5 lieux qui donnent envie de parcourir les routes du Québec

magazine-tour-du-quebec-3
10 Mai 2019 par Jessica Dostie
Catégories : Véro-Article / Voyage

Tour du Québec, magazine aux airs de bookazine chapeauté par les équipes du Voir et de L'actualité, nous donne envie de partir sur les routes du Québec, (re)découvrir notre Belle Province une région à la fois!

L’idée de ce Tour du Québec Numéro 3? «Rouler lentement en passant par les rangs plutôt que par l’autoroute», illustre l’éditeur du projet, Simon Jodoin. Zoom sur cinq belles histoires qu’on peut y lire.

La Kinojévis (Abitibi)

Vous ne connaissez peut-être pas la rivière Kinojévis, qui traverse le petit village de Cléricy. Pour les habitants de ce hameau tissé serré situé à une trentaine de kilomètres de Rouyn-Noranda, c’est toutefois bien plus qu’un simple cours d’eau : pendant des années, ils ont célébré la Saint-Jean au bord des  rapides en regardant passer un défilé de «radeaux allégoriques». L’anecdote, racontée par une jeune auteure de la région, a tout pour nous donner envie d’aller s’y «gorger de nature sauvage et du ronronnement des rapides».

Beat & Betterave (Cantons-de-l’Est)

Frelighsburg, ce bucolique village campé tout à côté de la frontière américaine, n’est plus exactement le même depuis l’ouverture de ce café culturel où on peut non seulement avaler notre dose de caféine quotidienne, mais aussi déguster une pizza maison à l’heure du lunch et même y passer le 5 à 7, un cocktail à la main. Plus encore, l’établissement, installé dans une maison centenaire tout en bois, attire des artistes tels que Martha Wainwright, Safia Nolin ou Tire le coyote pour des concerts intimes et brassera bientôt ses propres bières.

Miellerie du cratère (Charlevoix)

Près des Éboulements, là où un astéroïde est tombé il y a quelque 400 millions d’années, la route du Fleuve offre un panorama des plus photogéniques, avec vue sur le massif de Charlevoix et le fleuve Saint-Laurent. La vieille grange toujours debout au bord de la route ajoute certainement au cadre bucolique de l’endroit, mais c’est surtout pour goûter le miel et les confitures de Mathieu et Daniel qu’on s’y arrête.

Jardin des Pèlerins (Bas-Saint-Laurent)

C’est d’abord une histoire d’amour. Andrée Deschênes et Anne Fortin se sont rencontrées au cégep de Matane, où la première était professeur en horticulture et où la seconde faisait un retour sur les bancs d’école. En 1999, avant même que ce soit tendance, elles créent ensemble des serres, des vergers et des potagers en production biologique. Elles vendent encore le fruit de leurs récoltes à la ferme en saison, et ont aussi concocté des mélanges de sels aromatisés pour qu’on puisse goûter le Kamouraska toute l’année.

Les Vagues (Côte-Nord)

Si on peut aujourd’hui pagayer entre les mammifères marins et les îles Mingan, c’est un peu, beaucoup grâce à Jane-Anne Cormier. Adepte de planche à pagaie, elle partage sa passion pour ce sport de plus en plus populaire sur la plage de Havre-Saint-Pierre où elle loue des planches durant l’été depuis deux ans. Elle projette bientôt d’offrir des cours alliant yoga et planche à pagaie; avis aux intéressés!

cover-magazine-tour-du-quebec-3

 

Numéro 3 du magazine Tour du Québec : Les couleurs des environs, 240 pages. Plus de quarante histoires dans toutes les régions du Québec pour aller découvrir les couleurs des environs. tourduquebec.ca

 

Lire aussi:
Escapade d’amoureux dans les Cantons-de-l’Est
TOP V – Pour un séjour parfait en famille à Granby
TOP V des plus beaux campings au Québec



Catégories : Véro-Article / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine