Vacances au Québec : Kayak de mer à Mingan

29 Mar 2021 par Catherine Lefebvre
Catégories : MSN / Voyage
Icon

La Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan sur la Côte-Nord est un réel bijou. Cet été, c’est l’occasion parfaite de la découvrir en kayak de mer.

L’archipel exceptionnel est fait de géants de calcaire formés par les vents et marées. C’est d’ailleurs la plus grande concentration de monolithes d’érosion au Canada! Pour plusieurs, cela rappelle aussi une partie du décor du film, La Grenouille et la baleine. L’île nue, vous vous souvenez? C’est là! Ça nous suffit pour prendre part à ce formidable séjour de kayak de mer de 6 jours, conçu par le voyagiste Karavaniers

L’aventure débute à Havre-Saint-Pierre, presque au bout de la route 138. De là, un bateau nous emmène à Grande Île où nous passons la semaine. Chaque jour, des sorties en kayak sont prévues. Les circuits sont toutefois faits en fonction des courants et des marées plutôt puissants à cette hauteur du golfe du Saint-Laurent.

Par chance, nos guides passionnés et passionnants, Marie-Josée Talbot de Karavaniers et Mathieu Bourdon du partenaire local, Noryak Aventures, nous accompagnent et nous orientent à travers l’archipel.

Comme ce jour-là où le Saint-Laurent est calme comme un miroir. Nous en profitons pour faire le tour de Grande Île jusqu’à la Baie aux loups marins. À mi-chemin, nous faisons un arrêt au zoo. Le zoo à l’Archipel-de-Mingan n’a rien à voir avec un jardin zoologique à proprement parler. Il s’agit plutôt d’un regroupement de monolithes, ces chefs-d’œuvre naturels et emblématiques de la région. C’est le poète Roland Jomphe, originaire de Havre-Saint-Pierre, qui lui a donné ce nom. Dans ces pierres, on peut y voir un chameau, un éléphant, une tortue, un ours et un sorcier. Mais Mathieu préfère ne rien dire à propos de l’imaginaire des monolithes : « Je n’aime pas dire ce qu’on devrait voir, c’est un peu comme dire ce qu’est un nuage, ça enlève la poésie. » Il a tellement raison. Ses innombrables rochers juchés comme par miracle sur les milliers d’iles et ilots de l’archipel laissent beaucoup de place à l’imagination.

Depuis le zoo, nous pagayons jusqu’aux loups marins. En fixant l’horizon devant nous, un, deux, trois, une douzaine de loups marins sortent la tête de l’eau ! Curieux, ils nous observent de loin. L’un d’entre eux est même posé sur une roche. La tête et la queue relevées, il a la forme d’une banane en train de se faire dorer au soleil. Nous prenons une pause pour le lunch. Le ciel est bleu, le golfe est clément, les vacances au Québec, c’est le bonheur!

Sur le chemin du retour, nous frôlons les berges en kayak. Les oursins verts tapissent littéralement le fond de l’eau. Près du bord, il est possible de plonger la main dans l’eau glacée pour en attraper quelques-uns.

Au campement, nous rassemblons les dizaines d’oursins récoltés. Formée en environnement marin, Marie-Josée en prend un dans sa main. Elle nous apprend comment vivent ces créatures étranges. « Ici, c’est sa bouche, décrit-elle en pointant le centre de l’oursin qu’elle tient à l’envers. Mais c’est aussi son derrière ! Il se déplace lentement à l’aide de ses épines, aussi appelées podia, et mange des algues. Les petits trous sur les laminaires, ce sont les oursins. » Elle nous explique également que les oursins d’ici sont surtout, voire entièrement vendus à l’étranger. En Asie et aux États-Unis, on se les arrache et on paye un prix d’or pour cette merveille marine, une des nombreuses richesses méconnues du Saint-Laurent.

Quel privilège d’être ici, de découvrir tous ces savoureux produits locaux que l’équipe de Karavaniers met si délicieusement au menu : poissons et fruits de mer d’une fraîcheur inégalée, plantes marines pour garnir nos goûtés, petits fruits de la Côte-Nord dans tous les desserts, et même dans les cocktails à base de gin Betchwan, de la distillerie locale Puyjalon!

Il n’y a pas de doute. Tout dans la nature qui nous entoure stimule chacun de nos sens, tellement c’est beau et extraordinaire. L’Archipel-de-Mingan est un trésor. Et l’explorer attentivement est certainement une bonne façon de le préserver le plus longtemps possible.

Bonnes adresses à Havre-Saint-Pierre

Bien dormir

Bien manger

  • Restaurant Chez Julie, 1023 rue Dulcinée, (418) 538-3070
  • Poissonnerie du Havre, 968 rue de la Berge, (418) 538-2979

Bien boire

Notre journaliste était l’invitée de Karavaniers. 

À lire aussi : 

Photo principale : Catherine Lefebvre



Catégories : MSN / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine