Voyage familial en Angleterre : les West Midlands en 6 escales

west-midlands-cover
21 Avr 2022 par Carolyne Parent
Catégories : Famille / Voyage
Icon

Cadbury, Shakespeare, Land Rover, Duran Duran… Bien sûr qu’on connaît déjà un brin cette formidable région – pratiquement – aux portes de Londres, tous ces grands noms y étant associés!

Un autre grand nom des West Midlands est Birmingham. Après la capitale, c’est la deuxième ville la plus peuplée du Royaume-Uni et l’épicentre d’une région jadis industrielle en pleine renaissance. Aux fins de ce voyage, on pourrait en faire partiellement son camp de base.

Oh, mais je vous entends d’ici : «Conduire à gauche en Grande-Bretagne? Non merci!» La beauté de l’itinéraire que je vous propose est qu’il peut être réalisé en train. Avouons que ça ajoute un «plus» à l’aventure avec ses pré-ados… pourvu qu’on voyage léger

1. Coventry

*Durée du trajet en train au départ de Londres : 1h30

Sur la ligne ferroviaire qui mène à Birmingham, il y a Coventry, une étape intéressante car, outre la légende de Lady Godiva, c’est ici que sont nés les premières bicyclettes modernes, les premières automobiles britanniques (bonjour Daimler, Rover, Jaguar!) et le premier turboréacteur. Un formidable musée relate cette histoire et montre plein de prototypes et de modèles qui en jettent, y compris des bolides supersoniques.

Sympathique, le FarGo Village (pour Far of Gosford Street) est un carrefour de créateurs qui a contribué à la revitalisation de ce secteur de la ville. Coventry, comme plusieurs villes des West Midlands et du royaume, a été passablement bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale. (La cathédrale en ruine, qui jouxte la nouvelle, le rappelle…) Ce genre d’initiatives contribuent donc à redonner un élan aux faubourgs qui ont été les plus touchés par la débâcle. Quoi y faire? Casser la croûte et musarder dans ses boutiques!

coventry-abbaye-west-midlands

À Coventry, une abbaye cistercienne du XIIe siècle est aujourd’hui un hôtel pas ordinaire – The Coombe Abbey. | Photo : Carolyne Parent

Dans la proche banlieue de Coventry, The Coombe Abbey est une ancienne abbaye cistercienne du XIIe siècle reconvertie en un hôtel luxueux. Soit on y dort, soit y passe un super après-midi, car il est situé dans un vaste parc doté du centre de jeux Go Ape, où on peut s’initier au lancer de la hache (!) ou s’élancer en Tyrolienne. Sur place, on trouve aussi un marché et le Sundae Club, un dessert diner.

2. Birmingham

*Durée du trajet en train au départ de Coventry: 30 minutes

Oh, la superbe destination, où se déroule jusqu’à l’automne un festival de la créativité sur fond de Jeux du Commonwealth, ceux-là ayant lieu du 28 juillet au 8 août prochains!

le-gas-street-basin-west-midlands

Le Gas Street Basin, à Birmingham | Photo : Julian Elliott

En déclin après la délocalisation de ses manufactures, «la ville aux mille métiers» où fut inventé le moteur à vapeur, d’où sa prospérité à l’ère industrielle, retrouve sa fierté grâce à de nouveaux aménagements urbains qui font tout son charme. Un exemple? Les pubs, restaurants et attraits, comme le National Sea Life Centre, qui bordent les canaux de Brindley Place. On peut aussi se balader à bord d’un narrowboat sur ces voies d’eau qui sillonnent la ville et assuraient autrefois le transport des marchandises. Sans parler d’immeubles à l’architecture spectaculaire, comme la bibliothèque de Birmingham et le grand magasin Selfridges.

*Suggestion d’hôtel : Indigo, très bien situé, à distance de marche de l’animation des canaux

3. Bournville

*Durée du trajet en train au départ de Birmingham: 13 minutes

Bournville-cadbury-west-midlands

À Bournville – Cadbury World pour tous! | Photo : Carolyne Parent

Cap sur Cadbury World, dans la proche banlieue de Birmingham! Peu importe son âge, on passe un délicieux après-midi dans ce Disneyland du chocolat. D’accord, l’expérience se déroule en anglais, mais nos jeunes y trouveront tout de même leur compte tant l’exposition est immersive. Par exemple, on nous invite à dessiner avec du chocolat, et bien sûr à en déguster. Quant à moi, j’ai adoré le tour de manège (il m’arrive d’avoir à nouveau 8 ans!) et le court film autour de la fève de cacao doté d’un – réel – effet de surprise, que je ne dévoilerai pas ici. Et puis, l’histoire de John Cadbury est franchement inspirante!

4. Dudley

*Durée du trajet en train et en bus au départ de Birmingham: une heure

Gros, gros coup de coeur pour The Black Country Living Museum. Pourquoi? Parce que ce musée à ciel ouvert permet de se promener dans un environnement lié à la production du charbon. On dit d’ailleurs qu’à l’époque, la région de Dudley était «noire le jour, rouge la nuit» – rouge du feu de ses forges.

Une confiserie à l’ancienne au Black Country Living Museum. | Photo : Carolyne Parent

Donc sur l’immense site d’une ancienne mine, en opération jusqu’en 1968, on raconte le quotidien des mineurs et de leurs familles. Tout un village d’époque est reconstitué et animé de comédiens qui «habitent» la boutique du tailleur, la pharmacie, la boulangerie, la confiserie. Le récit actuel se termine dans les années 1940, mais on est en train de créer une autre section qui le poursuivra jusqu’aux années 1960.

Oh, et j’allais oublier : la série The Peaky Blinders, basée sur un gang de rue éponyme qui terrorisait Birmingham à la fin du XIXe siècle, a été tournée en grande partie ici.

5. Marston Green

*Durée du trajet en train au départ de Birmingham : 30 minutes

Chez Bear Grylls Adventure. | Photo : Carolyne Parent

 «Bear» Grylls est un ancien militaire, aventurier, alpiniste (il a gravi l’Everest à l’âge de 23 ans) et star d’une téléréalité locale à la Fort Boyard, qui a créé son propre centre d’activités : The Bear Grylls Adventure. Situé au National Exhibition Centre, en bordure d’une petite plage, d’un lac artificiel et d’une promenade bordée de cafés et de restaurants, ce lieu est tout indiqué quand on a envie de s’activer! Perso, j’ai fait très bonne figure au tir à l’arc et j’aurais bien aimé faire une plongée bouteille dans le réservoir! J’aurais pu aussi tenter ma chance au lancer de la hache, à l’escalade, au jeu d’évasion…  Bref, c’est parfait pour une partie de plaisir tous ensemble.

6. Stratford-upon-Avon

*Durée du trajet en train au départ de Birmingham : 1 heure

De Birmingham, filons, toujours en train, sur cette charmante bourgade où est né William Shakespeare et où il a vécu toute sa vie. Bien sûr, tout ici est en lien avec le célèbre dramaturge, son épouse, sa famille. Non, on n’ira certainement pas voir Othello en vieil anglais au théâtre avec les mousses! Par contre, on voudra visiter certains attraits, comme la maison natale du barde, où on a pensé aux enfants : au jardin, on donne gratuitement un atelier de maniement de l’épée qui m’a semblé fort apprécié!

Aussi, sur l’Avon, on peut faire une croisière ou canoter. On pourrait louer des vélos et pédaler au fil de la piste qui longe la rivière. Et puis, le dimanche, place au marché et à sa cuisine de rue. Bref, avant de regagner Londres, c’est trop lovely!

Stratford-upon-Avon. | Photo : Carolyne Parent

*Suggestion d’hôtel : The Arden, charmant, doté d’un jardin qu’aurait fréquenté ce cher Will (évidemment puisqu’il faisait partie de la propriété de son père!) et situé près de la rivière et du cœur historique

*Durée du trajet en train de Stratford-upon-Avon à Londres : 2 heures et demie

À mettre dans son sac à dos : le guide Lonely Planet L’Essentiel de l’Angleterre et du Pays de Galles (juin 2019) pour en apprendre un peu plus sur la destination et se donner d’autres bonnes idées de séjour!

 

Photo principale : À Stratford-upon-Avon, la chaumière où la mère de William Shakespeare, a grandi. | Photo :  ©VisitBritain-LeeBeel

À lire aussi : 

 

Les hébergements mentionnés dans cet article ont été sélectionnés indépendamment par nos rédacteurs. Nous pouvons percevoir une commission d’affiliation sur certaines nuitées réservées par l’entremise des liens inclus dans le texte.



Catégories : Famille / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine