Vacances gastronomiques : Prendre la route pour manger (Partie 2)

04 Mai 2021 par Carolyne Parent
Catégories : Cuisine / MSN / Voyage
Icon

Cet été, découvrons certaines des spécialités culinaires qui font la fierté de nos régions!

Poursuivons notre virée gourmande, cette fois du côté de SagLac et du Québec maritime.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Parc national du Fjord-du-Saguenay | Photo : JMDecoste

 

Saint-Prime et son cheddar; Alma et son Festival des bières, en juillet; les bleuetières dont celles de Saint-François-de-Sales et la Maison du bleuet sauvage, sur la Véloroute des bleuets, à Saint-Félicien… Tant de villages et de recoins pittoresques, tant de bonnes choses à se mettre sous la dent! Tuyau d’initiée : la tourtine du restaurant Baron BBQ, à Saint-Ambroise, fait un malheur! Ce plat, qui réinvente la fameuse tourtière du Lac, comprend entre autres du porc effiloché, du cheddar en grains et une sauce demi-glace au foie gras. Hum, ça donne faim, pas vrai? (Avis aux lectrices de Québec : on peut s’en procurer au stand du Domaine Le Cageot, au Grand Marché.) L’identité culinaire locale étant également redevable aux saveurs boréales, ses ambassadeurs nous invitent à nous dépayser le palais!

Bistrot de la Microbrasserie du Lac, à Saint-Gédéon

Sur la Côte-Nord…

Tadoussac, île d’Anticosti, l’archipel de Mingan… Voilà des lieux uniques entre autres destinations à apprivoiser au fil d’un road trip entre mer et forêt jusqu’au bout de la 138! Qu’est-ce qu’on y mange? De la morue fraîche (cabillaud de son vrai nom), du turbot mariné, du gibier (miam les saucisses de wapiti!) et ce mollusque qui se prête si bien aux chaudrées qu’est la mactre de Stimpson, une sorte de palourde. On pourrait même en rapporter chez soi grâce aux conserves de la Pêcherie Manicouagan! Une adresse de choix, à Tadoussac, la belle ville au carrefour du fleuve et du fjord : La Galouïne, un restaurant qui célèbre les saveurs boréales.

Photo : Éric Marchand

En Gaspésie…

Photo : Tourisme Gaspésie

Au fil de la route 132, on se régale de bien bonnes choses… Nos préférées? Les guédilles de homard au shack rouge de Sainte-Flavie, en biais avec le motel Le Gaspésiana; les chocolats fins qui goûtent la forêt signés Couleur Chocolat, à Sainte-Anne-des-Monts; les succulentes boules de morue du Café de l’Anse, au Centre culturel Le Griffon, à l’Anse-au-Griffon (ouvert les samedis et dimanches de 8h à 13h pour le brunch à consommer sur place ou pour emporter, et tous les jours de 8h à 21 h, dès le début de juin); et la bière que la microbrasserie Le Naufrageur concocte avec de l’eau de mer à Carleton. En passant, le saviez-vous, la table du Gîte du Mont-Albert, dans le parc national de la Gaspésie, fait délicieusement honneur aux recettes et produits du terroir. Mes papilles se souviennent d’un filet de bœuf au bacon de mer (bonjour, Océan de saveurs, à Gaspé!) et de son aligot de panais au P’tit Blanchon de la Fromagerie du littoral, à Baie-des-Sables. Hyper menoum c’était!

 

 

 

Aux Îles-de-la-Madeleine…

Dans l’archipel, «friper son assiette» – une délicieuse expression locale qui signifie lécher son plat tant c’est bon – n’est pas bien sorcier, la destination étant un formidable « garde-manger »! Lors de ma dernière visite, j’ai demandé à Johanne Vigneau, chef-proprio de La Table des Roy, le meilleur resto madelinot, de me tuyauter sur les spécialités auxquelles on doit absolument goûter pendant son séjour. Outre le homard, elle m’avait conseillé « le chiard [ragoût] au bœuf salé; la morue salée, qu’on mangeait chez nous à chaque semaine; et le pot-en-pot [pâté aux fruits de mer], un plat très familial ». J’ajoute les gelati (fromage Pied-de-Vent et églantine, caramel et poivre des dunes) qu’elle concocte dans son atelier-boutique-bistro Gourmande de Nature, à L’Étang-du-Nord. Psitt, sa Table sera malheureusement encore fermée cette saison, mais Gourmande proposera, si c’est autorisé, lunchs et soupers, en plus des plats à emporter.

Photo : Tourisme Îles-de-la-Madeleine

Avis aux road tripeux

Vient de paraître une édition bonifiée du guide Le Québec en camping, de Marie-France Bornais (Éd. de l’Homme, 30$/ ePub 23$), et ce serait une bien bonne idée d’en faire son allié cet été. Pourquoi? Parce que l’autrice y répertorie non seulement des terrains et des offres de prêts-à-camper, mais aussi des propositions de visites, de randonnées et de sorties à vélo dans 16 régions, assorties de suggestions de restos. Bonne route!

 

À lire aussi : 

Photo principale : Atelier Camion (Marie-Ève Campbell) | Tourisme Gaspésie



Catégories : Cuisine / MSN / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine