Épopée culinaire à Lima

14 Mar 2019 par Catherine Lefebvre
Catégories : Voyage

Lima, capitale du Pérou, compte trois restaurants qui figurent parmi les 50 meilleurs du monde. Pas de doute: c’est une destination à savourer à chaque bouchée!

D’emblée, on constate que la ville péruvienne compte deux quartiers branchés: Miraflores et Barranco. On entame donc notre virée gourmande à Miraflores, le secteur chic de Lima.

Pour notre late lunch, on se rend au Barra Lima, une adresse qui propose une délicieuse nouvelle cuisine harmonisant des ingrédients locaux avec des inspirations d’ailleurs. On craque dès le premier plat, les choritos a la chalaca, ces coquilles de mollusques comestibles faites de maïs bleu et garnies d’une moule, de leche de tigre (la marinade typique du céviché, à base de jus de lime), de mangue, d’algues et de coriandre andine. On se déplace ensuite jusqu’à l’hôtel boutique The Lot, parfaitement situé à Miraflores et qui ne comporte que huit chambres. C’est si intime qu’on a l’impression d’être dans un B&B !

Barra Lima

 

Après une bonne nuit de sommeil, rien de tel qu’un café d’origine locale (le Pérou fait partie des 10 principaux pays producteurs de café dans le monde) pour bien commencer la journée. El Pan de La Chola s’y connaît très bien en la matière, tout comme dans la confection de pâtisseries et de pains décadents. Il faut se retenir pour ne pas goûter à tout!

On poursuit notre route (à pied) pour luncher au réputé Astrid & Gastón, classé en 33e position au populaire palmarès The World’s 50 Best Restaurants en 2017. On salive devant le plat d’oursins, aussi admirable en bouche que dans l’assiette. La cuisine est ici munie d’une grande baie vitrée; voir la brigade y fourmiller pour créer d’aussi beaux et bons plats s’avère un spectacle en soi!

Astrid & Gastón

On met plus d’une heure pour revenir à l’hôtel dans le but d’y faire une sieste avant de reprendre notre périple gourmand. Prochain arrêt: ámaZ, qui met en vedette des aliments provenant d’Amazonie. Notre coup de cœur va au tiradito (plat péruvien de poisson cru) de la pêche du jour, servi avec une sauce aux noix de cajou et une huile chaude de noix du Brésil. Tout simple, tout bon. Même chose pour les cocktails servis au bar! La carte de ceux composés de pisco, l’eau de vie à base de raisin emblématique du Pérou, est aussi fort intéressante. De quoi nous aiguiller dans nos achats avant de rentrer au Québec.

On se dirige ensuite du côté de Barranco, ce quartier boho dont les bâtiments baroques sont parfois complètement revampés, parfois abandonnés. C’était jadis le refuge des artistes. On prend justement un café dans le jardin intérieur de la galerie d’art Dédalo, juste en face de notre hôtel, le tout nouveau, tout chic Casa República.

Casa República.

À quelques minutes de là se situe un grand parc verdoyant, rempli de fleurs et de musiciens. On s’y pose un instant, avant d’aller casser la croûte à la Isolina, une taverne péruvienne où les portions sont plus grandes que notre panse. Mais le céviché est si bon! Et que dire de ce copieux osso buco servi dans une profonde lèchefrite? Un pur délice.

Après ça, impossible d’imaginer qu’on va manger de nouveau un jour! Il ne nous reste plus qu’à aller faire un tour au phénoménal bar lounge Ayahuasca. Il loge dans une maison du 19e siècle autrefois appelée Mansión Berninzon, où chaque pièce possède son bar et sa collection de bouteilles d’alcool fièrement posées au mur, telle une grande bibliothèque. Ça donne le goût de prendre un verre dans chacune des salles.

Voilà qui met fin à ce court séjour hautement gourmand à Lima. Nul doute qu’il faudra revenir pour étoffer cette fabuleuse liste de bonnes adresses!

POUR S’Y RENDRE Air Canada Rouge relie directement Montréal à Lima deux fois par semaine (mardi et samedi). voyagezrouge.com

À lire aussi:

Top V – Les hôtels tout inclus à visiter cet hiver

5 trucs futés pour visiter les Bahamas sans se ruiner

Top V des expériences gourmandes à essayer au Costa-Rica



Catégories : Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine