiwis!

 

Journaliste spécialisée en tourisme, Carolyne Parent a mis pied dans plus de 120 pays et territoires. Lisez sa chronique Voyage – Bonnes idées et ses reportages inspirants dans les pages de VÉRO!

 

À lire aussi:



Catégories : Véro-Article / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine