3 jours en Islande: nos incontournables

05 Déc 2018 par Sophie Banford
Catégories : Voyage

Avoir l’impression d’atterrir sur une autre planète à cinq heures d’avion de Montréal? Bienvenue Islande! Geysers, piscines géothermales, aurores boréales, plaques tectoniques, volcans: votre compte Instagram vous remerciera.

Visiter les sites naturels

En louant une voiture ou en participant à un tour organisé en autobus (le système est très efficace et moins cher), une journée suffit pour aller voir de près le circuit que les Islandais appellent le «Cercle d’Or». C’est assez touristique, mais chacun des trois sites est spectaculaire: le geyser Geysir, qui propulse de l’eau bouillante jusqu’à 70 m de haut; les plaques tectoniques du parc national de Pingvellir (classé au Patrimoine mondial de l’Unesco et ancien site du parlement d’Islande); et, plus impressionnant encore, les chutes Gullfoss. Grandioses. re.is

Marcher dans la «Baie des fumées»

Reykjavik (qui est la traduction islandaise de «baie des fumées») n’est pas très étendue; à partir du centre, on se rend partout à pied. Les nombreux cafés et restaurants y côtoient les boutiques de produits locaux. Pensez chandails et couvertures de laine islandaise, peaux de mouton, objets déco d’inspiration scandinave. Allez visiter la salle de concert de l’Orchestre symphonique et de l’Opéra d’Islande, le Harpa, à l’architecture spectaculaire et tout aussi belle à l’intérieur. Promenez-vous dans le centre-ville jusqu’au port, pour y admirer la vue sur le lac Tjörnin et les montagnes noires. Il faut absolument monter jusqu’à Skolavorduhaed pour visiter l’église Hallgrimskirkja. Terminez ensuite votre trek en admirant le coucher du soleil et en sirotant un cocktail au restaurant Kol, juste en face (les Moscow Mules sont dignes de ce nom!). Et après le souper, sortez de la ville en voiture ou autobus pour aller voir les aurores boréales.

Optimiser le retour

Comme les vols vers Montréal décollent à la fin de la journée, ça vous laisse le temps d’arrêter à la station thermale Blue Lagoon, sur le chemin de l’aéroport. Tout y est organisé pour accueillir les voyageurs: endroit pour remiser les valises, vestiaires, douches, etc. Si vous souhaitez rester plus longtemps, rendez-vous au Secret Lagoon, moins fréquenté par les touristes.

• Où loger? Au Fosshotel. Sympathique, près de tout et pas trop cher. islandshotel.is

• Où manger? Pour vivre l’expérience ultime: Dill. Le premier restaurant étoilé du pays propose une cuisine créative qui met en vedette les produits nordiques. Pour manger local: Matur og drykkur. La cuisine est originale et savoureuse, et les vins nature sont délicieux. Pour déguster un brunch bon et cool: Coocoo’s Nest. Fréquenté par les locaux.

Pour avaler un déjeuner on the go: Braud & Co pour les viennoiseries, Reykjavik Roasters pour le café.

Noirceur totale?

En décembre à Reykjavik, la lumière est celle d’une fin de journée, car le soleil est toujours bas à l’horizon. Il se lève à 11 h et se couche à 15 h 30. Les matinées bien actives en pleine noirceur sont une expérience en soi. Et les fans de hygge sont bien servis: il y a des chandelles et des couvertures de laine partout. Une atmosphère très romantique.

Psitt!

En hiver, il y a beaucoup de vent, alors pensez tenues multicouches et coupe-vent.

Ce voyage a été rendu possible grâce à WOW air. wowair.com

À lire aussi:

Voyage en Islande: quoi mettre dans sa valise

5 bons plans pour découvrir l’Islande en famille

3 jours à Istanbul: nos bons plans

Photos: Sophie Bandford

 

Catégories : Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine